Smartphone

Asus ZenFone 2 ZE551ML

Par Alfred Trouvé - Publié le 18/09/15
Mustav
Prix indicatif : 349 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Smartphone
Stockage : 32 Go
Caméra : 13 Mpixels
Dimensions (L x H x P) : 152,5 x 77,2 x 10,9 mm
Poids : 170 kg
L’essentiel

L’année dernière, un smartphone qui n’était pas l’iPhone a réussi à faire sensation partout dans le monde : le OnePlus One. La recette ? Une conception simple, mais bonne, une fiche technique digne des modèles haut de gamme concurrents et un prix deux fois moindre. Aujourd’hui encore, le OnePlus One, souvent copié et rarement égalé, reste une excellente affaire, car il est vendu moins de 300 euros. Sur ce segment de marché, positionné entre 300 € et 450 euros, les places sont dures à tenir. Mais un adversaire venu du monde du PC parvient aujourd’hui à reprendre à son compte cette « formule magique » pour offrir une expérience tout aussi généreuse, en y ajoutant une dimension adaptative (taille d’écran, quantité de mémoire vive). Son nom : Asus. Son smartphone : le ZenFone 2. Le ZenFone 2 est un smartphone presque à la carte, avec trois formules adaptées à différents usages et à différents budgets. Si vous êtes joueurs ou amateurs de films et de séries à emporter partout, la meilleure des configurations disponibles sera idéale. Si vous êtes à la recherche d’une phablette économique, mais fonctionnelle, le modèle intermédiaire est celui qu'il vous faut. Enfin, le modèle « entrée de gamme » propose un excellent rapport qualité‑prix, et c'est déjà beaucoup. Pour les besoins de cet article, nous avons choisi de tester le modèle ZE551ML, le plus puissant et, naturellement, le plus cher. Mais il s’avère aussi le plus intéressant financièrement. Il dispose d’un écran LCD IPS Full HD de 5,5'' (13,97 cm) protégé par du verre renforcé, d’un processeur Intel Atom Quad Core cadencé à 1,8 GHz, d’une puce graphique PowerVR G6430 d’Imagination Technologies, de 4 Go de mémoire vive, une caractéristique presque unique en téléphonie mobile, et de 32 Go de stockage interne, extensible par un lecteur de carte micro‑SDXC. Enfin, la batterie propose une capacité de 3 000 mAh. Les connectivités incluent la 4G (catégorie 4) compatible avec tous les opérateurs français (mais avec un seul de ses deux ports Sim), le Wi‑Fi ac, le Bluetooth 4.0, un capteur NFC et un autre dédié au GPS (compatible Glonass). Côté photo, le capteur principal réalise des photos en 13 Mpxls (avec autofocus), tandis que la webcam dispose d’une définition de 5 Mpxls (sans autofocus, mais objectif grand‑angle). Les deux capteurs sont optimisés par la technologie PixelMaster propre à Asus. Elle offre des clichés légèrement améliorés dans des conditions de luminosité qui ne sont pas optimales. Dans l’ensemble, le résultat est très satisfaisant. L’ensemble tourne sous Android 5.0 Lollipop habillé d’une surcouche appelée ZenUI. Celle‑ci cache pratiquement entièrement le Material Design de Google et y ajoute de nombreuses applications additionnelles. La plupart d’entre elles sont signées Asus, mais certaines sont issues de partenariats marketing. La majorité des applications du système ont été modifiées, tout en laissant leur nom d’origine, ou purement remplacées. Côté design, le ZenFone 2 ne brille pas forcément par son originalité. Les fans de la marque LG grinceront d’ailleurs certainement des dents à la vue de ce smartphone qui reprend certains codes de la marque coréenne, à commencer par son châssis incurvé à l’arrière où ont été déportés les contrôles du volume. La touche physique d’allumage est, elle, placée sur la tranche supérieure, une place qui ne reflète pas tout à fait la modernité. En effet, les codes actuels placent plutôt cette touche sur la tranche de droite, à hauteur du pouce, ou sur la tranche de gauche, à hauteur de l'index. Ne vous laissez pas non plus abuser par les couleurs de son châssis : malgré les beaux reflets métallisés plutôt flatteurs, le ZenFone 2 dispose en fait d’une coque en polycarbonate assez simple. Celle‑ci s’extrait assez facilement (grâce à une encoche) pour accéder aux deux ports micro‑Sim et au port micro‑SDXC. La batterie n’est pas amovible sans une petite intervention.

Concurrence

Le ZE551ML est commercialisé 349 euros. Et pour ce prix, vous disposez d’une plateforme capable de rivaliser avec tous les smartphones haut de gamme (donc vendus deux fois plus cher) sortis en 2014. À savoir les Galaxy S5 et Galaxy Note 4 de Samsung, le HTC One (M8), l’iPhone 6 d’Apple, le G3 devLG, le Xperia Z3 de Sony. Ajoutons‑y également le P8 de Huawei, le Moto X 2e génération de Motorola, ou encore le Lumia 930 de Microsoft. Aujourd’hui encore, la majorité de ses smartphones se négocient jusqu’à 150 € plus chers que le ZE551ML. Et aucun n’est moins cher. Le ZE551ML est donc une excellente affaire. Il est même aujourd’hui le seul à proposer 4 Go de mémoire vive, un équipement que nous nous attendions à retrouver sur tous les smartphones haut de gamme cette année. Si les prochains smartphones attendus au printemps en seront également pourvus d’autant, ils arriveront bien après le ZenFone 2. Ce sera notamment le cas du OnePlus 2, successeur du OnePlus One. Comme nous l’avons indiqué lors de la présentation du téléphone, le ZenFone 2 se présente sous trois formes. Nous avons largement abordé la première. La seconde est identifiée par le numéro de série ZE550ML. Elle conserve la même taille d’écran, mais dispose de deux fois moins de mémoire vive et d’espace de stockage. En outre, la définition de l’écran passe au 720p. La dernière se nomme ZE500CL. Elle reprend la configuration du ZE550ML tout en baissant la taille de l’écran qui affiche alors 5 pouces. La capacité de la batterie baisse en conséquence, de 17%. Le processeur change également pour une version légèrement moins rapide, de 11 %. Le prix public conseillé de ces deux modèles est respectivement 249 € et 199 euros. Il s’agit donc, dans chacun des cas, de très bonnes affaires, même si le ZE551ML est certainement le meilleur rapport qualité‑prix.

Fiche technique
Type : Smartphone
Écran : 5,5"
Résolution : 1 920 x 1 080 px
Stockage : 32 Go
Caméra : 13 Mpixels
Batterie : 3 000 mAh
RAM : 4 000 Mo
Processeur : Intel Atom (x86, 1,8 Ghz, 4 cœurs, 4 000 Mo RAM)
Ecran : LCD (tactile capacitif, 1 920 x 1 080 pixels)
Lecteur d'empreinte : non
Réseau : 4G, Wi-Fi ac, Bluetooth 4.0 + EDR, NFC
Caméra : capteur arrière 13 Megapixels avec flash, capteur avant 5 Megapixels
 
Connectique : port prioritaire, sortie audio, port USB Host et OTG, lecteur de carte MicroSD
Compatibilité : MP3, WMA (via app. tiers), AAC, Ogg (via app. tiers), résolution maximum Full HD (1080 lignes), Divx (via app. tiers), WMV (via app. tiers), Mpeg2 (via app. tiers), Mpeg4
Fonctions : magasin d'applications universel, UPnP (via app. tiers), tuner (FM), PAL 50 Hz, NTSC 60 Hz
Finition : châssis polycarbonate imitation acier brossé (noir, rouge, argent, blanc et doré)
Dimensions (L x H x P) : 152,5 x 77,2 x 10,9 mm
Poids : 170 kg
ph image
Verdict technique

À l’usage, le ZenFone 2, et notamment cette version ZE551ML, offre tout ce que vous pourriez attendre d’un smartphone haut de gamme sous Android. Certes, ce n’est pas un spécialiste de la photo comme chez Sony ou Samsung. Son châssis n’est pas en métal, en verre renforcé ou fabriqué à partir d’un matériau premium. Son écran n’est pas non plus d'obédience Quad HD. En revanche, techniquement, il rivalise avec tous les meilleurs modèles de 2014 et même avec certains sortis en 2015. Et cela a un prix très abordable. Cependant, le prix n’est pas le seul critère de notre enthousiasme vis‑à‑vis de ce mobile. C’est aussi lié à l’intelligence de la plateforme technique, le choix (osé) de certains composants, notamment l’Atom Quad Core d’Intel (fournisseur généralement boudé par les constructeurs de téléphones), et une certaine capacité d’adaptation de l’offre, héritage selon nous du métier historique d’Asus (l’informatique), qui nous a fortement surpris dans cette proposition. Car, en favorisant Intel, partenaire historique, et en faisant l’impasse sur l’écran Quad HD, Asus parvient à trouver un équilibre idéal pour offrir un smartphone autonome et puissant. Attention toutefois, si vous êtes joueur, l’Atom a tendance à chauffer quand il est sollicité. L’écran du mobile aurait d’ailleurs pu être un point négatif, d’autant qu’il ne profite pas, comme les écrans Triluminos de Sony ou Amoled de Samsung, d’une saturation des couleurs qui flatte les yeux. Cependant, avec une résolution de 400 points par pouce, l’image s’avère parfaitement nette et lumineuse. Parfait donc pour profiter de sa série préférée dans les transports. Bien sûr, la copie rendue par Asus n’est pas exempte de vrais petits défauts. Notamment au niveau du design, tant extérieur que logiciel. La prise en main du smartphone n’est pas des plus intuitives à cause du positionnement des touches matérielles (les boutons déportés sur le dos ou sur la tranche supérieure sont rares). Et l’interface est véritablement surchargée par les applications additionnelles pré‑installées. Sur un modèle avec 32 Go de stockage, ce n’est pas grave. Sur un autre à 16 Go, c’est déjà plus ennuyeux. Fort heureusement, au prix où le téléphone est proposé, il vous restera bien quelques euros de plus pour acheter une carte mémoire...

+ Les points forts
»  
Rapport qualité‑prix presque inégalé
»  
4 Go de mémoire vive
»  
Plateforme équilibrée et fluide
»  
Très bonne construction globale
- Les points faibles
»  
Profusion d’applications pré‑installée
»  
Design parfois trop inspiré de la concurrence
»  
Prise en main perfectible
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES