test

Shameless saison 1

Année : 2011
Créateur : Paul Abbott
Interprètes : William H. Macy, Emmy Rossum, Justin Chatwin, Joan Cusack, Jeremy Allen White, Cameron Monaghan
Éditeur : Warner
DVD : 3 DVD-9, 570', toutes zones
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics (accord parental souhaitable)

Sortie : 03/02/13
Prix indicatif : 29,99 €
Mustav
Critique :

Test technique :
Image :
Son :
Bonus :
 Format image
•  1.77
•  HD 1 080p (AVC)
•  16/9 natif
 Bande-son
•  Français Dolby Digital 2.0
•  Anglais Dolby Digital 5.1
•  Espagnol Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, néerlandais, espagnol
27,99 €
Amazon.fr
Tandis que la série originale britannique entame sa huitième saison, sa version américaine débarque en France en vidéo. Si on passe de Manchester à Chicago, le sujet et les personnages sont les mêmes des deux côtés de l’Atlantique. Le résultat, lui, est d’une redoutable efficacité.

Sur fond de crise financière et sociale, la série met en scène une famille de « nouveaux pauvres blancs » (White Trash), qui tente d’exister dans une Amérique en perdition. La fille aînée, Fiona (Emmy Rossum), est une sorte de mère de substitution pour ses frères et sœurs, tandis que le père, Frank Gallagher, ivrogne invétéré et escroc notoire, boit sans soif.

Bourrée d'humour trash et véritable guide du débrouillard, la première saison de Shameless porte aux nues un système D déroutant et des personnages foutraques mais touchants, sans jamais sombrer dans le larmoyant facile. Si tous les comédiens sont excellents, William H. Macy (Fargo) fait des étincelles dans la peau du père indigne. Tout comme Joan Cusack, parfaite en Desperate Housewife torturée et fanatique du microbe.

Paul Abbott, le créateur de la série originale, s’est inspiré de sa propre histoire pour écrire la série et c’est John Wells qui s’est chargé de l’adaptation américaine (Urgences, New York 911 et À la Maison‑Blanche). Une fois n’est pas coutume, entre les deux versions, le ton impertinent est resté le même. Le rythme est même très soutenu et l’humour, à chaque fois décapant, tape là où ça fait mal. Une série crue, rôle et impertinente, mais aussi singulièrement émouvante.
Cédric Melon - Publié le 29/01/13
  Votre commentaire :



Identification (obligatoire)

Pseudonyme :

Mot de passe :

Pas encore membre ? Inscrivez-vous.




 
 
Nick Thune: Folk Hero - Silent - The Womaniser - Bottled Up: The Battle over Dublin Dr. Pepper - Natural Resistance - Apocalypse Pompeii - In This Moment: Blood At The Orpheum - Child's Pose - Bert Visscher: Afijn - Le crocodile du Botswanga - Tillbaka till Bromma - The Inheritance - Kummeli V - Frank vs. God - Claudia Tagbo / Crazy - Club Utopia - Tarzan - Wolf Creek 2 - Eclipse em Portugal - Torturous - Stromberg - Der Film - The Satellite Girl And Milk Cow - Tbilisi, I Love You - Montevideo, See You! - Takedown: The DNA of GSP - Algo de todos - Out in the Line-up - Tabloid Truth - Recep Ivedik 4 - Amori elementari Photax Boyer Paris Série VIII - Films 120 mm - Prison Break - Le Jeu - Carte Sim Orange - Operation Sandman - Ghost Machine [Import Anglais] (Import) - When Night Is Falling Vo - Home cinema 5.1 SAMSUNG HT-D350 - Dictionnaire Multimedia Larousse 2005 Cdrom - Lot 2 Hamster Hamtaro - War - Attache Tetine Mam Kangourou Jaune Doudou Attache Sucette - Polo Tout Simplement - Pretty Woman 15th Anniversary Edition - Fil Tapisserie Laine Colbert Dmc N°7508 - Pied à coulisse ROCH 300 mm - Jeu De 7 Familles Titi - The Woman In Blue - Lazer Zx5 Tout Terrain - 1/10 Compétition-Kyosho - Germany's Next Top Model - Väterchen Frost - Abenteuer Im Zauberwald -
  Smartphones    |     Data test    |     Groupement assureurs    |     Écrans plats    |     Flux RSS    |     Mentions légales    |     Contact     Copyright ® 2014 AVCesar.com