Divers

JBL Boost TV

Par Gwendal Lars - Publié le 04/03/16
Mustav
Prix indicatif : 199 € TTC
Note AVCesar.com
Type : barre sonore
Puissance  : 30 W
Réponse en fréquence : 60 Hz à 20 kHz
Haut-parleurs : 2 x 50 mm large bande
Pression acoustique maximale : 92 dB
Connectique : entrée optique, entrée analogique mini-Jack 3,5 mm, prise alimentation, micro‑USB (mises à jour)
Connectivité : Bluetooth et JBL Connect
Dimensions : 84 x 376 x 122 mm
Poids : 1,3 kg
209,98 €
Amazon.fr
L’essentiel
Les barres de son, par leurs dimensions, ne sont guère adaptées aux téléviseurs de petite taille. On imagine mal, par exemple, associer un écran 24'' à une barre de son faisant près d’un mètre de large. Pourtant, plus encore que les grands, ces téléviseurs ne disposent que d’un son embryonnaire. En effet, toujours plus mince et toujours ajusté au plus juste des bords de l’image, leur coffret n'a guère de place disponible pour accueillir des haut‑parleurs et encore moins des charges acoustiques permettant de leur offrir un comportement acceptable dans le grave. Parfois un smartphone ferait presque aussi bien… C'est dire. Ce qui ne manquera pas de frustrer leur possesseur dès qu’il souhaitera regarder un film ou, pire encore, un spectacle musical.

Pour libérer les petits écrans de ce handicap, JBL a donc eu l’excellente idée de concevoir une barre de son compatible avec leurs dimensions. Baptisée Boost TV, elle se présente sous forme d’un petit boîtier, assez compact, à placer devant le téléviseur. Techniquement, elle ne présente rien de révolutionnaire mais se base sur des technologies que JBL maîtrise parfaitement. Elle s’articule autour de deux petits haut‑parleurs large bande, de 50 mm chacun, pilotés par des amplificateurs numériques d’une puissance de 15 W par canal. Ils sont associés à des charges bass‑reflex dont les évents débouchent à chaque extrémité de la barre de son. En somme, une configuration des plus conventionnelles. Cependant, la petite Boost TV se différentie de la plupart des autres enceintes amplifiées par le DSP qui l’équipe. En effet, il a pour mission de recréer une ambiance sonore enveloppante et donner une sensation de « son surround » multicanal proche de celle que procurerait un véritable système Home Cinéma doté d’enceintes multiples.

De plus, il semblerait que JBL ait souhaité offrir une certaine polyvalence à la Boost TV. En effet, en raison de sa petite taille, cette barre de son est aisément transportable. Pourquoi dès lors ne pas l’utiliser en déplacement en tant que chaîne d’appoint. Pour cela elle dispose d’un transmetteur Bluetooth intégré. Elle pourra ainsi diffuser les contenus d’un smartphone ou d’une tablette, par exemple. Même les équipements les plus anciens, comme les baladeurs de première génération, pourront également se connecter à la Boost TV par l’intermédiaire de son entrée analogique mini‑Jack 3,5 millimètres. Par ailleurs, JBL a aussi décidé qu’elle ferait partie de son écosystème multiroom (deux enceintes maximum). Pour cela, elle dispose donc également d’un transmetteur Wi‑Fi directement compatible avec le système multiroom JBL Connect de la marque. En somme, hormis le fait de ne pas disposer de batterie interne lui offrant une totale autonomie, la Boost TV est une sorte de symbiose entre une enceinte nomade Bluetooth, une barre de son et un système multiroom. Une polyvalence qui lui ouvre bien des usages.

JBL la livre accompagnée d’une mini télécommande. Elle reprend les différents poussoirs présents sur le sommet de la Boost TV. Outre la commande de mise en route, on retrouve un réglage de volume sous forme de poussoirs « + » et « - ». Trois autres poussoirs sont présents. Ils concernent la sélection de source, à savoir Bluetooth, réseau JBL Connect ou téléviseur. Cette dernière commande concerne tant l’entrée optique numérique que l’entrée analogique. La Boost TV sélectionne automatiquement la source active. Enfin un dernier poussoir présentant un personnage entouré de flèches active le mode Son surround. En effet, il est possible par son intermédiaire de sélectionner soit une restitution stéréophonique conventionnelle soit une écoute multicanale virtuelle.
Concurrence
Bose, avec la Solo 5, propose pour 249,95 € un système monobloc destiné aux écrans de petite diagonale. Avec une longueur de 55 cm il reste néanmoins plus encombrant que le système JBL. Par ailleurs il reste exclusivement dédié au téléviseur. Aucune possibilité de connexion en Bluetooth ou en Wi‑Fi n’est prévue.

Il fut un temps où Asus proposait la Cine5, une petite barre de son dotée, elle aussi, d’une restitution 5.1 virtuelle, mais elle s’adressait en priorité aux ordinateur pour leur offrir un meilleur confort d’écoute. Un équipement dont la production a, semble‑t‑il, été abandonnée par Asus mais que l’on trouve encore parfois d’occasion à un tarif intéressant.
Verdict technique
La mise en service de la Boost TV est d’une grande simplicité. Pour un fonctionnement de base et sans souci, le plus pratique est de la connecter en liaison optique. D’autant plus que JBL a eu la bonne idée de fournir un câble optique, ainsi qu’un cordon analogique doté de fiches mini‑Jack 3,5 mm, avec son enceinte. Rappelons que si le téléviseur est connecté à une box ou à toute autre source vidéo, il est vivement conseillé de connecter la Boost TV à la sortie optique du téléviseur en non à celle de la source. En effet, si le téléviseur est bien conçu, il applique au flux numérique correspondant au signal sonore un retard identique à celui qu’introduit son processeur vidéo pour afficher l’image. Ce branchement évite donc la légère désynchronisation entre le son et l’image qui peut apparaître dans certains cas, notamment si la Boost TV est connectée à la sortie audio d’un lecteur de Blu‑Ray, par exemple.

À l’écoute, la Boost TV joue parfaitement son rôle. Les dialogues, entre autres, bénéficient d’une excellente intelligibilité. L’écoute de musique est également plaisante par son équilibre. Si le grave est bien présent, sur les effets spéciaux il n’aura cependant pas l’ampleur que pourraient lui offrir un caisson de basse. Curieusement d’ailleurs, aucun prise n’est présente pour pouvoir en raccorder un. Ce, en quoi, ce léger manquement n’a rien de dramatique. En effet, il est évident que la Boost TV est destinée à de petits écrans, donc à de petits espaces. Dans de telles conditions, le niveau de grave qu’elle délivre est largement suffisant tout comme sa puissance contrairement à ce que pouvaient laisser craindre les chiffres annoncés.

Mais le plus impressionnant sur cette petite barre de son est la sensation d’ambiance sonore enveloppante qu’elle procure. L’immersion sonore est totale. Même si la localisation des sources sonore est moins précise que sur une véritable installation multicanale, la sensation d’être dans l’action du film est bien présente. Lors de l’écoute de musiques, en revanche, cet effet donne rapidement dans l’artificiel. Les musiciens semblent être répartis de manière assez aléatoire au sein de la scène sonore et, si l’effet est amusant, il peut aussi déplaire. Un point qui explique la présence de la touche de mise en service du mode Surround qui trouve donc ici toute son utilité.

Les essais réalisés en Bluetooth sont également tout à fait satisfaisants. Ici rien à redire. Le jumelage de la Boost TV avec un smartphone ou une tablette se fait sans souci de manière très traditionnelle. Il suffit de a sélectionner dans la liste des équipements Bluetooth que voit le Smartphone pour que le lien s’établisse. De même la connexion au réseau JBL Connect s’effectue sans souci depuis l’application de la marque. Dès lors, la Boost TV se gère au même titre que tout autre élément de l’installation multiroom. En somme une petite enceinte très polyvalente, pleine de qualités, proposée par JBL à un tarif particulièrement compétitif. Elle trouvera parfaitement sa place dans une chambre, un salon de taille modeste ou pourra même faire office de chaîne d’appoint dans une résidence secondaire, par exemple. Surtout qu'elle est facile à transporter. Un produit vraiment malin et au rapport qualité‑prix très avantageux.
+ Les points forts
»  
Belle spatialisation du son
»  
Intelligibilité des dialogues
»  
Accès Bluetooth
»  
Fonction multiroom JBL Connect
»  
Mise en service ultra‑simple
»  
Télécommande fournie
»  
Apprentissage de la télécommande du téléviseur
»  
Faible encombrement
- Les points faibles
»  
Bloc alimentation externe
»  
Pas de sortie subwoofer
»  
À réserver aux pièces de volume modeste
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement