Loving

Année : 2016
Réalisateur : Jeff Nichols
Interprètes : Ruth Negga, Joel Edgerton, Will Dalton, Dean Mumford, Terri Abney, Alano Miller
Éditeur : Studiocanal
BD : BD-50, 122', zone B
Genre : biopic, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 20/06/17
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Français DTS-HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO, français pour sourds et malentendants
19,99 €
13,94 €
19,99 €

Virginie, 1958. Mildred (Ruth Negga) et Richard (Joel Edgerton) viennent tout juste de se marier mais en 1958, l’union entre un Blanc et une femme de couleur est sévèrement réprimée par la loi. Le couple va entrer dans une lutte éprouvante contre ce système discriminatoire.


Il y a cette séquence d’arrestation insoutenable, accomplie dans l’obscurité, comme pour mieux dénoter la nature déshonorante et clandestine ‑du point de vue de la loi‑ d’une union pourtant légalisée à Washington, suivie d’une détention humiliante, puisque comble de l’iniquité des droits, Mildred (enceinte) ne sera pas libérée aussi facilement que son époux.

 

Avec l’intensité pudique qui caractérise ses précédents films (Shotgun Stories, Mud), Jeff Nichols relate l’histoire poignante des Loving, couple mixte et victime authentique de la ségrégation raciale dans l’americana blanche des années 50. Interdits de résidence dans l’État de Virginie, ils quittent famille et foyer pour Washington, un déracinement forcé et douloureux qui survient dans le climat contestataire de début 60.

 

Un timing chanceux pour le coup, car Mildred décide de contacter l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU). Bernard Cohen (Nick Kroll) et Philip Hirschkop (Jon Bass), deux jeunes avocats, vont alors militer pour la reconnaissance de leur mariage. Enfin, après dix ans d’exil, redoublé d’un combat juridique acharné, les Loving rentrent chez eux. Leur nom, qui résonne à la fois comme une ode à l’amour inconditionnel et un défi universel, a marqué l’histoire des États‑Unis : le 12 juin 1967, la Cour suprême supprime l’interdiction des mariages mixtes, l’arrêt « Loving v. Virginia » invalide à jamais « the crime of being married », pour reprendre le titre de l’article publié par la revue Life en 1966.

Carole Lépinay - Publié le 18/07/17
Liste des bonus
- Making of (4')
- Casting  (4')
- Loving contre l'État de Virginie  (3')
- La Virginie en toile de fond  (4')


Commentaire

Après une collaboration lors de son précédent film Midnight Special, Jeff Nichols a naturellement pensé à Joel Edgerton pour l'interprétation de Richard Loving, sa carrure, son accent, son côté introverti seyait à merveille à l'acteur. Ruth Negga, qui fut l"une des premières à être auditionnées pour le rôle de Mildred, a su conquérir toute l'équipe à son tour.

 

Alors en repérages dans l'État de Virginie (à Central Point précisément), le réalisateur a pu découvrir l'authentique demeure des Loving, la prison et le tribunal qui ont aussi malmené leur union. Une alliance sévèrement réprimée à l'époque, que Jeff Nichols n'hésite pas à comparer avec les tendances coercitives actuelles (le combat pour le mariage homosexuel, le racisme, l'égalité des droits). 

Note bonus : 4/6
Image

Avec son léger voile orangé satiné, la photographie du film opère une mise en époque élégante et lumineuse, presque solaire. Il fallait retranscrire l'intimité du drame, mais aussi l'espoir et l'amour irradiant des Loving. Un ensemble élégant qui profite de la lumière locale, fait la part belle aux reflets sur les visages tout en restant très naturel, une spécificité des films de Jeff Nichols.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

VO ou VF, le mixage 5.1 est le même. Le film n'étant pas démonstratif côté son, voire plutôt doux et gourmand en silences, la différence avec la stéréo n'est pas flagrante. On préférera tout de même la VO même si de bons doublages français sont à noter.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 27/11/17 Le mime Marceau
DVD 28/11/17 La colle
DVD 28/11/17 I Wish
BLU 28/11/17 I Wish
DVD 28/11/17 Dreamgirls
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
mads-mikkelsen
lucky-mckee
sidse-babett-knudsen
ken-follett
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Transformers Prime: One Shall Stand
Trapped in the Closet Chapters 23-33
Trash Dance
Trashed
Traveling Light
Travelling Salesman
Treasure Buddies
Treme: "Saints"
Trinity Goodheart
Trishna
Trooper and the Legend of the Golden Key
Elite Squad 2: The Enemy Within
Trouble with the Curve
True Bloodthirst
True Skin
True Wolf
Truth About Kerry
Truth In 24 II: Every second counts
Tuesday, After Christmas
Twixt