The Dark Crystal

35e anniversaire (exclusivité Fnac)
Année : 1982
Réalisateurs : Jim Henson, Frank Oz
Interprètes : aucun
Éditeur : SPHE
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 93', toutes zones
Genre : heroic Fantasy, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 21/03/18
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.40
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Tchèque Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Hongrois Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Japonais Dolby Digital 5.1
Polonais Dolby Digital 5.1
Portugais Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour malentendants, chinois, tchèque, danois, néerlandais, finnois, allemand, grec, hébreu, hongrois, islandais, italien, japonais, coréen, norvégien, polonais, portugais, slovaque, slovène, espagnol, suédois, thaï, turc
8,25 €
25 €
25 €

Les Skeksis, habitants au nom imprononçable d’une planète inconnue, font régner la terreur sur leurs terres grâce aux pouvoirs magiques du Cristal Noir. Jen, un Gelfing, se voit alors confier la mission de redonner au Cristal ses pouvoirs positifs. Avec l’aide des Mystiques et de Kira, une autre Gelfing, il s’engage sur le chemin de la reconquête.

Réalisé par Jim Henson, le créateur du Muppet Show et des Fraggle Rock, The Dark Crystal fête cette année son 35e anniversaire et se pare pour l'occasion d'une toute nouvelle édition 4K UHD en exclusivité Fnac. Une merveille du cinéma d’animation dont la poésie et la représentation de la nature inspiront de nombreux réalisateurs, à commencer sans aucun doute par James Cameron pour Avatar. À redécouvrir en famille absolument.

Jean-Baptiste Thoret - Publié le 19/03/18
Liste des bonus
- Mode PIP avec incrustation d'informations et de story‑boards
- Commentaire audio de Brian Froud, le directeur artistique du film
- Le mythe, la magie et l'héritage de Henson (nouveau bonus) (10')
- Le monde de Dark Crystal, making of (57')
- Scènes d'essais présentées par David Odell, scénariste du film (22')
- Scène supplémentaire (les funérailles) (4')
- Réflexion sur le cristal noir : deux sujets sur le film, son design, son inspiration (36')
- Accès BD Live
- Photos
- Bande-annonce
- Blu-Ray du film et bonus


Commentaire

On retrouve les excellents bonus de la précédente édition Blu‑Ray, complétés par le module de 10 minutes « Le mythe, la magie et l'héritage de Henson » au cours duquel la fille du réalisateur revient, images à l'appui, sur l'ambiance qui régnait sur le plateau de tournage et en amont, lors de la création de l'univers du film par un petit groupe de huit personnes, tout affairées sur les marionnettes avant même d'avoir un scénario. Un peu plus loin, on découvre stupéfaits qu'il fallait parfois jusqu'à 18 marionnettistes pour animer un seul Skeksi. Quant aux dialogues, ils furent ajoutés après une projection‑test à laquelle personne n'avait rien compris. Bien leur en a pris vu le succès qui suivit. Un bonus colossal qui enchaîne les images d'une époque révolue et un peu folle. Quel plaisir.

Note bonus : 6/6
Image

D'une beauté fatale, cette image 4K Ultra HD de Dark Crystal, dotée d'un Digital Intermediate 4K, ne fait clairement pas son âge. Et ce sont les couleurs qui trouvent en premier lieu une cure de jeunesse éternelle. Les fougères, l'univers luxuriant de Jen, le rouge vibrant du cristal, le mandala tracé au sol au début du film, tout est inédit, magnifique, gorgé de couleurs et de densité (ne vous fiez pas aux photos ci‑contre). Et ce ne sont pas les légers fourmillements qui nous gâchent le plaisir. Il faut en effet se souvenir de l'état du film il y a quelques années encore, même si la dernière édition HD avait déjà bien remonté le niveau. En comparaison, la version Blu‑Ray est bien moins éclatante, incapable de montrer les dégradés de couleurs avec autant de nuance (le ciel) ou de tonus (les éclairs).

 

La précision gagne elle aussi du terrain avec une somme de détails inédite. La scène de la mort de l'Empereur en est le plus parfait exemple. On apprécie comme jamais la richesse des décors et des costumes. Logiquement, le fond de l'image offre davantage de lisibilité, les arrière‑plans sont enfin débouchés et l'on découvre tout un pan du travail de l'équipe jusqu'ici complètement caché.

 

Lumineuse, superbement découpée sur toutes les séquences diurnes, joliment colorée, cette image est une véritable petite merveille qui rend enfin justice au génie créatif de Jim Henson. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Grosse différence de clarté et de précision entre la VO Dolby Atmos/Dolby TrueHD 7.1 et la VF Dolby Digital 5.1 toute plate, vieillotte et moins qualitative, alors que la première donne à la bande‑son l'occasion de rajeunir elle aussi. Mieux découpée à l'avant, plus lumineuse au niveau des dialogues et plus généreuse en ambiances (la jungle et tous ses animaux), la VO n'égale certes pas les pistes du même tonneau plus récentes, mais reste définitivement celle qu'il vous faut.  

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 29/05/18 The Passenger
BLU 29/05/18 The Passenger
BLUHD 29/05/18 The Passenger
DVD 29/05/18 Pentagon Papers
BLU 29/05/18 Pentagon Papers
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
http://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
bryan-cranston
poppy-montgomery
ken-follett
anthony-hopkins
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Films liés
Manikarnika: The Queen of Jhansi - Traffik - Cendrillon: Met Opera Live - Laplace's Witch - Code Geass: Lelouch of the Rebellion - Emperor - Life in a Year - The Blood of Wolves - Godzilla Part 2 - _EXHIBIT_84xxx_ - Pick-Ups - Megabat - Penance - Lyfe - Incident in a Ghost Land - Duck Duck Goose - Ailecek Şaşkınız - Sobibor - The Good of Evil: A Zon's Life Short - Mobile Suit Gundam: The Origin VI – Rise of the Red Comet - House Within The Night -