La voce della luna

Collector
Année : 1989
Réalisateur : Federico Fellini
Interprètes : Roberto Benigni, Paolo Villaggio, Nadia Ottaviani, Marisa Tomasi, Sim
Éditeur : Opening
DVD : 2 DVD-9, 215', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 08/04/09
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Italien Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français (imposé sur la VO)
14,23 €
Amazon.fr
Le dernier film de Federico Fellini qui, en 1989, signe un chant mélancolique et poétique, soit toutes les obsessions du réalisateur de La Dolce Vita.

Un jour, Ivo Salvini (Robert Begnini) répond à l’appel d’une voix féminine envoûtante sortie d’un puits, et part dans un pays imaginaire afin de restituer l'escarpin qu’il a volé des années auparavant à la sublime Aldina. Une femme si belle qu’il la prend pour la Lune en personne.

Fantaisie inventive, baroque, qui radicalise l’humeur des derniers films de Fellini, de Et vogue le navire à Ginger et Fred, La voce della luna, inspiré d’un roman d’Ermanni Cavazzoni (Le poème des lunatiques), passe aussi symboliquement le relais à Roberto Begnini, autre réalisateur fantasque et créateur d’univers oniriques.

Film testamentaire, empreint d’une nostalgie certaine (voir cette séquence au cours de laquelle un vieillard interrompt le DJ d’une rave party et lui substitue Le beau Danube bleu de Strauss), La voce della luna est une merveille qui n’a pas pris une ride.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 10/02/10
Liste des bonus
- Présentation du film par Jean Collet (5')
- Documentaire Fellini je suis un grand menteur en stéréo ou Dolby Digital 5.1 (90')


Commentaire
Un incontournable : le documentaire. De quoi compléter ses connaissances sur le maître. Bien monté, riche et varié, on ne saurait s'en passer.
Note bonus : 4/6
Image
Le film donne l'impression d'avoir été tourné il y a trente ans, mais ce n'est pas le cas. Vous l'aurez compris, le rendu n'est pas hyper-précis (perte aléatoire des arrière-plans dans les mouvements de caméra). Heureusement, le contraste et les couleurs sont toujours là, et la présence de nombreux plans fixes participe à la stabilisation de l'ensemble.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Un style dépouillé de faible amplitude sonore, même au niveau des ambiances, qui nécessite de pousser le volume.
Top son : aucun
Note son : 2/6


PLANNING
DVD 25/04/17 Norm
BLU 25/04/17 Norm
BLU 26/04/17 Salut l'artiste
INTERVIEWS
Christian Rouaud - Tous au Larzac
http://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
christian-rouaud
martin-scorsese
lucky-mckee
poppy-montgomery
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011