Moi, moche et méchant 2

Despicable Me 2
Année : 2013
Réalisateurs : Chris Renaud, Pierre Coffin
Interprètes : Gad Elmaleh, Audrey Lamy, Éric Cantona, Sarah Brannens (voix françaises)
Éditeur : Universal
BD : 1 UHD BD-66 + 1 BD-50, 98', toutes zones
Genre : animation, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 01/06/17
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 2 160p (HEVC)
HDR10
HDR Dolby Vision
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS:X
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Anglais DTS:X Headphone
Allemand DTS:X
Allemand DTS‑HD Master Audio 7.1
Néerlandais DTS 5.1
Flamand DTS 5.1
Turc DTS 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, allemand, néerlandais, turc
29,99 €
23,90 €
23,90 €

Avec 4,5 millions d'entrées en salles françaises et plus de 900 millions de dollars de recettes à l'international, Moi, moche et méchant 2 est devenu un véritable phénomène. Fait rare pour une suite.

Cette production franco‑américaine co‑pilotée par Universal et les studios parisiens MacGuff constitue, en effet, une formidable suite de Moi, moche et méchant premier du nom dans laquelle Gru, l'ex‑méchant repenti, se retrouve recruté par l'Anti‑Vilain Ligue pour mettre hors d'état de nuire un nouveau super‑méchant baptisé El Macho.

Davantage centré sur les Minions, leur irrésistible vocabulaire fait d'onomatopées (en fait, la voix de Pierre Coffin) et les drôles de catastrophes qu'ils provoquent, cet épisode 2 réussit à éviter les pièges des suites, à sortir des codes narratifs normés de l'animation et à donner à cette franchise un pouvoir comique assez irrésistible. Une revoyure absolument délicieuse en 4K. 

Éric Le Ven - Publié le 28/11/17
Liste des bonus
- Commentaires audio des deux réalisateurs
- Trois mini‑films exclusifs avec les Minions et leur making of
- Scène coupée : la grubéole (1')
- Les Minions, teaser (3')
- Les Minions diaboliques (4')
- Une transformation dégrutante (5')
- El Hombre Malo : la fourberie d'El Macho (4')
- Blu-Ray du film avec bonus


Commentaire

On retrouve sur le disque 4K UHD les commentaires audio des réalisateurs déjà présents sur l'édition Blu‑Ray précédente, ainsi que deux ou trois modules dans les coulisses de la conception des Minions et du nouveau méchant El Macho. Mais ce sont surtout les mini‑films tordants qui valent le détour, on ne peut que conseiller. 

Note bonus : 4/6
Image

Bonjour le plongeon dans le pot de peinture ! Les décors étant extrêmement variés et colorés, on en prend en effet véritablement plein les yeux du début à la fin en 4K Ultra HD Blu‑Ray. Les fleurs du jardin de Gru semblent totalement radioactives, à l'image de chaque touche de couleur du film, du moindre petit cupcake en passant par les brins d'herbe ou encore le repaire d'El Macho avec ses rouges extrêmement soutenus.

 

L'autre grande avancée concerne l'apport en lumière. Tout est plus brillant, lumineux, comme débouché par rapport à la version 1 080p. Le dôme de Paradise Mall, baigné de lumière, en est le plus parfait exemple. De même que le véhicule tout acier de Gru qui brille de mille feux au soleil. Et le film enchaîne les scènes incroyables propices au rêve et à la fantaisie. Ballons, bulles de savon, tout explose de couleurs et de brillance. Vive la 4K UHD !

 

Déjà très beau en HDR10, le film prend une autre dimension en HDR Dolby Vision avec une foultitude de détails parfaitement lisibles dans les noirs, une brillance incomparable des teintes en général et des textures acier/métal en particulier (le casque des Minions). De même, le Dolby vision apporte plus de lumière dans les arrière‑plans pour une impression d'ensemble plus définie. C'est réellement splendide.

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

La VO DTS:X s'avère la plus riche, la plus nerveuse et la plus précise en matière de restitution d'effets ambiophoniques et de poussées d'infragraves (largement au‑dessous du codage DTS‑HD Master Audio 5.1 du Blu‑Ray par exemple). Côté son aussi, il y a un sacré relief, beaucoup de musique, une bonne dynamique et des graves bien appuyés.

 

Le plus souvent frontale, la scène sonore sait aussi embarquer les surrounds dans la danse pour des détails hyper‑localisés. De même, la bande‑son propose de beaux effets hauteur qui semblent ruisseler sur le spectateur, et elle n'est pas en reste de bruits d'ambiance palpables, le tout pour une spatialisation extrêmement réussie. Fait notable, l'aération sonore entre les canaux gauche et droite, mais aussi entre les premiers plans et les arrière‑plans, est remarquable et concoure à pousser les murs de la salle Home Cinéma.

 

La VF n'est pas mauvaise du tout et propose une restitution limpide des voix, mais en termes de stature pure, elle reste moins imposante que la VO. Sans parler des doublages français qui affadissent sacrément le caractère des personnages…

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 23/01/18 Mother !
BLU 23/01/18 Mother !
DVD 23/01/18 Mon garçon
BLU 23/01/18 Mon garçon
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
mads-mikkelsen
ken-follett
martin-scorsese
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Films liés
The Extraordinary Journey of the Fakir - My See-Through Heart - Mary Magdalene - Murer - Craving - Days Are Gone - Sankt Bernhard Syndikatet - Disenchanted - Dear Dictator - Entebbe - What They Had - Tryouts - Love, Simon - I Can Only Imagine - November - Street Gang - Chihayafuru Part III - Untitled Michael Edward Staley Project - Les dents, pipi, au lit - Anubis -