Le bureau des légendes saison 3

Année : 2017
Créateur : Éric Rochant
Interprètes : Mathieu Kassovitz, Sara Giraudeau, Jean-Pierre Darroussin, Florence Loiret‑Caille, Zineb Triki
Éditeur : Studiocanal
BD : 3 BD-50, 10 x 54', zone B
Genre : espionnage, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 20/06/17
Prix ind. : 39,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants, anglais
39,99 €
24,20 €
39,99 €

Prisonnier de Daesh, Malotru, alias Paul Lefevre, alias Guillaume Debailly (Mathieu Kassovitz), tente de survivre dans l’espoir de revoir un jour sa fille. À Paris, le bureau organise sa libération mais des mouvements contraires ralentissent considérablement les opérations. Henri Duflot, le directeur du BDL, décide de prendre les choses en main. Marina Loiseau (Sara Giraudeau), encore fragilisée par sa mission en Iran, va quant à elle tenter de replonger dans sa « légende » de sismologue avec une nouvelle mission à Baku, Azerbaïdjan.


Après deux saisons remarquables (voir Le bureau des légendes saison 1 et 2), la série d'espionnage d'Éric Rochant ne faiblit pas en offrant une fin épique à ce chapitre « Malotru » (Matthieu Kassovitz). Tout ce qui a patiemment été mis en place précédemment pour nous familiariser avec cet univers si particulier de la DGSE (un focus est mis durant cette saison sur les aller‑retour constants des Légendes entre Paris et l'étranger) est exploité au maximum dans cette troisième saison qui se déroule en grande partie sur le terrain.

 

La trajectoire de Malotru accapare une grande partie des événements, mais chaque apparition de Marina, alias Philomène, est digne d’un film de Hitchcock, réservant des sommets de tension (voir la scène du « couloir d’hôtel »). Un peu trop prévisible, la dernière image de la saison n'en est pas moins émouvante. 

 

Un ensemble réjouissant qui n’a rien à envier à une série US comme Homeland (les moyens en moins) à part, peut‑être, un peu plus de rythme et de spectaculaire. Mais en matière de maîtrise et de crédibilité, la série d’Éric Rochant est un modèle du genre. Tout simplement une des trois meilleures séries françaises avec Baron noir et Dix pour cent.

 

Les fans du showrunner français remarqueront enfin quelques clins d’œil à la version cinématographique de la série, Les patriotes, avec Yvan Attal (1994).

Cédric Melon - Publié le 13/07/17
Liste des bonus
- Résumé de la saison 2 (2')
- Bureau des réalisateurs (9')
- Coulisses (18')


Commentaire

Les quatre jeunes réalisateurs confessent leur chance de faire leurs preuves sur une telle série, travaillant en étroite collaboration avec le showrunner Éric Rochant que l'on ne présente plus en tant que réalisateur. Ce dernier s'est réservé la mise en scène de quelques séquences clés comme celle du « troupeau de moutons » (premier épisode). Quelques images de tournage brutes à grappiller.

 

Dans les coulisses, l'équipe revient sur les dessous de cette saison, notamment le quotidien des Légendes, leurs aller‑retour incessants entre Paris et l'étranger, leurs remontées d'informations glanés sur le terrain ou encore le conflit intérieur qui les anime en permanence. Les choix cornéliens auxquels les personnages sont confrontés illustrent parfaitement le poids immense qui pèse sur leurs épaules.

Note bonus : 3/6
Image

La saison 3 passe à la HD (comme la saison 2 depuis peu, rééditée en Blu‑Ray après une première sortie DVD). Et ça change tout. Ultra‑précise, définie à la perfection, cette image permet de rentrer de plein fouet dans l'univers austère du BDL de la DGSE. Les ambiances brunes/bleutés des lieux ressortent à merveille. Sur le terrain, on retrouve ce même souci du détail, du beau cadre, de l'immersion caméra au poing… Une belle et grande image qui fait enfin honneur à la série. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

On n'en fait pas trop côté bande‑son, l'épure est de mise comme d'habitude pour laisser la place aux dialogues et au jeu si particulier des acteurs dans la série. Les ambiances sont bien dispatchées sur les enceintes pour une immersion très réaliste. Doublées dans cette saison par des explosions et des tirs en phase avec une action plus intense.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BLU 25/07/17 Lost City of Z
DVD 25/07/17 Lost City of Z
DVD 25/07/17 Jeu trouble
DVD 25/07/17 Dragon Heart 4
BLU 25/07/17 Dragon Heart 4
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
http://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
bryan-cranston
leila-bekhti
tom-selleck
melissa-bernstein
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
Jesus' Son
Jetzt oder nie - Zeit ist Geld!
Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat
Joseph King of Dreams
Ju-on
Just One Night
Kalt ist der Abendhauch
Kanak Attack
Kaptein Sabeltann og den forheksede øya
Keep the River on Your Right: A Modern Cannibal Tale
Keeping the Faith
Kevin and Perry Go Large
Killjoy
Nico and Dani
Kurz und schmerzlos
Cardcaptor Sakura: The Sealed Card
Seance
Kövek - Stones
Love, Money, Love
The Captive