Brimstone

Année : 2016
Réalisateur : Martin Koolhoven
Interprètes : Guy Pearce, Dakota Fanning, Kit Harrington, Carice Van Houten
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-50, 148', zone B
Genre : western, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 23/08/17
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français, français sourds et malentendants
25,00 €
37,44 €
24,99 €

La fille d’un révérend sadique tente depuis sa plus tendre enfance de lui échapper à travers un Ouest malfaisant et malfamé. 


Que les choses soient claires, Brimstone est un film vulgaire qui tente de masquer le vide abyssal de son scénario par une course à la surenchère proprement insupportable. À côté, Irréversible de Gaspard Noé passe pour un épisode aseptisé de Babar. Le réalisateur lorgne d’un œil torve vers la Nuit du chasseur, Leone et Tarantino, sans jamais pouvoir rivaliser une seule seconde ni dans le moindre plan ni dans la moindre scène.

 

Sa mise en scène, parlons‑en. Lourde et suffisante, elle laisse pantois tandis que le sadisme du scénario révolte. 2h28 de complaisance vulgaire durant lesquelles l’héroïne, Liz, est battue, fouettée et violée par son père et par des milliers de clients patibulaires dans le clac où elle échoue. Avant d'assister au suicide de sa mère par pendaison, à l’exécution de son fils adoptif et de son nouveau mari qui, au préalable, a été éviscéré et étranglé avec ses propres tripes. Un peu plus loin, sa meilleure amie est tuée au couteau après s’être fait couper la langue. Langue que Liz va elle‑même être aussi obligée de se trancher. Ultime calvaire avant de se suicider par noyade, elle verra son père violenter sa petite fille avant de s’immoler par le feu.

 

Bien difficile dans ces conditions pour Dakota Fanning de faire vivre un personnage improbable. Quant à Kit « Jon Snow » Arrington, il ne fait que passer par là sans conviction une dizaine de minutes. On l'aura compris, sous prétexte de tourner un western féministe, le réalisateur expose dans ses moindres détails et avec délectation sa fascination pour le sordide. Il ne tient qu’à vous de ne pas le suivre sur ce chemin nauséeux et vide de sens. Consternant.

Cédric Melon - Publié le 20/10/17
Liste des bonus
- Entretiens avec Dakota Fanning, Guy Pearce, Kit Harington et Martin Koolhoven (55')
- Junkie XL (Tom Holkenborg) : secrets de compositeur (36')
- Scènes coupées (14')
- Galerie photos
- Bande-annonce


Commentaire

Rien dans cette interactivité ne vient éclairer sur un film qui n’a d’intérêt que si on est fasciné par le sadisme. Les scènes coupées sont aussi inutiles que celles qui ont été gardées dans le film. Et les ambitions du réalisateur sont tellement décalées avec le résultat final que l’on reste interdit. Seul le module sur la musique vaut le détour.

Note bonus : 2/6
Image

Rien à redire en revanche au sujet de l'image de cette excellente édition Blu‑Ray. Le niveau de piqué est monstrueux, celui des noirs abyssal, le tout baigné d'une lumière éclatante et d’une tenue remarquable en toutes circonstances. Un sans‑faute pour une esthétique de blockbuster.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les détails sonores sont nombreux, les effets bien sentis et le caisson de basses au taquet. L'immersion sonore est remarquable grâce à une répartition de tous les instants et un mixage au cordeau. Un rendu plus que convaincant en 5.1. 

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
INTERVIEWS
Tom Selleck - Blue Bloods
http://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
tom-selleck
tatiana-maslany
melissa-george
lars-lundstrom
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
King Kelly
Kingdom of Plants 3D
Memories of Matsuko
I Wish
Klitschko
Knight Knight
Knights of Badassdom
Knockout
Knuckleball!
Koch Brothers Exposed
King of Devil's Island
Kony 2012
Korn: The Path of Totality Tour - Live at the Hollywood Palladium
Kumaré
Kung Fu Panda: Secrets of the Masters
Kyle Kinane: Whiskey Icarus
With Every Heartbeat
L
Life Happens
Love Lasts Three Years