Alibi.com

Année : 2017
Réalisateur : Philippe Lacheau
Interprètes : Philippe Lacheau, Élodie Fontan, Julien Arruti, Didier Bourdon, Nathalie Baye, Nawell Madani
Éditeur : TF1 Vidéo
BD : 1 UHD BD-66, 89', toutes zones
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 20/06/17
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
29,99 €
16,99 €
16,99 €

Greg, fondateur d’Alibi.com, offre à ses clients des mises en scène élaborées pour couvrir leurs frasques. Notamment Gérard, nouveau client, soucieux de voir sa maîtresse sans que son épouse n'en sache rien. Greg rencontre par ailleurs Flo, une adorable jeune femme. Deux problèmes : Flo déteste les menteurs, le cœur de métier de Greg, et son père… n’est autre que Gérard.

 

Sur un prétexte de vaudeville, Philippe Lacheau, le réalisateur/comédien/scénariste du film entraîne ici le spectateur dans un fulgurant déluge de gags filant à toute allure. Le cinéaste fait feu de tout bois : absurde, ping‑pong verbal, énormes malentendus, gags gratinés dignes des frères Farelly, clins d’œil jeux vidéo et cinéma avec, en bonus, une très spectaculaire et poilante poursuite automobile en mode Fast & Furious !


Cet étonnant cocktail n’est pourtant pas un indigeste festival de vignettes ou de mini‑sketches. L’ensemble garde une allure très cohérente grâce à une histoire bien ficelée ‑un menteur pris à son propre piège‑, un rythme effréné, mais surtout le regard du cinéaste, à la fois tendre et pas du tout dupe de ses contemporains. Philippe Lacheau tape toujours fort là où ça fait rire : la bien‑pensance.


On serait déjà aux anges, mais le réalisateur réussit en prime à se jouer sans arrêt des attentes des spectateurs jusque dans ses choix de cadrage. Dans de nombreuses scènes ‑on ne détaillera pas pour préserver le capital hilarant du film‑ l'image laisse entrevoir une issue évidente… qui s’avère ne jamais être la bonne ! En jouant ou plutôt en déjouant ainsi toutes les conventions scénaristiques et de mise en scène, Philippe Lacheau ne cesse de provoquer le rire et aussi la surprise et ce, jusqu’à l’ultime séquence du film.


Philippe Lacheau, épatant maître d’œuvre, à l’évidence appelé à de très grandes choses, a enfin une suprême élégance : il ne tire jamais la couverture à lui et sert avec générosité tous ses acteurs avec d’excellents gags et moments de comédie. Irrésistible !

Paco Altura - Publié le 22/06/17
Liste des bonus
- L'ambiance de tournage (7')
- Fifi réalisateur (4')
- Les rôles principaux (5')
- Les guests (3')
- Les cascades (2')


Commentaire

Un ensemble court mais très réjouissant de mini‑modules (identiques à ceux du Blu-Ray classique) à visionner en intégral ou en individuel. Beaucoup de bonne humeur et des moments franchement marrants (les « siestes » de Philippe Lacheau) qui offrent un aperçu de l'ambiance en plateau. À voir aussi, le module sur les cascades qui détaille l'orchestration de l'impressionnante course automobile.

Note bonus : 3/6
Image

Si vous n'avez pas encore acheté le Blu-Ray classique, optez d'office pour la meilleure image qui soit : celle-ci. Et pour cause, il s'agit de 4K native ! Le gain en éclat, en précision et détail, en lumière et en couleur (bonjour les rouges !) est incomparable avec le Blu‑Ray. Comme souvent avec l'Ultra HD Blu‑Ray, les arrière‑plans gagnent d'un coup en ouverture, avec des éléments cachés qui apparaissent comme par magie.

 

Côté HDR, il est surtout présent tout au long du film pour un niveau de luminosité général très elévé et une lisibilité parfaite des rares scènes de nuit. On le remarque aussi sur les reflets du pare‑brise de la camionette de la joyeuse troupe, à travers la brillance des carosseries, sur les reflets de la mer, auniveau des appliques murales dans l'hôtel Martinez de Cannes, ou encore sur la tête de taureau (avec les cornes !) qui trône dans l'entrée de la maison des parents de Flo.

 

Si vous possédez déjà le Blu-Ray, les 10 € supplémentaires valent‑ils le coup ? Oui et non. La faute à certaines prises de vues et à la photographie du film, certes fun mais quelconques, sans atouts particuliers. On n'est clairement pas face à un futur maître‑étalon esthétique du genre comme The Dark Knight avait pu l'être par exemple pour le Blu‑Ray.


Ce premier Ultra HD Blu-Ray d'un film français restera donc dans les annales pour sa promptitude, ses qualités techniques évidentes en Ultra HD Blu‑Ray et son apport de lux (sans « e » à la fin). Seul son rendu un peu trop vidéo l'empêche d'obtenir la note maximale. Une bonne surprise tout de même pour cette comédie française qui, décidément, nous étonne.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

On pourrait croire qu'une piste DTS‑HD Master Audio 5.1 n'est que pure coquetterie pour cette comédie. Il n'en est rien comme en témoigne notre système Home Cinéma à pleine puissance lors de la poursuite automobile ou de l'hilarant clin d'œil au jeu vidéo Assassin's Creed. Puissance, directivité et grosse pêche : ça s'appelle du bonheur.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 27/09/17 Memories of War
BLU 27/09/17 Memories of War
INTERVIEWS
Stefano Sollima - Gomorra saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
stefano-sollima
lucy-lawless
lucas-belvaux
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
Thirteen Erotic Ghosts
This Is Not a Love Song
Thomas & Friends - Thomas & His Friends Help Out
Thomas & Friends: Make Someone Happy
Thumbtanic
Thunderpants
Tibet: Cry of the Snow Lion
Till Human Voices Wake Us
Time Changer
Time Enough: The Alien Conspiracy
Time of Fear
Time of the Wolf
Tipping the Velvet
Tom & Thomas
Tom and Jerry: The Magic Ring
Tongan Ninja
Tosca
Total Romance
Touching Wild Horses
Tout contre Léo