5 platines Blu-Ray à moins de 180 euros.
SELECTION DU COMPARATIF
LG BD560
   (prix indicatif : 179 € TTC)
Philips BDP3100
   (prix indicatif : 159 € TTC)
Samsung BD-C5300
   (prix indicatif : 139 € TTC)
Sony BDP-S370
   (prix indicatif : 179 € TTC)
Toshiba BDX3100
   (prix indicatif : 149 € TTC)
Votre écran HD Ready ou mieux, HDTV 1 080p, n’en peut plus de l’image standard de votre lecteur DVD connecté en péritel ? Vous aussi… ? Alors, il est grand temps de passer à la vitesse supérieure et de vous offrir une platine haute définition, en phase avec votre diffuseur. Pour cela, il faut bien sûr regarder du côté des lecteurs BD vidéo, les seuls, avec la console Sony PlayStation 3 capables de lire les fameux Blu‑Ray, soit les disques HD.

Oubliez l'étape du lecteur DVD doté d'une sortie HDMI avec Upscaling 1 080p. Celui‑ci améliore certes l’image native du DVD vidéo, mais il travaille à partir d'une image à définition standard. Pour sa part, un disque Blu‑Ray est originellement gravé en haute définition, et lors de la lecture, ça fait toute la différence ! L’image est en effet beaucoup plus nette et précise. Les détails sont bien mieux représentés, et le piqué saute aux yeux. D’ailleurs, lorsqu’on repasse au DVD, on a l’impression d'un voile présent sur l’image tellement la différence est notable. La haute définition, ce n’est donc pas seulement du marketing. Cela se traduit également dans les chiffres : entre l'image 480i/576i du DVD vidéo et celle 1 080p du Blu-Ray, il y a cinq fois plus d’information. Ce n’est pas rien. Et ces données assurent la supériorité incontestable des BD vidéo. Sans parler du son qui, lui aussi, gagne en qualité grâce à une meilleure compression du signal audio multicanal.

Aussi, pour vous aider à mieux cerner le modèle d’entrée de gamme adapté à votre usage, voici notre comparatif dédié à cinq platines désignées pour leur prix, leur compatibilité et leur qualité. Toutes sont bien sûr connectées à Internet pour récupérer de multiples informations en rapport avec le film en cours de lecture ou l'éditeur (à travers la fonctionnalité BD Live). Et elles assurent toutes une parfaite gestion de l’image cinéma (1 080p/24), ainsi qu’une pleine compatibilité audio avec les système Home Cinéma passés, présents et futurs. Suivez le guide…
Par Jacquemin Vidal - Publié le 15/01/11
Les absents
Avec seulement cinq platines, nous ne sommes évidemment pas exhaustifs, mais nous couvrons un large panel d’appareils premier prix. Il manque certes certaines références japonaises, mais dans cette tranche de prix, le Panasonic DMP‑BD45 n’est pas BD Live et le Sharp BD‑HP90S est plus onéreux.
Avant d'aller plus avant dans le déroulé de notre comparatif, un mot sur les prix indicatifs ayant essentiellement présidé à notre sélection de matériels. Ces derniers ont largement évolué entre le début de nos tests et la publication du papier. Résultat, notre clé d'entrée tarifaire (moins de 180 €) est totalement chamboulée et vous trouverez en magasins, pour ces produits, des étiquettes bien plus attrayantes que celle évoquée ici. Néanmoins, notre appréciation des différents platines Blu‑Ray sélectionnées n'en est pas affecté et nos remarques toujours valables.
Kalle Stropp och Grodan Boll - Kangaroo - Kaze to ki no uta (Sanctus) - Kelid - Kidsongs: A Day at the Circus - Kiss Daddy Goodnight - Kua yue shi kong de xiao zi - L'homme qui n'était pas là - La Bamba - La casa 3 - La croce dalle sette pietre - The Family - Beatrice - La revanche des mortes vivantes - Lady Beware - Leonard, Part 6 - Less Than Zero - Level 42 - Live at Wembley - Life Story - Light of Day - Like Father Like Son - Lionheart: The Children's Crusade - Long Gone - Love at Stake - Lupin III: The Fuma Conspiracy - Lust for Freedom - Mad Ron's Prevues from Hell - Made in Heaven - Maid to Order - Making Mr. Right
  Smartphones    |     Tablettes    |     Groupement assureurs    |     Écrans plats    |     Flux RSS    |     Mentions légales    |     Contact     Copyright ® 2014 AVCesar.com