Divers

Netgear Stora

Par Jacquemin Vidal - Publié le 01/02/10
Mustav
Prix indicatif : 239 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Serveur UPnP (DLNA)
Protocole de partage de fichiers : UPnP (DLNA)
Protocole de transfert de fichiers : Samba/FTP
Administration : via navigateur Internet
Accès à distance : oui
Liaison réseau : Ethernet (Gigabit)
Ports USB Host : 1 (en façade)
Disque dur : 1 To (baie vide pour un second)
Consommation : 15 W (allumé) et 9 W (veille)
Dimensions (L x H x P) : 150 x 146 x 176 mm
Poids : 1,3 kg (sans disque dur)
Finition : noir laqué
L’essentiel
Esthétiquement réussi, véritablement pensé pour le grand‑public et évolutif, ce disque dur Nas Netgear Stora justifie aisément son intégration dans nos pages de tests. Il s’agit en effet d’un serveur UPnP (DLNA) facile à vivre et répondant idéalement aux besoins courants de partage de fichiers multimédia.

Connecté au réseau domestique via son port Ethernet (Gigabit), le Netgear Stora centralise et gère tous les fichiers du foyer, afin de les rendre accessibles à la maison, au travail, en vacances ou même depuis l'étranger, grâce à Internet. Il ajoute un port USB Host en façade pour raccorder au besoin une clé USB ou un disque dur externe et ainsi permettre sa gestion à distance (copie de fichiers, transfert, etc.). À noter, son alimentation est externe…

La configuration initiale s'effectue avec un ordinateur équipé d'un lecteur de disque optique afin de paramétrer, à l’aide du CD fourni, le compte et le mot de passe de chaque utilisateur. Une fois cela effectué, il faut lancer un navigateur (Firefox, Safari, Internet Explorer, etc.) à partir de n’importe quel ordinateur connecté à Internet et taper l’adresse suivante : http://www.mystora.com. On tombe alors sur une page dans laquelle il suffit de rentrer le nom du Stora, son identifiant et son mot de passe. Arrive alors la page d’accueil de la machine, une interface sobre sur fond noir permettant la gestion des fichiers stockés.

Le transfert des médias que l'on souhaite partager sur le réseau domestique doit se faire dans le répertoire Nos Fichiers, tandis que les documents personnels, que l’on ne souhaite pas partager, devront être stockés dans Mes Fichiers (répertoires différents pour chaque membre). L’opération est simple puisqu’il suffit, au choix, d’utiliser l'explorateur de fichiers ou le navigateur Internet. Dans le premier cas, il faut pointer Stora dans les périphériques du réseau et effectuer un « glissé‑déposé » des fichiers vers les répertoires concernés, comme s'il s'agissait d'un espace de stockage connecté à l'ordinateur (la première fois, il faut s’identifier). Dans le second cas, il faut cliquer sur la flèche qui jouxte le répertoire concerné lorsque l’on passe le pointeur de la souris dessus, choisir dans le menu déroulant Ajouter des nouveaux fichiers, puis « glisser‑déposer » les fichiers ou même les dossiers dans la fenêtre ouverte.

Au quotidien, il faut considérer deux façons d'utiliser le Netgear Stora : via un navigateur Internet ou via un périphérique UPnP (DLNA). Par exemple, aucune gestion des fichiers n'est possible via passerelle multimédia, Sony PS3 ou Microsoft Xbox 360. Ce mode permet uniquement la lecture des fichiers partagés, charge alors au périphérique d'être compatible avec le format des dits fichiers...
En revanche, via le navigateur Internet, l’appareil se charge d’une mise en forme en temps réel, il propose ainsi une compatibilité un peu plus restreinte. Jpeg en photo. MP3, WMA et AAC en audio. XviD, DivX, Mpeg2, Mpeg4 et WMV en vidéo SD comme HD, y compris en AVI, Mov et FLV. En revanche, pas de lecture Flac et MKV via navigateur Internet. Reste malgré tout à la machine, sur laquelle le navigateur tourne, à être assez puissante pour décoder les vidéos, notamment en haute définition.
Concurrence
À vrai dire, dans l’univers de l’informatique, il existe beaucoup de modèles Nas, des plus simples au plus aboutis. Mais ils sont difficiles à gérer au quotidien par un néophyte. Dans un genre plus orienté grand‑public, il y a le serveur signé Cybervia, avec tuner TNT intégré. Mais pour un prix plus modique, ce Stora de Netgear répond aux besoins courants tout en étant facile à gérer.
Verdict technique
Pensé pour le grand‑public, ce serveur Netgear Stora répond aux attentes de ceux désirant le plus simplement possible concrétiser la dématérialisation de leurs contenus. Le partage des fichiers audio, vidéo et photo en UPnP (DLNA) se fait le plus simplement du monde : soit à partir de l’explorateur de fichiers, soit via le navigateur Internet (Firefox, Safari, Internet Exploreur, etc.), par simple glisser‑déposer, dans les deux cas. Difficile de faire plus simple.

Toute l’administration de l’appareil se fait également via le navigateur Internet, avec des rubriques claires et explicites, sans complication. L’évolutivité est remarquable, avec le remplacement des disques dur sans outils, et des mises à jour logicielles faciles à installer. Au passage, notez la possibilité d’insérer à la volée un second disque dur, au moins de capacité équivalente au premier, afin d’assurer la sauvegarde automatique de tous les fichiers stockés (fonction Mirroring, ou Miroir en français). L’idéal pour ne pas perdre ses précieuses données…

À l’usage, l’appareil est assez silencieux et parfaitement ventilé (longévité des disques durs). Le partage UPnP (DLNA) est efficace, avec une bonne réactivité, un bon débit de transfert et la possibilité de regarder deux flux haute définition simultanément. En revanche, l’arborescence vue par le client UPnP (DLNA) ‑passerelle multimédia, Sony PS3, Microsoft Xbox 360‑ est en anglais et non en français. De plus, alors que le partage de fichiers musicaux et de photos ne pose aucun problème, avec notre version de test pourtant à jour, certaines vidéos n’étaient pas parfaitement gérées. Ainsi, plus de la moitié des fichiers vidéo de test étaient impossibles à lire à distance, alors que physiquement présents dans l’appareil. Gageons que les prochaines mises à jour logicielles corrigent ce problème…
+ Les points forts
»  
Évolutivité
»  
Facilité d'utilisation
»  
Accès via Internet aux fichiers
»  
Gestion UPnP (DLNA)
»  
Baie vide pour deuxième disque dur
»  
Garantie trois ans et support technique gratuit
»  
Sauvegarde automatique sous ordinateurs Mac OS et Windows
- Les points faibles
»  
Arborescence UPnP (DLNA) en anglais
»  
Problèmes de partage de certaines vidéos
»  
Support de Flickr, de Cooliris, des flux RSS et accès à distance via téléphone mobile payant
»  
Pas de lecture Flac et MKV via navigateur Internet
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement