La colère d'un homme patient

Tarde para la ira
Année : 2016
Réalisateur : Raúl Arévalo
Interprètes : Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Diaz, Raul Jimenez, Manolo Solo, Font Garcia
Éditeur : ARP Sélection
BD : BD-50, 92', zone B
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 03/10/17
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.39
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
23,81 €
16,99 €

Curro était le pilote d’une équipe de malfaiteurs qui a braqué une bijouterie madrilène en 2007. Seul interpellé de la bande, il a purgé huit ans de prison et s’apprête à retrouver sa compagne Ana. Cette dernière, serveuse dans le modeste bar que tient son frère Juanjo, a une aventure avec José, un homme discret, copain de Juanjo, qui fréquente l’établissement depuis des années. La sortie de geôle de Curro démarre une secrète et abominable vengeance…

 

Raúl Arévalo, comédien espagnol qu’on avait pu découvrir notamment dans l’excellent polar La isla minima, livre ici une première réalisation bluffante qui a raflé quatre Goya, les César espagnols. Sur un scénario solide coécrit avec un psychologue, le film explore moins la vengeance elle‑même que les mécanismes ‑et dégâts moraux irréversibles‑ que celle‑ci fait peser sur le « héros ».


Pour mener à bien son entreprise, Arévalo joue le minimalisme efficace : chacune de ses scènes est dotée d’une ambiance très particulière et croque en quelques plans et dialogues ciselés l’essentiel des personnages crédibles et remarquablement construits. Le récit, taillé à l’os, offre une plongée suffocante dans la colère que le fragile vengeur du film s’active à entretenir jour après jour, depuis des années, tout en sachant qu’il y perd son âme et ses rêves d’une autre vie.


Aucune séquence grandiloquente, pas la moindre esthétisation de la violence et encore moins d’explications psychologisantes interminables. Le spectateur, en apnée, doit rester aux aguets afin de sonder le moindre geste, le plus petit regard d’un casting en or massif pour apprécier à sa pleine valeur l’âpre poison qu’offre cette vendetta sèche comme un coup de fouet.


Face à une telle maîtrise tant du cadre, du rythme que de la psychologie, on ne peut que constater l’évidence : Raúl Arévalo est, dès son premier film, un très grand du cinéma espagnol contemporain.

Paco Altura - Publié le 02/11/17
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Aucun bonus et c'est grand dommage tant on aurait apprécié entendre le réalisateur et son co‑scénariste défendre les choix esthétiques forts du film ainsi que la finesse psychologique irriguant le récit.

Note bonus : 0/6
Image

Le film a été tourné en 16 mm (fait rare aujourd'hui) et offre une magnifique image dotée d'un grain classieux et d'une science quasi surréaliste des éclairages naturels et artificiels. Le grain est extrêmement plaisant et, loin d'être une simple scorie technique, offre un judicieux supplément de texture bienvenue.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

On peut préférer les voix sourdes et la rythmique très particulière de la VOST mais il faut reconnaître que VF et VOST se valent artistiquement. Le DTS‑HD MA 5.1 n'en fait pas des caisses mais livre suffisamment d'ambiance pour donner l'illusion au spectateur d'être aux côtés des protagonistes. Il sait par contre donner de la voix lors des rares mais puissants passages musicaux du film.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
INTERVIEWS
Lucy Lawless - Spartacus, le sang des gladiateurs saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
lucy-lawless
pascal-laugier-et-louis-thevenon
tatiana-maslany
christian-rouaud
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
L'ultimo giorno
La ballata di Eva
La esclava blanca
La historia oficial
La mansión de los muertos vivientes
Ladyhawke
Le avventure dell'incredibile Ercole
Legend
Les enragés
Lifeforce
Live Aid
Heart of Dragon
Loose Screws
Lost in America
Louie Bluie
Honeymoon
Lust in the Dust
Macaroni
Mad Max Beyond Thunderdome
Madonna: The Virgin Tour Live