Lecteur Blu-Ray

Panasonic DMP-BDT100

Par Jacquemin Vidal - Publié le 02/12/10
sans Must AV
Prix indicatif : 299 € TTC
Note AVCesar.com
Type : lecteur BD Profile 2.0
Décodeur audio : Dolby TrueHD et DTS-HD
Sortie HDMI : 1 (v 1.4)
Dimensions (L x H x P) : 430 x 59 x 207 mm
Poids : 2,1 kg
L’essentiel
Petite sœur de l’élitiste Panasonic DMP‑BDT300, la toute nouvelle platine Panasonic DMP‑BDT100 est elle aussi 3D Ready, mais elle abandonne la seconde sortie HDMI (utile pour alimenter un amplificateur Home Cinéma dépourvu d’entrées/sortie HDMI 1.4), pour s’afficher à un prix bien plus attractif.

Elle n’en reste pas moins correctement équipée avec par exemple, au chapitre HDMI les fonctions CEC, Deep Color, High BitRate audio, xvYCC et le 1 080p/24. Intégrant les décodeurs Dolby TrueHD et DTS‑HD, elle assure même une rétro‑compatibilité avec tous les amplificateurs Home Cinéma. Cette platine est également certifiée BD Profile 2.0, mais il faut par contre ajouter une carte SD d’au moins 1 Go pour une parfaite exploitation de la fonctionnalité BD Live. Vous l’aurez compris, la Panasonic DMP‑BDT100 propose donc un lecteur de carte SD, situé en façade derrière la trappe basculante. C’est aussi là que se cache le port USB Host. Ce dernier autorise la connexion d’un périphérique de stockage (uniquement Fat32, le NTFS n’étant pas reconnu), mais aussi de l’adaptateur Wi‑Fi optionnel. Mais, en l’absence d’autre port USB, notamment placé à l’arrière de l’appareil, mieux vaut se passer de cet adaptateur réseau sans fil, car il fait verrue en façade, et oblige à garder la trappe basculée.

Ainsi, pour l’accès aux Widgets (Youtube, DailyMotion, etc.) et l’usage de la fonction passerelle UPnP (DLNA), il est préférable de se rabattre sur le port Ethernet. Sauf qu’au chapitre lecture multimédia, la Panasonic DMP‑BDT100 est assez déroutante. Le lecteur SD autorise seulement la lecture du Jpeg, du Mpeg2 SD et de l’AVC‑HD. Via réseau, on profite du Jpeg, du Mpeg2 SD et… c’est tout !
Enfin, à travers le port USB, le Jpeg et le Mpeg2 SD sont toujours de mise auxquels s’ajoutent le DivX et le XviD jusqu’en 720p, plus le Mpeg4 HD, uniquement en MKV et sous conditions drastiques (tous les fichiers ne passent pas forcément)... On se console avec des consommations modérées. Nous avons ainsi mesuré la platine à 15 W en fonctionnement 3D, à 6 W en veille avec démarrage rapide et à moins d’1 W en veille classique.
Concurrence
La platine Sony BDP‑S570 est clairement visée, mais n’oublions pas la LG BX580, la Philips BDP7500B2/S2 ou encore la Samsung BD‑C5900, affichées en prime à un prix indicatif plus accessibles… La bataille sera rude en cette fin d’année !
Fiche technique
Type : lecteur BD Profile 2.0
Décodeur audio : Dolby TrueHD et DTS-HD
Compatibilité : CD audio, CD DTS, DVD vidéo, BD vidéo, 3D, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD, DTS, DTS-HD
Connectique : sorties HDMI (v 1.4), sortie YUV, sortie Composite, sortie stéréo, sortie audio numérique (optique), port USB Host, port Ethernet, Wi‑Fi (option), SDHC
Multimédia : MP3, DivX (SD et HD), Mpeg2 (SD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), Accès Web (Widgets)
Fonctions : CEC, xvYCC, Deep Color, High BitRate Audio, désentrelacement (vidéo/film) automatique, upscaling vidéo 1 080p, conversion 2D/3D, gamme HDMI réglable, gamma (préréglages)
Réducteur de bruit : D NR
Télécommande : oui
Consommation : 24 W (0,2 W en veille)
Finition : noir
Dim. (L x H x P) : 430 x 59 x 207 mm
Poids : 2,1 kg
ph image
Verdict technique
Comme à l’accoutumée, la firme japonaise avec la platine Panasonic DMP‑BDT100 a mis les petits plats dans les grands et, malheureusement, cela se ressent au niveau du prix indicatif. Plus chère que la concurrence, elle se rattrape avec un équipement complet au niveau de la sortie HDMI : en effet, aucune fonctionnalité n’est oubliée. La passerelle multimédia UPnP (DLNA) est également de la partie, tout comme les Widgets et la fonction BD 3D.

Par contre, il faut composer avec une lecture multimédia tarabiscotée et une latence dans les actions de la télécommande difficile à supporter. En lecture 3D, il faut par exemple plus de 2 secondes pour un changement de chapitre ! Heureusement, côté qualité d’image, rien à redire, le travail est exemplaire. En lecture DVD vidéo, le désentrelacement est irréprochable (pas de cisaillement ni de moirage) et l’Upscaling est efficace, avec du piqué et de la précision. En plus, s’ajoutent des réglages vidéos pertinents (renforcement du piqué, gamme HDMI et gamma) permettant d’ajuster l’image, si besoin. Un sans faute !
En lecture BD vidéo, le Panasonic DMP‑BDT100 est exemplaire, avec une parfaite gestion du 1 080p/24 et de tous les formats audio (y compris Dolby TrueHD et DTS‑HD). Quant à la 3D, rien à redire, précision et fluidité sont au rendez‑vous…
+ Les points forts
»  
»  
»  
Réglages vidéo
»  
Passerelle multimédia UPnP (DLNA)
»  
Bon désentrelacement et précision de l'Upscaling
- Les points faibles
»  
Wi‑Fi optionnel
»  
Adaptateur Wi-Fi à brancher en façade
»  
Lecture multimédia un peu prise de tête
»  
Lenteur dans l'exécution des actions demandées
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES