Amplificateur audio-vidéo

Pioneer VSX-924

Par Jean Eparvier - Publié le 23/10/14
Mustav
Prix indicatif : 649 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 7 entrées (v2.0, dont 1 frontale)
Puissance : 7 x 150 W
Dim. (L x H x P) : 435 x 168 x 362,5 mm
Poids : 9,8 kg
,0 €
Amazon.fr
L’essentiel
Fidèle à sa réputation d’offrir le meilleur rapport qualité‑prix de sa catégorie, le nouvel amplificateur audio‑vidéo milieu de gamme de la série VSX signée Pioneer revoit son équipement à la hausse pour en offrir toujours plus au même prix. Reprenant le châssis de son prédécesseur VSX‑923 (cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com), plébiscité ici même l’année dernière, le Pioneer VSX‑924 s’appuie donc sur une base éprouvée pour se concentrer sur la qualité et la convivialité à travers notamment un nouveau convertisseur numérique‑analogique ESS Sabre (ES9006S) 192 kHz/24 bits et des fonctions de réglages et de communication évoluées.

Doté de la même façade que son prédécesseur, le VSX‑924 est un ampli‑tuner (AM/FM doté de 63 présélections) 7.2 capable d’alimenter simultanément deux caissons de grave et de fournir 7 x 150 W sous 6 ohms. À noter, pour ceux qui ne souhaiteraient pas installer sept enceintes dans leur salon, il est possible d’attribuer deux canaux de puissance à une zone secondaire ou de bi‑amplifier passivement les enceintes principales au cœur d’un système 5.1.
Sa partie processeur audio est bien sûr équipée de tous les décodeurs multicanaux du moment, DTS‑HD Master Audio et Dolby TrueHD en tête, assortie de l’ensemble de leurs dérivés numériques et analogiques, tels que le Dolby Pro Logic IIz et le DTS‑Neo. Pour profiter au mieux du nouveau Dac ESS Sabre, le Pioneer s’équipe d’un upsampling Hi‑Bit 24 et profite également d’un nouveau DSP T.I Aureus chargé de rajouter virtuellement des enceintes là où il n’y en a pas (pour donner une sensation de profondeur, de hauteur ou de largeur supplémentaire) à travers quatre modes Virtual Speaker (Wide, Height, SB et Depth). En matière de réglage multicanal, il s’équipe de la fonction Auto Control Plus qui synchronise parfaitement le canal LFE (l’infragrave des bandes‑son multicanal) avec les sept autres canaux. Bien sûr, le VSX‑924 profite de la dernière génération en date du fameux logiciel de paramétrage et de correction de pièce MCACC Advanced qui offre pour la première fois à ce niveau de gamme chez Pioneer un réglage fin du caisson de grave à travers la fonction Subwoofer EQ. Bien vu ! À noter aussi, la présence d’un port USB Host en façade, compatible avec les iDevices, de deux entrées numériques ‑optique et coaxiale‑ et de trois entrées analogiques sur fiche RCA, sans oublier la sortie Pre‑Out 2.2.

La section vidéo reprend à l’identique celle de son prédécesseur, avec un processeur Marvell Qdeo 88DE2750 qui sert sept entrées HDMI CEC 2.0 ‑dont une en façade, compatible MHL‑ transparentes aux signaux 3D, Deep Color, xvYCC et 1 080p/24 sans oublier le mode 4K Pass‑Through. Ce processeur vidéo est capable non seulement d’un upscaling 1 080p depuis les sources SD, mais aussi d’une mise à l’échelle Ultra HD (avec encodage des couleurs pixel en 4:4:4 jusqu'en 2 160p/50 et 2 160p/60) pour attaquer un diffuseur adapté via la première de ses deux sorties HDMI, la seconde ‑auquel on peut attribuer un signal vidéo différent pour une seconde zone‑ se contentant de répercuter le signal tel quel, sans Upscaling. En revanche, sur la première, on peut profiter de la vaste palette de réglages proposés par la puce Marvel à travers la technologie Advanced Video Adjust. Celle‑ci permet d’adapter l’image à tous les diffuseurs, et même de gérer la distance du spectateur par rapport à l’écran. On dispose également du procédé Stream Smoother qui améliore les contours des sources vidéo de piètre qualité, très efficace sur le terrain. À noter encore, la présence sur les entrées HDMI du système de réduction de jitter Pioneer PQLS (Precision Quartz lock System) dans sa version multicanale, qui optimise la transmission des données audio depuis une source du constructeur.

Le Pioneer VSX-924 est aussi une centrale multimédia particulièrement complète, puisqu’en plus de ses compatibilités AirPlay, MHL et HTC Connect, cette dernière autorisant le diffusion en streaming du contenu musical d’un mobile HTC, il intègre pour la première fois une passerelle Bluetooth APT‑X, pour rejoindre sans‑fil un périphérique compatible dans les meilleures conditions, et continuer de jouer avec l’application AirJam offrant à un groupe d’utilisateurs d’iPhone/iPod/iPad l’opportunité d'ajouter leurs morceaux préférés à une Playlist partagée, à moins qu’ils ne préfèrent le faire en Wi‑Fi. On peut également compter sur une liaison filaire Ethernet ou Wi‑Fi certifiées DLNA pour rejoindre le réseau local et exploiter les fichiers audio stockés sur l’ensemble des périphériques UPnP ‑notamment les fichiers HD Wav, Flac, Alac et AIFF jusqu’en 192 kHz/24 bits‑ en Gapless, mais aussi, grâce à son nouveau Dac ESS Sabre, les fichiers DSD jusqu’à 2,8 mégahertz. Sans oublier l'accès aux Webradios directement via l’OSD de l’appareil et au service Spotify Connect via votre périphérique mobile.

Pour contrôler toutes ces fonctions, Pioneer propose l’interface utilisateur désormais bien connue du constructeur, qui rend l’utilisation de l’appareil aussi conviviale que possible. Cet OSD en couleur intègre le manuel de l’appareil et se laisse piloter par une télécommande programmable toujours aussi quelconque, que l’on remplacera avantageusement par la dernière version en date de l’application propriétaire disponible aussi bien pour les smartphones et tablettes sous Android que iOS, avec une interface supplémentaire dédiée spécifiquement à l’iPad, baptisée cette année Pioneer iControl AV5. Totalement géniale, cette application donne accès à toutes les fonctions évoluées de l’appareil, permet de vérifier ses réglages en temps réel, et offre même désormais une interface de recherche alphabétique des fichiers audio stockés sur un périphérique UPnP (DLNA), comme avec un lecteur réseau Hi‑Fi haut de gamme. Ça n’a l’air de rien, mais c’est un vrai plus à ce niveau de prix pour ceux qui veulent profiter au mieux de leur discothèque dématérialisée.
Concurrence
Le nouveau-né Pioneer affronte la concurrence aiguisée des ténors du marché : Yamaha, avec le RX‑V677 et Denon avec l’AVR‑X2100W, offrant tous deux à peu près les mêmes prestations au même prix, mais un peu moins de puissance sur le papier. Onkyo avec le TX‑NR636 est un peu plus cher et Harman Kardon avec l’AVR‑-171 à peine moins cher… Autant d’appareils intéressants sur le papier qu’il faudra tester pour mesurer ce qu’ils proposent en plus ou en moins comparé au Pioneer VSX‑924 dont les prestations enthousiasment !
Fiche technique
Type : amplificateur 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 7 x 150 W
Entrées : 7 entrées HDMI (v2.0), 1 entrée YUV (RCA), entrées audio et vidéo (3 audio et 2 vidéo), sans entrée multicanale, entrées numériques (1 optique et 1 coaxiale)
Sorties : 2 sorties HDMI (v2.0), sortie audio et vidéo (composite), sortie préampli (2.2)
Autres : 1 port iPod, 1 port USB Host, 1 port Ethernet, Wi‑Fi (b/g/n), 1 port USB asynchrone
Prises de façade : 1 entrée HDMI, , 1 sortie casque, 1 entrée balladeur
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, Alac, DSD, AIFF, Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Airplay, Webradios
Compatibilité audio : 11 modes DSP, écoute au casque (1), Dolby Pro Logic IIz, DTS-Neo, WMA Pro, Dolby Digital EX, DTS‑ES, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : gestion dynamique du volume (propriétaire Volume), égalisation automatique par micro (paramétrique), nombre de mesures au micro (unique), égalisation manuelle (paramétrique), égalisation du caisson, gestion onde stationnaire, gestion phase acoustique, gestion réverbération, gestion X curve
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), Upscaling vidéo (Ultra HD), Gestion du zoom 16/9 à partir de sources SD 4/3 (basique), LipSync manuelle (jusqu'à 200 ms), Auto LipSync
Fonctions : pilotage via IP, OSD (français, couleur, via HDMI), télécommande universelle (préprogrammée), CEC, ARC, Tuner FM
Consommation : 550 W (0,1 W en veille)
Finition : noir ou aluminium
Dim. (L x H x P) : 435 x 168 x 362,5 mm
Poids : 9,8 kg
ph image
Verdict technique
Cette année encore, Pioneer nous propose une évolution raisonnée de son amplificateur milieu de gamme à travers un appareil encore un peu plus complet et plus performant que celui qu’il remplace. Comme d’habitude avec le constructeur japonais, on se débarrasse bien vite de la télécommande peu pratique livrée avec l’appareil pour s’en remettre à la dernière génération de l’application de contrôle maison iControl AV5 pour smartphone et tablette ‑et tout particulièrement pour iPad‑ qui permet de configurer et d’utiliser le Pioneer VSX‑924 avec une facilité et une convivialité exceptionnelle ! Bien assis dans son canapé, on laisse faire son excellent système de paramétrage et de correction de pièce MCACC intégré, qui se charge en quelques minutes d’optimiser les performances d’un pack d’enceintes Home Cinéma, même dans une pièce qui n’est pas a priori faite pour ça.

Reprenant la même amplification et le même décodage audio que son prédécesseur, le Pioneer VSX‑924 profite de son nouveau convertisseur N/A ESS Sabre pour offrir une reproduction musicale encore plus subtile et ouverte sur l’ensemble de la bande passante et ce, à travers une source externe ou sa passerelle audio UPnP (DLNA) à la fois complète et performante. Le Pioneer délivre une douceur et une qualité de timbres encore plus appréciables, des capacités dynamiques supérieures et une spatialisation qui a gagné en précision et en profondeur.
Des sensations que l’on retrouve magnifiées sur une écoute multicanale qui permet de mesurer toute l’expertise du constructeur en matière de Home Cinéma ! Agréablement vivant et nuancé, le VSX‑924 profite de son nouveau Dac pour offrir un espace sonore un poil plus large et profond, avec des effets impeccablement répartis autour du spectateur et une densité de timbres, là encore, un poil supérieure à celle de son prédécesseur. Si la puissance réelle de l’appareil ‑plus proche de 50 W sous 8 ohms par canal que des 150 W annoncés crânement par la fiche technique‑ n'atteint pas celle de ses grands frères munis d’une technologie Class D dernier cri, elle suffit déjà amplement pour se faire plaisir sur un film à sensations, bien aidé par une gestion du caisson de grave et du canal LFE clairement supérieure à celle de son prédécesseur. Attention toutefois à ne pas se laisser emporter au moment du choix du pack d’enceintes, surtout si l’on opte pour une configuration 7.1, sous peine de manquer un peu de dynamique à haut niveau. Reste qu’au prix auquel il est proposé, le VSX‑924 fait bonne figure aussi bien sur un blockbuster hollywoodien que sur un film plus intimiste grâce à une fluidité et un discernement convaincant.

On apprécie aussi la qualité du traitement vidéo Marvell Qdeo repris de son prédécesseur : ce dernier fait un excellent travail pour mettre un signal SD à l’échelle en Full HD et devrait logiquement se montrer à la hauteur en présence d’un diffuseur Ultra HD le moment venu (on suppute car nous n'avions pas de TV Ultra HD au moment du test de cet ampli). On appréciera une nouvelle fois au passage le procédé Stream Smoother qui se montre particulièrement efficace pour arranger le signal de piètre qualité d’un fichier AVI de provenance douteuse… !

Autant de qualités qui permettent au Pioneer VSX‑924 de préserver le rapport qualité‑prix particulièrement avantageux de son prédécesseur face à une concurrence bien armée, mais qui ne propose pas forcément la même facilité d’utilisation au jour le jour, notamment lorsqu’on utilise la fameuse application iControl AV5 vraiment épatante ! Bref, l'expérience proposée par le Pioneer VSX‑924 est toujours aussi qualitative, instinctive et jubilatoire. En un mot comme en cent, cet amplificateur s'avère une vraie synthèse.
+ Les points forts
»  
Interface utilisateur et OSD toujours au top de la convivialité
»  
Nouveau Dac ESS Sabre 192 kHz/24 bits très performant
»  
Compatibilité audio avec les fichiers HD 192 kHz/24 bits et DSD 2,8 MHz
»  
Fonction passerelle audio UPnP (DLNA)
»  
Compatibilité AirPlay, Wi‑Fi et Bluetooth APT‑X
»  
Entrée USB numérique pour iPod/iPhone/iPad
»  
Application iControl AV5 pour Android et iOS toujours exceptionnelle !
»  
Sortie HDMI indépendante pour zone 2
- Les points faibles
»  
Léger manque de dynamique à fort niveau dans certaines configurations
»  
Télécommande d’origine franchement quelconque
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement