test

Killzone 2

Année : 2009
Genre : FPS
Thème : futuriste
Multijoueur : non
Jeu en ligne : oui
Éditeur : Sony Computer Entertainment Europe
Développeur : Guerilla Games
Support : Blu-Ray PS3

Sortie : 25/02/09
Prix indicatif : 70 €
Mustav
Critique :

Test technique :
Image :
Son :
GD :
 Évaluation PEGI
 Format image
•  720p (natif)
 Bande-son
•  Français Dolby Digital 5.1
•  Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, espagnol, italien, japonais, portugais, chinois…
16,50 €
Amazon.fr
Killzone 2… On peut vraiment dire que ce jeu aura fait couler beaucoup d’encre depuis sa présentation au salon E3 (Electronic Entertainment Expo) de Los Angeles en 2005. Presque quatre ans de longue attente, pour enfin disposer de la galette entre les mains.

Pas besoin d’être un joueur averti pour le remarquer d’entrée de jeu : Killzone 2 est techniquement une tuerie. Point barre. En le découvrant, la douleur sur notre joue, ressentie à la sortie de Gears of War 2, refait surface en une fraction de seconde. Killzone 2 est une véritable claque, voilà un fait indéniable. Mais au-delà de cet aspect, le jeu est-il vraiment révolutionnaire ? S’agit-il d’une simple vitrine des capacités de la Playstation 3, ou possède-t-il une véritable identité ? Réponse dans notre appréciation du gameplay.

Une chose est sûre, le scénariste n’avait apparemment qu’un Post-It sous la main quand il a couché l’histoire de Killzone 2 sur le papier. Les gentils de l’ISA doivent tuer les méchants Helghasts, qui ont déclaré la guerre à leur planète. Tout est dit. Le néant entouré de vide définit donc parfaitement le scénario du jeu. Mais qu’importe, après tout, c’est le cas de la plupart des FPS actuels. Sans compter que la conscience est sauve. Les Helghasts ne sont vraiment pas beaux à regarder, suscitent d’emblée l’antipathie (yeux rouges, voix gutturales…), jurent à tout bout de champ, et leur chef est un vrai tyran. Tuons-les tous sans hésitation.
Axel Riffard - Publié le 06/02/09
Game Design
Jouabilité
Efficacité. Efficacité. Et encore efficacité. Guerilla Games va à l’essentiel et concocte une prise en main immédiatement jouissive. Il ne faut d’ailleurs pas plus de cinq minutes pour se retrouver en train de mitrailler joyeusement l’ennemi. Mais si le gameplay est énergique, il n’est absolument pas original. On a clairement l’impression que tous les FPS actuels se ressemblent. C’est une évidence, Call of Duty (oui, encore lui…) est bien le modèle de ce Killzone 2. C’est une référence, certes, mais un peu de fraîcheur aurait été appréciable.

Le jeu opte cependant pour la carte de l’immersion. Dès que l’on court ou saute, ça ballote gentiment dans tous les sens. D’autant que la particularité technique de la manette Sixaxis est bien utilisée. Pour amorcer une bombe ou ouvrir une vanne, les mouvements sont à réaliser en conditions réelles. La fonction fait gadget, mais est hautement appréciable.

Durée de vie
Attention, campagne solo scriptée au possible. Encore une habitude des jeux depuis peu… Mais ici, on note une approche très cinématographique. Ainsi, même si le joueur se retrouve sur le rail de la linéarité, c’est pour mieux le plonger dans le film Killzone 2.

L’aventure est hélas courte : à peine huit heures pour en voir le bout, et pas de mode coopération online à l’horizon (voir l’encadré « L’info en plus » pour de plus amples informations). On peut cependant guerroyer sur le Net contre des amis ou des bots, mais avec seulement huit cartes de jeu d’un classicisme affligeant. De nouvelles seront sans doute téléchargeables par la suite.

Note Game Design : 4/6

Verdict technique
Image
Le point fort de Killzone 2, sans nul doute. Le jeu mérite amplement tout le buzz généré : visages d’un réalisme effroyable, fluidité excellente quelle que soit la situation, animation plus vraie que nature… Le tout dans un univers chaotique où règnent foudre et cris de terreur, soutenus par des effets de lumière exceptionnels. Rien à dire, on y croit ! Peu de jeux soutiennent la comparaison sur ce point.

En plus d’être visuellement hallucinant, Killzone 2 est vraiment bien finalisé : aliasing inexistant, bugs rarissimes… Petit point négatif cependant, le jeu, développé nativement en 720p, est un poil moins beau en 1 080p. L’upscaling de la PS3 a beau être de qualité, les textures apparaissent plus grossières.

Note image : 6/6
Son
À mi-chemin entre Star Wars et Rambo, Killzone 2 est également remarquable par son ambiance sonore. Sur la quinzaine de langues au choix, on peut noter des doublages français convaincants et une synchronisation labiale bien gérée. Les musiques orchestrales rythment parfaitement l’action. Avec une installation 5.1, on atteint le nirvana sonore. Le joueur est totalement plongé au cœur de l’action.

Il faut cependant veiller à ne pas mettre le jeu en Pause lors des scènes cinématiques. Sinon, pendant tout le reste de la séquence, les musiques comme les bruitages passent à la trappe. Frustrant.

Note son : 6/6




À l’heure actuelle, il nous est impossible de tester le monde en ligne, les serveurs étant fermés. Une mise à jour du test sera effectuée dès que cela ne sera plus le cas. De plus, Guerilla Games vient d’annoncer qu’une campagne multijoueur sera mise à disposition du public peu après la sortie du jeu. De là à savoir si le-dit contenu sera payant ou non…


 
 
Fujitsu Siemens Myrica VQ40 1 - Oceanic 37 DM 0206 S 13 - Mirai DTL 532 W 100 - Vestel 2610 - Hitachi 55 PD 9700 - Dmtech LT 32 XTH - Schauen MV 42 PV 6 - Techwood TK-2610 HDB - Mystral 26 L 02 - Digitek 37 LCD PT - Maxtron MXL 1502 - Techwood TH 1505 - Techwood TK 3206 - Maxon MX7931 - Mitsubishi M600 - SAGEMCOM WA3050 - Daytek LTV 3260 HD - Mirai T27004 - Daytek DT 3220 - Mystral 27 L 02 - H&B HL 4000 V - Nokia 1112 - Grundig Vision II 26 LXW 68-9620 Dolby - Thomson 42 LB 330 B5 - Motorola RAZR V3I Dolce&gabbana - Samsung PS50Q7HD - Sendo M570 - Sagem MY 405X - Airness Slide 99 - Philips 32PF5420 - Corsica Villa 2015 - Canon - Bague d'adaptation - Macro EOS-FD - Jabra GN 9120 FlexBoom - Casque - sans fil - radio - Nikon Nikkor - Objectif Zoom AF 70-210 mm f/4-5,6 - Trepied Video et Photo Vanguard modèle VT./ NR528 - Toshiba SD-P1610 - Lecteur DVD - portable -écran: 7 - Solo Pad 7" Internet Tablet - 4 Go - Android 4.2 - noir - Lot de 50 pochettes polypropylène pour boitiers DVD - Filtre de Protection UV Photo pour Objectif 72mm - Enceinte portable Bluetooth stéréo noire SuperTooth Disco 3 - Platine vinyle/CD Carrefour - ECD Focusing screen Type D - Batterie compatible pour lecteur MP3 APPLE IPod de 3ème génératio... - Marumi Filtre Close Up 2 49 mm - Batterie pour FUJI FINEPIX 4800ZOOM - CASQUE+EMETTEUR BT+CAC+CH SECTEUR BEEWI - SONY Pack 2 Batteries Nex NPFW50.CE - TELECOMMANDE PHILIPS RC 25115/01 - Philips AZ127 - Boombox - 2 Watt - argenté(e) - Appareil photo Fuji Compact Camera DL-300 - Yashica ML - Objectif 50 mm f/1,7 - Monture Contax Yashica -
  Smartphones    |     Tablettes    |     Groupement assureurs    |     Écrans plats    |     Flux RSS    |     Mentions légales    |     Contact     Copyright ® 2015 AVCesar.com