Amplificateur audio-vidéo

Denon AVR-X2000

Par Jacques Guiot - Publié le 21/12/13
Mustav
Prix indicatif : 599 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 7 entrées (v1.4, dont 1 frontale)
Puissance : 7 x 125 W
Dim. (L x H x P) : 434 x 151 x 330 mm
Poids : 9,5 kg
L’essentiel
La gamme des amplificateurs audio‑vidéo AVR‑X Denon, apparue cette année, marque un tournant chez le constructeur avec des modèles essentiellement tournés vers le numérique et la musique dématérialisée. Les efforts ont été concentrés au niveau de la prise en charge réseau et multimédia, l'interaction avec les smartphones et tablettes Android/iOS et, surtout, la qualité de la reproduction sonore, le tout au détriment d'une connectique pléthorique. En effet, Denon a revu son circuit analogique, plus court et doté de nouveaux composants plus audiophiles.

Et le modèle 7.1 Denon AVR‑X2000, en test ici, est certainement le modèle le plus convoité de la marque. Au regard de ses nombreuses fonctions et sa puissance de 125 W (sous 6 ohms) par canal, largement suffisante pour la grande majorité des utilisateurs, il s'avère bien équipé pour répondre aux attentes de nombreux amateurs de Home Cinéma. De plus, ses sept canaux peuvent être exploités à travers une configuration 7.1 classique, mais aussi en 5.1 avec deux enceintes d'effets avant placées en hauteur (High) à l'aide du procédé de spatialisation Dolby Pro Logic IIz, pour se constituer un système très immersif.

On retrouve le design sobre et élégant inauguré par la marque l'année dernière, avec une belle robe noire laquée, et un châssis qui utilise, certes, du PVC, mais surtout de l'aluminium, et deux potentiomètres situés à droite et gauche de la façade pour régler le volume et choisir la source. Toujours présente, une large ouverture à l'avant où sont regroupés l'afficheur et les boutons de sélections dont les quatre touches Quick Select autorisant l'accès à la source désirée, rapidement et aisément. On remarque aussi quelques entrées numériques bien pratiques pour connecter un appareil ponctuellement : un support de stockage, en Fat32 uniquement (pas de NTFS, ni de exFat) ou un iPhone/iPad via USB, ou encore un connecteur HDMI pour brancher un lecteur Blu‑Ray/DVD, un caméscope ou une console de jeu.

Le Denon AVR‑X2000 exploite, bien sûr, la totalité des décodeurs multicanaux du marché, DTS‑HD et Dolby TrueHD en tête ainsi que l’ensemble de leurs dérivés. Son processeur vidéo, toujours basé sur un processeur Analog Devices, prend en charge le désentrelacement et l’Upscaling des sources SD jusqu’en 1 080p et Ultra HD. De plus, il propose un traitement paramétrable avec plusieurs filtres d'amélioration de l'image (accentuation des détails, réducteur de bruit Mpeg, et réglages de teinte, saturation, luminance et contraste).

La connectique compte sept entrées HDMI CEC 1.4 (dont une en façade donc) plus une sortie dotée de la fonction ARC, toutes transparentes aux signaux 1 080p/24, 3D et 4K, sans oublier les fonctions Deep Color et xvYCC. On compte aussi deux entrées Composite, une YUV, deux entrées optiques, quatre stéréo RCA, une entrée antenne FM, le port USB Host en façade (déjà précisé), une sortie casque 6,3 mm, une entrée micro pour le calibrage automatique Audyssey MultEQ XT et un port Ethernet. On trouve également une sortie caisson de graves et une Pre‑Out stéréo dédiée à la zone 2. Précision : une paire de borniers est assignable en zone 2, Front High, Surround Back ou en bi‑amplification. À noter enfin, des borniers de couleur différente en accord avec les câbles, pour faciliter le raccordement des enceintes (bien pratique).
Une connectique complète donc, même si l'on peut regretter l'absence d'une deuxième sortie HDMI, d'une compatibilité Wi‑Fi intégré, ou encore d'une entrée coaxiale, ou d'une entrée Pre‑Out (même une simple Pre‑Out stéréo aurait été déjà appréciable pour raccorder un amplificateur 2.0 audiophile).
Précisons aussi qu'en l'absence de connecteur HDMI 2.0 (Denon n'ayant toujours pas communiqué sur une éventuelle possibilité d'upgrader les connecteurs HDMI 1.4 en 2.0), l'amplificateur ne permet pas d'upscaler un signal vidéo SD/HD en Ultra HD 60 Hz, ni le mode Pass‑Through 2 160p 60 Hz, ce qui pourrait devenir contraignant lorsque des chaînes Ultra HD seront disponibles sur les décodeurs satellites, par exemple.

En matière de mise en œuvre, le Denon AVR‑X2000 reconduit le système d'aide à la configuration Setup Wizard ainsi que, comme déjà explicité, le logiciel de calibrage et de correction de salle Audyssey MultEQ XT, capable de mesurer jusqu'à huit positions d'écoute, associé à un égaliseur paragraphique neuf bandes (en revanche, pas de gestion du canal de grave comme sur l'Audyssey MultEQ XT 32 proposé sur les modèles plus huppés du constructeur). L'OSD est identique à l'an dernier, à la fois plus convivial qu'auparavant et plus agréable à regarder. Une télécommande plutôt pratique et luminescente à défaut d’être rétroéclairée est fournie, en sachant que l'on peut bien évidemment utiliser l’application Denon Remote App installée sur un iPhone, iPad ou tout autre smartphone ou tablette sous Android.

Pour le reste, on retrouve les traitements Audyssey Dynamic Volume et Audyssey Dynamic EQ, un mode Audio Restorer d’optimisation du rendu sonore des fichiers audio compressés, l'Auto LipSync, une passerelle multimédia audio‑photo UPnP (DLNA) associée aux compatibilités MP3, WMA, AAC, Wav et Flac, la prise en charge de la lecture Gapless, l'accès à des milliers de Webradios via la base de données vTuner, ou encore Spotify pour de la musique à la demande ou Flickr pour les photos, sans oublier les certifications AirPlay et Windows 8.
Concurrence
Sur sa route, le Denon AVR‑X2000 rencontre plusieurs concurrents de choix, comme l'Onkyo TX‑NR626, équipé lui aussi d'un Upscaling Ultra HD via un excellent processeur Marvell et d'un poil plus de puissance, d'une compatibilité multimédia très étendue et de plusieurs services réseaux intéressants, mais pas de certification AirPlay. On trouve également dans les parages le Pioneer VSX‑1123, doté de l'AirPlay et de l'AirJam, d'un Upscaling Ultra HD et d'une bonne puissance. Sans oublier le Yamaha RX‑V775 (cliquez pour découvrir le test complet par la rédaction d'AVCesar.com), un amplificateur 7.2 compatible AirPlay, équipé d'un Upscaling 1 080p et UHD avec une sortie Pre‑Out 7.2, le calibrage YPAO‑R.S.C et surtout doté d'une excellente pré‑amplification.
Fiche technique
Type : amplificateur 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 7 x 125 W
Préampli : 7.2
Entrées : 7 entrées HDMI (v1.4), 1 entrée YUV (RCA), entrées audio et vidéo (4 audio et 2 vidéo), sans entrée multicanale, entrées numériques (2 optiques)
Sorties : 1 sortie HDMI (v1.4)
Autres : 1 port USB Host, 1 port Ethernet
Prises de façade : 1 entrée HDMI, , 1 sortie casque
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, Alac, DSD, AIFF, Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Airplay, Webradios
Compatibilité audio : 4 modes DSP, Dolby Pro Logic IIz, DTS-Neo, Dolby Digital EX, DTS‑ES, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : Ciné Re‑EQ, gestion dynamique du volume (Audyssey Volume), égalisation automatique par micro (paragraphique), nombre de mesures au micro (multiple), égalisation manuelle (paragraphique), gestion onde stationnaire, gestion phase acoustique, gestion réverbération
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), Upscaling vidéo (Ultra HD), Gestion du zoom 16/9 à partir de sources SD 4/3 (basique), LipSync manuelle (jusqu'à 200 ms), Auto LipSync
Fonctions : pilotage via IP, OSD (français, couleur, via HDMI), télécommande universelle (préprogrammée), CEC, ARC, Tuner FM
Consommation : 500 W (0,15 W W en veille)
Finition : noir
Dim. (L x H x P) : 434 x 151 x 330 mm
Poids : 9,5 kg
ph image
Verdict technique
Le Denon AVR‑X2000 est très agréable à vivre grâce à une ergonomique basée sur un OSD bien structuré, et une simplicité de mise en œuvre entièrement automatisée via la fonction Setup Wizard et le traitement acoustique Audyssey MultEQ XT. Ce dernier, très efficace, autorise une prise en main rapide de l'appareil. Cependant, il ne faut pas hésiter à contrôler les résultats qui pourront, le cas échéant, être optimisés manuellement, à l'instar du crossover ou des niveaux.

Toujours dans le domaine du confort d'utilisation, nous n'avons pas rencontré le moindre bug (gage de stabilité de fonctionnement) et la partie multimédia s'est avérée très performante dans la gestion des différents codecs audio, mais aussi à l'écoute. Tous les formats annoncés par le constructeur sont pris en charge en USB ou DLNA comme le Flac 44,1 kHz/88.2 kHz/96 kHz/176,4 kHz/192 kHz, le MP3, le WMA, WMA Lossless, le Wav, l'AAC, l'Alac, le M4A et le LPCM. La lecture Gapless est également parfaitement fonctionnelle et c'est un vrai plaisir de retrouver cette possibilité, encore trop rare sur les matériels audio. Les pochettes d'albums ou les tags, sont bien affichés, et la fonction Audio Restorer améliore de façon significative les fichiers audio compressés avec perte, et on peut même lancer des diaporamas sur fond musical ! En revanche, tout n'est pas parfait, notamment l'absence de prise en charge des HDD (ou clé USB) formatés en NTFS ou exFAT (seul le Fat32 est reconnu), ou l'absence de lecture des fichiers DSD, Ogg ou encore du Wav‑DTS.
Quant au traitement vidéo, nous avons pu le tester sur des diffuseurs 1 080p et Ultra HD. La mise à l'échelle respective est vraiment très bien réalisée, ainsi que le désentrelacement avec très peu d'effet d'escalier visible. Cette mise à l'échelle d'excellente facture, associé au filtre d'accentuation des détails, voire au réducteur de bruit, permet d'améliorer nettement l'affichage des DVD ou des vidéos compressées, et même de certains Blu‑Ray. Attention toutefois à ne pas trop abuser du filtre Amplificateur qui permet d'accentuer les détails, ce dernier peut engendrer un peu de fourmillement à l'image. À savoir, ce traitement vidéo n'est pas fonctionnel sur les sources UHD ou 3D natives.

Pour le reste, c'est un sans faute ! Nous pouvons donc l'affirmer haut et fort : séances Home Cinéma ou écoutes Hi‑Fi, le Denon AVR‑X2000 offre une qualité audio et une musicalité réellement magnifiques. Il s'agit sûrement de l'un des amplificateurs les plus musicaux de sa génération avec des aigus absolument splendides, précis et définis, un timbre légèrement chaleureux et doux, des médiums ronds et bien articulés pour une reproduction des voix parfaitement intelligible. Les graves sont généreux, percutants et profonds. Même si le canal de grave ne profite d'aucune égalisation réalisée par l'Audyssey MultEQ XT, il n'en est pas moins efficace et démonstratif.
Et côté spatialisation, même à partir d'une simple configuration 5.1, la scène sonore s'avère très enveloppante, capable de plonger le(s) spectateur(s) au cœur de l'action grâce à une qualité de décodage vraiment excellente. Et si cela ne suffisait pas, il est toujours possible d'installer des enceintes High au‑dessus des frontales et d'enclencher le mode Dolby Pro Logic IIz pour profiter d'une véritable bulle sonore d'où il sera bien difficile de s'extraire !
Enfin, si le Denon AVR‑X2000 n'est pas un monstre de puissance (positionnement tarifaire oblige), il s'affirme cependant comme l'un des plus puissants et dynamiques spécimens du marché dans cette même tranche de prix. Et si vous désirez encore plus de « gouache », nous vous conseillons par exemple d'utiliser la fonction crossover (réglable par canal) pour dédier l'amplificateur à la gestion du haut du spectre et laisser le caisson se charger des graves. Le rendu, dans cette configuration, apparaît plus aéré et dynamique.

En résumé, excepté quelques menus reproches liés à l'absence de lecture des fichiers audio DSD (de plus en plus présents sur les plateformes de musiques en ligne), ou de prise en charge du système de fichier NTFS, ou encore du protocole Samba pour les possesseurs de disque dur Nas ‑rien de bien méchant en somme‑ le Denon AVR‑X2000 est un achat vivement conseillé aux consommateurs adeptes de grand spectacle image et son Home Cinéma d'une part, et aux amateurs d'écoutes de musique d'autre part. En effet, à ce tarif, il ne souffre d'aucune critique sur le plan sonore avec des performances de très haute volée !
+ Les points forts
»  
Musicalité de très haut niveau !
»  
Spatialisation très efficace
»  
Amplification dynamique
»  
Simplicité d'utilisation
»  
»  
Upscaling 1 080p et Ultra HD avec traitement vidéo paramétrable
»  
Passerelle audio UPnP (DLNA) complète avec lecture Gapless
»  
Certifications AirPlay et Made for iPhone
»  
Châssis assez compact, facile d'intégration
- Les points faibles
»  
Traitement vidéo non fonctionnel en UHD et 3D
»  
Pas de sortie Pre‑Out, une seule sortie HDMI
»  
Pas de connecteurs HDMI 2.0
»  
Pas de gestion du NTFS via USB
»  
Services réseau limités
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES