Lecteur Blu-Ray

LG BD560

Par Jérôme Prin - Publié le 21/11/10
Mustav
Prix indicatif : 179 € TTC
Note AVCesar.com
Type : lecteur BD Profile 2.0
Décodeur audio : Dolby TrueHD et DTS-HD
Sortie HDMI : 1 (v 1.3)
Dimensions (L x H x P) : 430 x 45 x 200 mm
Poids : 2 kg
L’essentiel
Les platines Blu‑Ray se démocratisent depuis quelques trimestres. Et même si la nouvelle génération 3D Ready occupe déjà les rayons des magasins, bon nombre de consommateurs souhaitent avant tout profiter du spectacle de la haute définition, en attendant que le contenu 3D soit enfin abondant. Dans cette optique, l’achat d’un lecteur utile et versatile pour une somme raisonnable reste privilégié.

Bingo, voilà ce que promet le LG BD560, épaulé dans la gamme du constructeur coréen par le LG BD570 un peu mieux fourni en termes de fonctionnalités réseaux. Côté design, on reste sobre. LG a intégré sur la gauche une mécanique Slim (attention au bon placement du disque) qui, si elle semble parfois fragile, assure une faible épaisseur (45 mm) au produit.
De chaque côté du logo situé au centre on trouve une touche, l’une pour la mise en veille, l’autre pour l’ouverture du plateau et à l’extrême droite, à proximité de l’afficheur, sous une trappe, quelques boutons de commandes et une prise USB Host.

Au chapitre de la connectique, le LG BD560 se limite au strict minimum : une sortie HDMI, une YUV, une Composite, une sortie audio analogique stéréo RCA (avec Downmix DTS ou [abc]Dolby[/abc]) et une sortie numérique coaxiale. On trouve bien sûr l’indispensable prise RJ‑45 pour bénéficier de la fonctionnalité BD Live ou mettre à jour le Firmware de la machine mais aussi pour profiter des vidéos de YouTube, de la VOD de Canal+ (CanalPlay), des photos de Picasa ou du service météo grâce à la fonction Netcast Entertainement.

La sortie HDMI du LG BD560 supporte le 1 080p/24 et propose le choix de l’espace colorimétrique (YCbCr ou RGB). Elle dispose aussi d’un Upscaling 1 080p pour les images SD. Ce dernier se révèle convaincant, surtout avec des sources de bonne qualité. À savoir, aucun Upscaling n’est disponible sur la sortie YUV, même pas en 1 080i.
Un mode Image permet d’affiner l’affichage selon trois options : Standard, Film et Personnalisé. Cette dernière manifeste des défauts rédhibitoires et les effets correctifs sont assez caricaturaux. Notre conseil, sélectionner l’option Film, la plus fonctionnelle. Quant au désentrelacement, celui‑ci est assez naturel. On retrouve quelques défauts sur les obliques, notamment de légers effets d’escaliers, mais à ce prix, on ne peut pas trop critiquer le LG BD560.

En dehors de la lecture de Blu‑Ray, le LG BD560 offre de nombreuses possibilités. Via son entrée USB Host, il est possible de raccorder une clé idoine ou un disque dur formaté NTFS ou Fat32. Le LG BD560 lit la majorité des formats actuels audio et vidéo : DivX (SD ou HD), AVC/H.264, AVC‑HD, WMA, AAC et MP3 avec le conteneur MKV sont reconnus. Toutefois, pas de gestion du WMV ni des formats audio Ogg ou Flac. À noter aussi, la fonction USB Recording, la conversion d’un CD audio sur une clé USB (en fichiers MP3 selon plusieurs modes de compression) et les accès aux sites CanalPlay et Youtube. Le LG BD560 propose enfin la fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA) pour accéder aux fichiers stockés sur un ordinateur ou un disque Nas.
Concurrence
Le lecteur Samsung BD‑C5300 est très proche en termes de spécifications et permet la prise en charge des fichiers WMV, mais pas AAC. Il propose une sortie optique, mais pas de coaxiale. Il ne permet pas la copie d’un CD vers l’USB mais propose de nombreuses applications réseaux. Un peu plus cher, le Pioneer BDP‑120, mise sur l’excellence de son circuit vidéo, au détriment des fonctions Internet et de la lecture des formats DivX et consorts.
Fiche technique
Type : lecteur BD Profile 2.0
Décodeur audio : Dolby TrueHD et DTS-HD
Compatibilité : CD audio, DVD vidéo, BD vidéo, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD, DTS, DTS-HD
Connectique : sorties HDMI (v 1.3), sortie YUV, sortie Composite, sortie stéréo, sortie audio numérique (coaxiale), port USB Host, port Ethernet, SDHC
Multimédia : MP3, WMA, AAC, DivX (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, Bluetooth , NFC, WebTV, Accès Web (Widgets)
Fonctions : CEC, désentrelacement (vidéo/film) automatique, upscaling vidéo 1 080p, gestion du zoom à partir du 4/3 intelligente, conversion 2D/3D, gamme HDMI standard
Réducteur de bruit : Mpeg NR
Télécommande : oui
Consommation : 20 W (<0,1 W en veille)
Finition : noir
Dim. (L x H x P) : 430 x 45 x 200 mm
Poids : 2 kg
ph image
Verdict technique
L’installation du lecteur LG BD560 ne pose pas de problème particulier. Il faut juste penser à raccorder une clé USB d’au moins 1 Go pour profiter des contenus BD Live (l’appareil ne dispose pas de mémoire interne). Il est plutôt rapide à la mise en route des Blu‑Ray et la promesse de 15 secondes annoncées dans le manuel est tenue (même si cela varie selon le disque). L’animation de l’interface, aux icônes en forme de glaçons flottants, manque un peu de fluidité mais s’avère jolie. Dans le menu Configuration, l'utilisateur n’est pas dépaysé par des fonctions folkloriques, le LG BD560 se limite au strict nécessaire, sans fioritures.

En lecture CD, ce n’est pas la panacée, la conversion numérique/analogique du LG BD560 n’est pas à la hauteur d’un bon lecteur CD audio, mais le résultat reste cohérent et, pour son prix il réalise un travail plutôt correct. La diffusion d’un DVD ou d’un Blu‑Ray via l’audio numérique est de bonne facture. On regrette toutefois l’absence d’une sortie optique.
Gros point faible de ce lecteur, sa télécommande : les quatre flèches directionnelles pour se déplacer dans les menus sont encadrés de quatre touches de contrôles, et on a rapidement tendance à appuyer sur celles‑ci au lieu des touches de déplacement. Énervant.

En bonus, la fonction de recopie des CD audio vers la clé USB, même si elle n’est pas très rapide, est bienvenue. La lecture des MKV et des DivX est un plus non négligeable. Petit écueil au cours de notre test : nous n’avons pas réussi à trouver le bon encodage pour les sous-titres et les caractères accentués se sont transformés en caractères coréens.

Concernant la vidéo, les résultats de l’Upscaling place le LG BD560 dans le peloton de tête des appareils à ce tarif. La conversion de l’entrelacé vers le progressif est propre, même si certains défauts restent apparents (notamment quelques effets d’escaliers sur les obliques). Les options de traitement de l’image sont, en revanche, un peu trop caricaturales, on restera dans le mode Film, le plus neutre possible.

À 179 €, le LG BD560 est somme toute une bonne affaire. Il permet de posséder à moindre frais un lecteur Blu‑Ray réactif et très efficace avec un Upscaling correct et des fonctions réseaux intéressantes.
+ Les points forts
»  
Prix
»  
Lecture DivX et MKV
»  
Support des disques formatés en Fat32 et NTFS
»  
Upscaling satisfaisant
»  
Support CanalPlay
- Les points faibles
»  
Pas de support des tags MP3
»  
Pas de sortie optique audio
»  
Réglages succincts
»  
Décodage des sous-titres parfois problématique
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES