The Lost City of Z

Année : 2016
Réalisateur : James Gray
Interprètes : Charlie Hunnman, Robert Pattinson, Sienna Miller, Tom Holland, Edward Ashley, Angus Macfadyen
Éditeur : Studiocanal
BD : BD-50, 160', zone B
Genre : aventures, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 25/07/17
Prix ind. : 22,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français Audiodescription
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
20,55 €
28,27 €
22,99 €

Angleterre, début XXe. Lorsque la Royal Geographic Society sollicite les savoirs topographiques de Percival Fawcett (Charlie Hunnam, Sons of Arnachy) afin de définir les frontières entre la Bolivie et le Brésil, le jeune père de famille y voit une occasion de redorer le blason de ses aïeux, ruinés à cause des jeux et de l’alcool. Grisé à l’idée d’acquérir une certaine reconnaissance auprès de la haute société, il embarque pour plusieurs mois d’expédition accompagné d’un aide de camp, Henry Costin (Robert Pattinson, caméléon au possible). De retour au pays, l’explorateur affirme l’existence d’un hameau millénaire au cœur de la jungle équatoriale, il la surnomme « la cité Z ».


La croisade ambitieuse et de longue haleine de Percy Fawcett coïncide de toute évidence avec la persévérance du réalisateur de La nuit nous appartient. James Gray a laissé mûrir son projet d’adaptation depuis la parution du roman historique et biographique de David Grann en 2009, faute de budget et de soutien de la profession. Le résultat est bluffant.

 

À mi‑chemin entre le récit d’aventures, la fresque intimiste et la lutte des classes, le film assoie ses particularités à travers les aller‑retour du protagoniste sur vingt ans, soit le tiraillement dans l’espace d’un homme morcelé. Explorateur progressiste mais père et mari absent, il n’en démord pas quant à sa quête vertigineuse d’une contrée extraordinaire, qu’il prêtait à un délire d’autochtone au début de son périple. Elle devient sa raison d’être et sa folie contaminatrice, le poursuivant jusque dans les tranchées de la Première guerre mondiale, entraînant son fils aîné dans l’aventure qui s’achevera avec leur disparition irrésolue en 1925.


Entre l’hostilité réelle de la jungle et les fantasmes qu’elle fait germer dans l’imaginaire occidental, James Gray propose une parenthèse merveilleuse suspendue dans le temps : éreintés, affamés, Fawcett et ses hommes approchent une seule fois la fameuse cité perdue, par le fleuve, dans la posture des pionniers du vieux continent. Ils chassent un porc, ramènent un morceau de poterie, assistent à l’irruption d’une panthère majestueuse. Escale hallucinée. La forêt apparaît comme un mirage menaçant mais grandiose, carnassière et magique, magnifiquement photographiée par Darius Khondji (Okja, The Immigrant, Amour). Un chef‑d’œuvre.

Carole Lépinay - Publié le 28/07/17
Liste des bonus
- Making of (3')
- Interview de James Gray (6')
- Interview de Sienna Miller (4')
- Documentaire : Percy Fawcett (5')
- Masterclass de James Gray (40')


Commentaire

Quatre modules dans les coulisses de cette gigantesque épopée dont des entretiens évoquant les origines du projet, les embûches à surmonter (le film a mis dix ans à se faire), le choix pointilleux de la distribution. Sienna Miller décrit avec beaucoup de justesse le personnage de Nina Fawcett, femme indépendante, très en avance sur son temps. Dommage que le documentaire consacré à l'explorateur s'apparente davantage à un teaser, on aimerait s'immerger dans le destin inédit de cet homme, digne d'un personnage de fiction. 

 

Pour l'anecdote, Percival Fawcett a inspiré le personnage d'Indiana Jones. On retrouve également un explorateur très similaire dans Tintin. Quant à Charlie Hunnman, le réalisateur lui rend hommage pour son implication totale, à commencer par une fonte drastique de 20 kg en six semaines.

 

Le gros de cette interactivité reste la masterclass du réalisateur. Le passage lors duquel il explique pourquoi il ne regarde jamais les rushes vaut le détour. Il précise aussi ne jamais écrire pour un acteur en particulier, préférant que les comédiens s'impliquent eux‑mêmes et s'immergent dans un rôle qui leur tient vraiment à cœur.

Note bonus : 4/6
Image

La photographie de Darius Khondji suspend littéralement le film dans un temps révolu, semblable à de vieilles photos d'époque. Le tournage sur pellicule, même au fin fond de la forêt amazonienne, apporte cette couleur mélancolique que le réalisateur souhaitait donner à son film (il lui oppose d'ailleurs dans les bonus une certaine immédiaté que l'on ressent avec les tournages numériques). 

 

Il en ressort un univers presque irréel, féérique, un conte d'antan qui marque la rétine. Les noirs, les verts, les bruns de la jungle et les sublimes décors victoriens ressortent parfaitement en HD. Pas sûr que l'effet soit le même en DVD… Ici, on ne peut qu'aimer et rêver devant tant de mystère mêlé à tant de beauté. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Ce film d'aventures est un film chuchoté. Percy, sa femme, son équipe, les Indiens… rares sont les éclats de voix hormis la rebellion du fils aîné, la joute verbale lors d'une grande réunion avec les membres de la Royal Geographic Society, la scène de guerre dans les tranchées, ou encore la panique à bord d'une embarcation de fortune. Peu d'occasions de faire trembler les enceintes donc. Mais là n'est pas l'essentiel.

 

James Gray mise tout sur les ambiances, les sensations, le ressenti et la quête intime. Le résultat est délicat, très immerssif, entièrement dédié à l'histoire et aux personnages. Pas question de « satisfaire » le spectateur à grands coups d'effets faciles. Un travail d'orfèvre qu'il faut saluer.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 18/12/17 Dunkerque
BLU 18/12/17 Dunkerque
BLUHD 18/12/17 Dunkerque
INTERVIEWS
Poppy Montgomery - Unforgettable saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
poppy-montgomery
melissa-bernstein
tatiana-maslany
eric-rochant
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
The Man Who Wasn't There
The Man with Two Brains
The One-Armed Executioner
The Osterman Weekend
The Outsiders
The Pirates of Penzance
The Scarlet and the Black
The Smurfs: Baby's First Christmas
The Star Chamber
The Sting II
The Survivors
The Terence Davies Trilogy
The Terry Fox Story
The Year of Living Dangerously
Thriller
To Be or Not to Be
Tough Enough
Trading Places
Trenchcoat
Escape 2000