test

Coffret L'empire des sens/L'empire de la passion

Années : 1976/1978
Réalisateur : Nagisa Ôshima
Interprètes : Tatsuya Fuji, Eiko Matsuda, Aoi Nakajima
Éditeur : Arte Éditions
BD : BD-50, 102'/105', toutes zones
Genre : films érotiques, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 04/11/09
Prix indicatif : 39,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
 Format image
•  1.85
•  HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
•  16/9 natif
 Bande-son
•  Français DTS-HD Master Audio 2.0
•  Japonais DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français
7,00 €
Amazon.fr
Lorsqu’il fut présenté à Cannes en 1976, L’empire des sens fit scandale. Œuvre majeure du chef de file de la Nouvelle Vague japonaise, le film explore la relation extrême d’un homme (Tatsuya Fuji) et de sa servante, ancienne geisha de Tokyo (Eiko Matsuda). Au fur et à mesure, le film se referme sur lui-même et les amoureux finissent par ne plus sortir d’une petite pièce où ils passent leur temps à faire l’amour, jusqu’au mariage sauvage d’Éros et Thanatos. Un film puissant et radical.

Deux ans à peine après L’empire des sens, Nagisa Ôshima replonge dans les affres de la passion amoureuse. À la fin du siècle dernier, une femme tombe sous le charme d’un jeune soldat et planifie avec lui le meurtre de son mari. Un soir, tandis que ce dernier rentre d’une soirée arrosée, les amants l’assassinent et jettent son corps à la mer. Mais bientôt, son fantôme refait surface. À mi-chemin du polar (on pense au Facteur sonne toujours deux fois) et du film érotique, L’empire de la passion constitue une œuvre majeure du cinéma japonais des années 70.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 20/01/10
Bonus
Coffret L'empire des sens/L'empire de la passion (1976/1978)
Liste des bonus
Retour sur l'histoire de L'empire des sens en SD (38')
Interview de Tatsuya Fuji, le comédien principal de L'empire des sens en SD (17')
Possibilité de visionner L'empire des sens en accédant aux scènes coupées à l'apparition d'un symbole
Retour sur l'histoire de L'empire de la passion en SD (13')
Reportage sur le cinéma érotique japonais en SD (15')

Commentaire
Une interactivité raffinée permettant de faire le point sur la façon dont est né le film. Efficace.

Note bonus : 4/6

Verdict technique
Image
Sur les deux films, la qualité d'image est excellente pour des œuvres datant des années 70. L'image gagne en définition, les couleurs en hardiesse et en chaleur, les contrastes en tonicité, bref, le rendu est nettement plus vertueux qu'en DVD. On ne perd pas une miette de ces deux fables érotiques.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Sur le plan sonore, le gain en qualité est moins flagrant, même si le gonflage en DTS-HD MA 2.0 apporte un peu de densité à la musique et permet à la plupart des éléments sonores de la bande-son d'être joliment mis en valeur.

Top son : aucun
Note son : 4/6

 
 
Happy Family - Steam of Life - Rage - Gun - Tinker Bell and the Great Fairy Rescue - The Bleeding - 17 Girls - Zapiski ekspeditora Taynoy kantselyarii - My Last Day Without You - The Legend of Awesomest Maximus - Oslo, August 31st - Love And Bruises - Isle of Dogs - Memories of my Melancholy Whores - The Exam - Another Silence - Xingú - Space Junk 3D - La banda Picasso - The Famous Five - Black Out - Freedom Force - Kuma - Home for the Weekend - Childish Games - Skyhook - Not That Funny - Jelly-T - La Rizière - Jackie
  Smartphones    |     Tablettes    |     Groupement assureurs    |     Écrans plats    |     Flux RSS    |     Mentions légales    |     Contact     Copyright ® 2014 AVCesar.com