Paranormal Activity 4

Année : 2012
Réalisateurs : Henry Joost, Ariel Schulman
Interprètes : Kathryn Newton, Katie Featherston, Sprague Grayden, Alexondra Lee, Brady Allen
Éditeur : Paramount
BD : BD-50, 96' (version longue)/87' (version cinéma), zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/03/13
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais Audiodescription
Allemand Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, danois, italien, suédois, norvégien, espagnol, finnois, néerlandais, anglais pour sourds et malentendants
22,99 €
Amazon.fr
À peine installée dans son nouveau quartier, une mère célibataire (Katie Featherston) est transférée ‑sans qu'on sache pourquoi‑ dans un hôpital. Son jeune fils Robbie (Brady Allen) est alors confié à des voisins, une famille sans histoire, dont le quotidien sera perturbé par d’étranges phénomènes.

De nouveau réalisé par le duo Joost/Schulman, auxquels on devait la bonne surprise du précédent opus Paranormal Activity 3, Paranormal Activity 4 anéantit vite tous nos espoirs et renoue avec le néant thématique et formel de ses origines.

L’usage hystérique du found-footage (bien qu’il s’agisse du principe même du film) finit par plomber les rares tentatives d'accélérations du récit, tandis que les incohérences scénaristiques se succèdent, de façon totalement décomplexée. Ainsi, inutile de chercher à comprendre comment la protagoniste, battue par une force invisible et traînée sur le sol, parvient à débouler dans la rue l’instant d’après (portable à l’appui bien sûr… maintien de la subjectivité et vif de l’action obligent). Dans la mesure où le principe d’omniscience instantanée exclut toute intention elliptique, on imputera cette faille extravagante à la paresse des réalisateurs.

Si le principe du found-footage a ses limites, ses instigateurs n’en ont visiblement pas et poussent leurs délires vers un tournant parodique. Mais la saga se porte commercialement si bien que les producteurs envisagent d'ores et déjà un cinquième opus. À nos timbales de pop‑corn.
Carole Lépinay - Publié le 11/03/13
Liste des bonus
- Les dossiers retrouvés (29')


Commentaire
En guise de supplément, des phénomènes surnaturels (probablement jugés trop effrayants...) censurés dans la version cinéma. Beaucoup d'effets pour pas grand‑chose.
Note bonus : 1/6
Image
Techniquement, la qualité d'image s'améliore au fil des opus. Caméra subjective, tournage infrarouge, webcam, caméscope,smartphone, tout y passe. Seul point commun, une image typée vidéo propre mais très loin du concept cinématographique.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Il y a un gouffre entre la VO et la VF. Tandis que la seconde éteint la plupart des sons d'ambiance et même certaines voix, la VO multiplie les petits effets du sound designer et place les voix bien en avant. La scène reste d'ailleurs largement frontale (travail des enceintes arrière anecdotique). Les amateurs de la saga sauront sans doute s'en contenter.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
http://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
ken-follett
lars-lundstrom
leila-bekhti
lucy-lawless
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
Teddy Bear
Tegan & Sara: Get Along
We Women Warriors
Tell
Terra Blight
Terraferma
Terri
Terror of Dracula
Terror Talk
Texas Killing Fields
ThanksKilling 3
That Guy... Who Was in That Thing
That's My Boy
That’s What She Said
The 12 Disasters of Christmas
The 7 Adventures of Sinbad
The 84th Annual Academy Awards
The Acting Lesson
The Adventures of Scooter the Penguin
The Adventures of Tintin