Suicide Squad

Extended Edition
Année : 2016
Réalisateur : David Ayer
Interprètes : Will Smith, Margot Robbie, Viola Davis, Jared Leto, Jai Courtney, Karen Fukuhara
Éditeur : Warner
BD : 2 BD-50 + 1 BD 3D + 1 DVD, 134', zone B
Genre : action, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/12/16
Prix ind. : 34,98 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.40
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais (pour malentendants), italien (pour malentendants), allemand (pour malentendants), néerlandais, espagnol
32,99 €
8,87 €
32,99 €
L'Amérique court un grand danger, l'agent secret Amanda Waller (Viola Davis) n'a pas d'autre alternative que de réunir les pires rebuts de la société afin de la préserver. En tête de liste, Deadshot (Will Smith), redoutable tueur à gages, grand rival de Batman, auquel s'ajoutent Harley Quinn (Margot Robbie), poupée folle furieuse associée du Joker (Jared Leto), Killer Croc (Adewale Akinnuoye‑Agbaje), l'homme‑reptile, et quelques autres super‑méchants pour former une escouade de choc.

Au cas où certains ignoreraient les caractéristiques détonantes des pires méchants de l'Univers DC Comics, le blockbuster « énervé » de David Ayer (End of Watch, Sabotage) s'arrange, par le biais d'un face‑à‑face entre Waller et un haut responsable du gouvernement, pour faire un récap' de leurs crasses et leur histoire durant la première partie du film. Les fiches criminelles s'enchaînent, montage hystérique à l'appui. Mais les vilaines crapules ne sont exploitées qu'en surface. Ni leur artillerie dernier cri, ni leur accoutrement tapageur ne résiste au flop scénaristique à l'œuvre en seconde partie de film.

Esthétique ténébreuse gavée d'effets spéciaux, 3D au service de combats insipides, David Ayer ressasse une de ces missions de sauvetage périlleuses et numériques (ou mission suicide selon les points de vue) à classer au rayon pop‑corn.
Carole Lépinay - Publié le 12/12/16
Liste des bonus
- Task Force X : une équipe, une mission (23')
- À la poursuite de la réalité (9')
- Le Joker et Harley : un couple d'enfer (14')
- La force et les aptitudes de l'escouade (9')
- Armés jusqu'aux dents (12')
- Ça va faire du bruit : les combats épiques de Suicide Squad (11')
- L'escouade déclassifiée (4')
- Bêtisier (2'')
- Choix de la version cinéma (123') ou Extended (134')
- DVD du film et copie digitale
- BD 3D du film


Commentaire
Pour ceux qui n'auraient pas encore d'affinités avec les pires méchants de DC Comics, une petite présentation s'impose. De Deadshot à Killer Croc, les fiches d'identité (avec casier judiciaire bien rempli, cela va de soi) s'enchaînent, avec un module spécial consacré au couple infernal : Joker et Harley Quinn.

Une fois rentrés dans les coulisses du tournage, on sent une ambiance bon enfant et une réelle cohésion entre ces super‑vilains. Acteurs et réalisateur s'accordent pour évoquer une expérience récréative et inoubliable.

Quant au choix de la version (salle ou Extended), autant choisir le montage cinéma pour abréger un peu et muscler le film…
Note bonus : 3/6
Image
Une esthétique très sombre et noircie, Gotham City oblige, parfois brouillonne (la scène finale à effets spéciaux pas très beau avec l'Enchanteresse, d'où la note). Mais aussi un vrai look un peu « déglingue » qui colle parfaitement à l'esprit du film, que l'on aurait même aimé voir davantage poussé. Mais Suicide Squad assume plutôt son rang de blockbuster, calibré pour nos grands écrans (on note toutefois quelques différences pas en notre faveur par rapport à la version US : quelques scintillements, des noirs pas hyper‑tranchés notamment).
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Des titres musicaux particulièrement bien choisis, on n'en manque pas (Skrillex & Rick Ross, Lil Wayne, Wiz Khalifa & Imagine Dragons, Eminem…) jusqu'au générique final sur Heathens de Twenty One Pilots, mais cela ne sert pas particulièrement le film. La preuve que la réalisation et surtout le scénario posent problème. Les explosions, armes automatiques, lance‑flamme et autres instruments de torture blindent aussi les enceintes et le caisson comme ils peuvent, mais à quoi bon hormis donner à ce film ‑qui n'en avait vraiment pas besoin‑ le bâton pour se faire battre ? C'est fatigant, pas très fin… bof quoi. D'autant que le simple Dolby Digital en VO comme en VF fait vraiment « pauvre ». C'est même assez inexplicable. Il y aura des déçus, c'est certain. Surtout que la version US, elle, fait le plein de Dolby Atmos en VO. Rageant.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
DVD 22/02/17 Toro
BLU 22/02/17 Toro
INTERVIEWS
Liam Neeson - Taken 2
http://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
liam-neeson
melissa-bernstein
nic-pizzolatto
florent-siri
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011