Smart TV Samsung, évolution ultime du TV connecté ?

Même si leur vocation commune était d’afficher des contenus sur des écrans, le monde de l’internet et celui de la télévision n’ont pas spontanément établi de lien. Aux premières heures du Web, les fournisseurs d’accès se contentaient de proposer à leurs clients un simple modem à connecter sur l’arrivée de la ligne téléphonique. Surfer sur le réseau via un écran d’ordinateur était d’ailleurs assez rapidement coûteux puisque, outre les frais d’abonnement à ce service, le temps de consultation était facturé à la minute de connexion. Exactement comme pour les communications téléphoniques de l’époque ou l’utilisation du célèbre Minitel. Depuis, les choses ont bien changé, TV et internet font extrêmement bon ménage, allant même jusqu’à devenir indissociables, ou presque, avec la naissance du concept Smart TV. Et dans le domaine, Samsung fait clairement office de leader avec une offre de services inégalée.

Les débuts difficiles du TV connecté en France

Il faut toutefois préciser que cette idylle entre téléviseur et internet est récente en France. La difficile émergence des TV connectés, situation spécifique à notre pays, est essentiellement imputable à la présence d’une Box d’un opérateur de télécommunication dans de très nombreux foyers français. Pour expliquer cette situation, il faut revenir quelques décennies en arrière (milieu/fin des années 90) et considérer une première évolution qui concerna les communications. Des offres d’appels vers l’étranger à coût réduit firent leur apparition.

 

En effet, en numérisant la communication et en la faisant transiter par internet elles étaient facturées au prix d’une connexion internet, soit le prix d’une communication « locale » et non plus internationale, quel que soit le pays appelé. La VoIP, Voice over Internet Protocol, était née. Elle existe toujours sur les réseaux d’entreprise. Pour les usages domestiques, elle passe maintenant surtout par des applications, comme Skype ou Face Time, qui permettent toujours de téléphoner gratuitement vers l’étranger et conservent ainsi leur intérêt, même si le coût des communications à l’international a fortement baissé.

 

Sans doute vous demandez-vous quel rapport existe‑t‑il entre un téléphone d'entreprise et les Smart TV que nous connaissons ? Plus que vous ne le pensez en fait… Car si les Smart TV ont eu du mal à émerger en France à la fin des années 2000/début des années 2010, c'est intimement lié au fort équipement des foyers français en « box » internet, donc à l'apparition de la VoIP (Voice Over Internet Protocol) pour les appels longue distance à la fin des années 90, en entreprises.

 

L’arrivée des offres « Triple Play »

C’est en 2001 que Free révolutionne le concept de fournisseur d’accès internet en proposant la première offre dite « Triple Play », c’est‑à‑dire Internet plus téléphonie plus accès aux chaînes de télévision, le tout regroupé sur un même point d’accès. Pour cela, cette même année, le fournisseur d’accès commercialise sa célèbre FreeBox, le premier équipement cumulant les fonctions de modem conventionnel, pour l’accès internet, de codec VoIP, pour la téléphonie, et de décodeur IPTV, pour accéder aux programmes télévisés également via le Net. Assez vite, bien sûr, la concurrence a réagi pour contrer Free dans sa conquête de clientèle. Ainsi, très rapidement, l’ensemble des FAI (fournisseurs d’accès internet) a‑t‑il également proposé des offres Triple Play à ses clients. Le modem était mort, la « Box » était née. 

 

 

Un bouleversement qui fit de la France une exception au niveau mondial. C’était en effet l’un des rares pays ou les FAI proposaient directement des box capables de gérer des offres Triple Play. Le succès ne s’est pas fait attendre et l’équipement des foyers français à très vite grimpé en flèche, alors qu’à travers le monde les FAI se contentent généralement de fournir un modem, l’utilisateur devant se débrouiller pour s’équiper d’une set‑top‑box : un boîtier complémentaire chargé, ente autres, de proposer un accès aux chaînes télévisées, aux vidéos en streaming ou téléchargement, voire à de la Vidéo à la demande (VOD).

 

L'année 2010 fut l'occasion pour Samsung de présenter au salon CES de Las Vegas… …sa plateforme Smart TV. Une sacrée révolution à l'époque. Celle‑ci fut remplacée en 2015 par Tizen.

 

 

Une spécificité qui illustre pourquoi, durant de longues années, les Français se sont assez peu intéressés aux téléviseurs connectés. Même si à l’IFA de Berlin en 2008 Samsung présente ses séries 750 et 950, des téléviseurs équipés d’une prise Ethernet, et que progressivement les autres constructeurs lui emboîtent le pas, en France cette option ne connaît qu’un succès mitigé. Ce point est lié au fait que les services qu’apporte la connexion Ethernet redondent avec ceux déjà offerts par la Box du fournisseur d’accès. Dans la plupart des pays étrangers, à l’opposé, cette option constitue un réel argument de vente puisqu’elle évite à l’utilisateur d’avoir à investir dans une set‑top‑box. Voilà pourquoi sur le territoire français, si dès le début des années 2010 la quasi‑totalité des téléviseurs de salon vendus était des spécimens connectés et pouvaient donc ainsi accéder directement à Internet, seule une minorité d’utilisateurs utilisaient réellement cette possibilité.

 

Services intégrés au TV, Samsung montre l’exemple

C’est l’intégration de services directement au sein du téléviseur qui a suscité un nouvel intérêt pour les TV connectés dorénavant désignés sous l’appellation Smart TV, un terme en provenance des smartphones coutumiers d’applications à installer pour profiter de nouvelles fonctionnalités. En 2011 Samsung développe sa plateforme Smart TV lancée en 2010 et l’intègre sur de très nombreuses références de sa gamme LCD/LED et Plasma (D8000, D7000, D6000…).

 

 

Jusqu'alors cantonnée aux services disponibles au sein du TV par la marque, la fonction Smart TV a véritablement pris son envol avec la possibilité donnée au consommateur d'installer diverses applications proposées via une boutique, à l'instar des us et coutumes en vogue sur les smartphones. 

 

Ces modèles permettaient de se démarquer des services proposés par les box et venaient compléter leur offre. En se connectant au réseau des réseaux, le téléviseur pouvait ainsi accéder à des services tels que Picassa ou YouTube au même titre qu’un ordinateur. De plus, en se dotant d’une compatibilité UPnP (DLNA), le téléviseur pouvait aussi exploiter des contenus stockés sur les matériels partagés sur le réseau domestique, voire, sur certains modèles évolués, surfer sur internet par l’intermédiaire de leur télécommande grâce à la présence d’un navigateur intégré. Progressivement, il est même devenu possible de télécharger des applications sur les Smart TV et de les exécuter, exactement comme sur n’importe quelle autre plateforme connectée, un smartphone ou une tablette Android notamment.

 


PLANNING
DVD 27/04/18 Wonder
BLU 27/04/18 Wonder
DVD 27/04/18 Ana mon amour
DVD 02/05/18 Tueurs
BLU 02/05/18 Tueurs
INTERVIEWS
Fabrice Gobert - Les revenants
http://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
fabrice-gobert
joel-schumacher
lars-lundstrom
tom-selleck