Les 7 mercenaires

The Magnificent Seven
Année : 2016
Réalisateur : Antoine Fuqua
Interprètes : Denzel Wahshington, Chris Pratt, Ethan Hawke, Vincent d’Onofrio, Byung-hun Lee, Haley Bennett
Éditeur : SPHE
BD : BD-50, 133', zone B
Genre : western, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 01/02/17
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, arabe, danois, néerlandais, finnois, italien, norvégien, polonais, portugais, espagnol
16,55 €
13,89 €
17,89 €

Dans le film original de John Sturges (1960) qui voyait démarrer au cinéma les jeunes James Coburn et Charles Bronson, lui‑même inspiré des Sept Samouraïs de Kurosawa, des villageois décidaient d'embaucher une bande de mercenaires afin de lutter contre Calvera, un bandit spécialisé dans le racket et la spoliation. Sept mercenaires dirigés par Yul Brynner. ici, un industriel peu amène fait régner la terreur sur la petite ville de Rose Creek. Les habitants, désespérés, vont faire appel à sept mercenaires pour tenter d’en reprendre le contrôle.

 

Difficile de passer après Kurosawa et Sturges. Si on ne doute pas des bonnes intentions du réalisateur Antoine Fuqua (Equalizer, La rage au ventre) pour parvenir à faire un bon film, le résultat est décevant. Les scènes d’action sont efficaces, on ne peut rien reprocher à Denzel Wahsington ni aux autres comédiens, mais la comparaison avec les deux autres classiques est inévitable.

 

Les personnages manquent de profondeur et le montage nerveux peine à cacher le vide des dialogues et le scénario affligeant. Au final, un film boursouflé, sans âme, qui donne simplement envie de revoir les œuvres (c’est déjà ça) dont il s’inspire sans apporter la moindre plus‑value.

Cédric Melon - Publié le 09/02/17
Liste des bonus
- Scènes coupées (7')
- The Seven (9')
- Directing the Seven (5')
- The Taking of Rose Creek (5')
- Rogue Bogue (5')
- Gunslingers (5')
- Magnificient Music (5')


Commentaire

Comme souvent, les scènes coupées qui ne présentent pas beaucoup d’intérêt. On passe donc directement au making of, émaillé d’interviews des comédiens et du réalisateur, le tout illustré par quelques images du tournage. Un document sympathique à suivre, mais bien trop court et trop promotionnel pour donner un peu de piquant à l’ensemble.

 

Dans le module sur le réalisateur, les comédiens se succèdent pour dire tout le bien qu’ils pensent d’Antoine Fuqua sur fond d’images du tournage. Tous tentent d’expliquer le pourquoi de ce remake. Peu convaincant…

 

Une section revient aussi sur une scène clé du film et tente avec succès d’en expliquer la complexité dans son réglage au millimètre. Édifiant sur l’importance et le rôle essentiel joué par les cascadeurs. La petite featurette sur le méchant du film est plutôt sympathique, tout comme celle sur l’utilisation des armes dans le film. Impressionnant. Le dernier bonus revient sur le rôle essentiel de la reprise du thème musical original.

 

Dans l’ensemble, une interactivité complète et souvent intéressante à mettre au crédit de cette édition Blu‑Ray.

Note bonus : 4/6
Image

On attendait le meilleur sur ce point, on n'est pas déçus. Superbe, pas d'autre mot. La base colorimétrique est foisonnante, les contrastes particulièrement bien ajustés, les scènes sombres joliment mises en valeur (et à la lumière, le relief est palpable), le piqué et la profondeur de champ exemplaires.

 

La captation sur pellicule accentue encore cet aspect avec un grain qui rend véritablement palpable les ambiances, la poussière et les personnages (gros plans magnifiques). Pour sûr, Antoine Fuqua sait y faire de ce côté‑là.

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

C’est l'autre point fort technique de cette édition. Les pistes anglaise et française sont dynamiques, parfaitement calibrées et réparties sur les différentes enceintes avec une spatialisation harmonieuse et hyper‑puissante. Le caisson de basses, souvent sollicité, est toujours percutant au bon moment. Pendant la scène de poursuite, l'immersion est totale. 

 

Les scènes de tirs sont incroyables avec des sons parfaitement distincts selon les calibres et la distance des personnages à l'écran. De même, les séquences plus calmes sont riches d'ambiances naturelles avec le bruit du vent, des animaux… Ce qui donne un relief magistral à l'ensemble.

 

En bref, un must sonore, particulièrement en VO 7.1 bien sûr avec une pression acoustique plus ample, plus prenante, une précision et une localisation accrues également.

Top son : aucun
Note son : 6/6



PLANNING
BLU 22/10/17 Seven
INTERVIEWS
Sophie Turner - Game of Thrones saison 3
http://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
sophie-turner
martin-scorsese
poppy-montgomery
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
Marilyn: Portrait of a Legend
Mark King Of Level 42 - Live In Concert
Mark of the Astro-Zombies
Martin & Orloff
Martin Lawrence Live: Runteldat
Mass Destruction: The Return of Don "The Dragon" Wilson
Master Spy: The Robert Hanssen Story
Max
Max Magician and the Legend of the Rings
May
Meet Prince Charming
Megadeth Rude Awakening
Megalodon
Detective Conan Movie 06: The Phantom of Baker Street
Men In Black II
Men with Brooms
Mickey's House of Mouse - The Villains
Mickey's House of Villains
The Man Without a Past
Mike's New Car