Cloverfield

Année : 2008
Réalisateur : Matt Reeves
Interprètes : Michael Stahl-David, Lizzy Caplan, Jessica Lucas, Mike Vogel, T.J. Miller, Odette Yustman
Éditeur : Paramount
DVD : DVD-9, 81’, zone 2
Genre : film catastrophes, couleurs
Interdiction : tous publics (peut être stressant pour le jeune public)
Sortie : 08/08/08
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Anglais, français, néerlandais
Amazon
3,89 €
Pendant qu'une bande d'amis fêtent la promotion de l'un d'entre eux dans un appartement new-yorkais, la Statue de la Liberté est décapitée. Sa tête s'écrase quelques blocs plus loin dans un vacarme assourdissant (référence directe à Carpenter et son Invasion L.A). Cris, pleurs, panique, la ville sombre peu à peu dans l'horreur. Scènes de violence, nuages de poussière, population errante et hagarde, animaux déboussolés, immeubles en miettes, membres arrachés… it's alive !


Un petit groupe de la soirée branchée qui battait son plein quelques minutes plus tôt se retrouve en bas de ce qu'il reste de leur building. Rob, Marlena, Lily, Jason et Hud, qui a gardé en main la caméra censée immortaliser leur nuit. Seule Beth manque à l'appel. Ils décident de partir à sa recherche dans le chaos le plus total, alors que l'armée tente d'évacuer la population.


Long métrage catastrophe post-11 septembre produit par J.J. Abrams (MI3, Alias, Lost), filmé avec une Handycam à 1 500 $ (mais aussi la fameuse Viper utilisée par Michael Mann pour Miami Vice), et lancé sur le Net à coups de teasers anxiogènes à mort, Cloverfield aurait pu être le film-vestige d'un monde passé retrouvé dans les gravats du Ground Zero. À la fois hyper-construit (succession de bribes de différents films sur une même cassette vidéo) et d'apparence totalement fouillis (les comédiens tiennent parfois eux-mêmes la caméra tout en improvisant leur scène), le film cultive l'effet « réel » pendant plus d'une heure sans une minute de répit. On court, on souffle, on tombe, on se relève, on voit son frère mourir sous ses yeux, on apprend son décès à sa mère au téléphone portable, on perd sa meilleure amie sous l'emprise de choses inhumaines et on essaie d'échapper à ce monstre sorti de nulle part, de ce monde qui s'écroule en rasant tout derrière lui.


Déconseillé aux cardiaques, Cloverfield, sans renouveler totalement le genre (les références abondent), réinvente intelligemment ses codes esthétiques en puisant dans l'inconscient collectif encore traumatisé par les événements du 11 septembre. Facile ? Oui, mais efficace. Après Godzilla, on se souviendra du choc Cloverfield.
Jean-François Lefèvre - Publié le 28/08/08

Cinécult' Films catastrophes : autopsie d’un genre

Depuis Backdraft, Airport et Volcano, le film catastrophes, genre qui connut son heure de gloire dans les années 70, a bien changé. Aujourd'hui, de grosses bébêtes en 3D viennent s'immiscer dans des scénarios toujours plus anxiogènes. Autopsie d'un genre en perpétuelle mutation.

Lire la suite
Cloverfield (2008)
Cloverfield (2008)
Cloverfield (2008)
Cloverfield (2008)
Cloverfield (2008)
Liste des bonus
- Commentaire audio du réalisateur
- Making of (27')
- Module sur les effets visuels (22')
- Gros plan sur la conception du monstre (5')
- Bêtisier (4')
- Cinq scènes inédites commentées en option par le réalisateur
- Deux fins alternatives commentées en option par Matt Reeves
- Adresse du site Internet dédié au film


Commentaire
Voici une édition simple qui aurait presque pu s'appeler Collector. Tout y est. Le commentaire enjoué du réalisateur regorge de détails sur la préparation, le tournage et le montage du film. C'est un peu technique mais très didactique. Un bon moment. Même sentiment au sujet des autres modules, qu'il s'agisse des scènes inédites commentées par Matt Reeves ou du mini-bêtisier (bien trop court). Un ensemble dense et fun. Ah si, on oubliait ! Avis aux producteurs et aux réalisateurs. L'équipe d'AVCesar.com verrait tout à fait Lizzy Caplan incarner le rôle de Lisbeth Salander dans l'adaptation cinéma de la trilogie suédoise Millénium. Elle crève l'écran (dans tous les sens du terme d'ailleurs…).
Note bonus : 6/6
Image
Immersion totale du spectateur dans le film malgré la présence de tous les défauts de la terre. Le rendu visuel est excellent, c'est-à-dire identique ou presque à celui de la version salles. Le style documentaire est plus qu'assumé. C'est la raison d'être du film. Toutes les anomalies sont normales, travaillées et fonctionnent à 200 % pour une impression de terreur permanente. Effets spéciaux et montage quasi invisibles. Un exploit.
Top image : 49'59 (Marlena très mal en point), 66'00 (la bête apparaît enfin… effroyable !)
Note image : 5/6
Son
Attention, ça déménage, ça décoiffe, ça pulse ! Les deux encodages Dolby Digital 5.1 sont d'une rare intensité et balancent des effets aux quatre coins de la pièce. Les détails sonores sont également riches et variés : vent, craquements, poutrelles en combustion, pales d'hélico, détonations, alarmes, couinement des créatures. Les cinq enceintes sont presque tout le temps en activité, le tout soutenu par des graves omniprésents. C'est un véritable déchaînement du caisson. Si vous possédez un modèle capable de descendre bas dans les fréquences, mieux vaut prévenir les voisins ! VO ou VF, très peu de différences notables même si, encore une fois, les dialogues sont mieux intégrés et plus naturels en VO. Un spectacle monumental et éprouvant au sens physique du terme.
Top son : 19'09 (première explosion), 19'15 (fuite oppressante dans les escaliers), 19'55 (Statue de la Liberté décapitée), 68'48 (les sirènes hurlent sous le feu de l'armée : c'est la fin)
Note son : 6/6


PLANNING
DVD 27/06/19 Sang froid
BLU 27/06/19 Sang froid
BLUHD 27/06/19 Sang froid
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Sidse Babett Knudsen - Borgen saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
sidse-babett-knudsen
ken-follett
kevin-bacon
tom-selleck
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011