Smartphone

Sony Xperia Z3+

Par Alfred Trouvé - Publié le 29/10/15
sans Must AV
Prix indicatif : 599 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Smartphone
Stockage : 32 Go
Caméra : 20,7 Mpixels
Dimensions (L x H x P) : 146 x 72 x 6,9 mm
Poids : 144 kg
620,00 €
Amazon.fr
L’essentiel
Le Xperia Z3+, appelé également Xperia Z4 au Japon, a fait l’objet de nombreuses controverses tout au long de l’année 2015. Dès les premières rumeurs qui l’ont concerné, le nouveau smartphone haut de gamme signé Sony a été critiqué, tant au niveau du design que des composants choisis pour l’animer. Certains affirmaient que son châssis était trop proche de son prédécesseur, le Xperia Z3, laissant penser que Sony n’arriverait plus à innover. D’autres craignaient que l’usage et l’intégration du Snapdragon 810 ne fassent surchauffer le mobile, le rendant inutilisable. Et, certainement parce que le mobile était déjà suffisamment en retard, Sony a commercialisé le Xperia Z3+ dans l’archipel nippon avant d’appliquer une mise à jour particulièrement importante. Ce qui a évidemment nourri toutes les critiques négatives. Pourtant, comme vous le lirez tout au long de ce test, le résultat est largement meilleur que ce à quoi que nous attendions.

À commencer par le design, certes proche de celui du Xperia Z3, mais avant tout proche de l’ensemble de la gamme Xperia. Comme tous les smartphones de la marque japonaise, il reprend le châssis « Omnibalance » spécifique à la marque. Les caractéristiques principales de ce dernier ? Un smartphone extrêmement droit et épuré, à l’avant comme à l’arrière, un bouton circulaire au milieu de la tranche droite pour allumer le téléphone, un capteur photo coincé dans le coin supérieur gauche du dos de l’appareil, un bouton mécanique dédié au déclencheur photo, une certification IP65/68 contre l’eau et la poussière, ainsi qu’un contour métallique pour protéger l’ensemble. Le Z3+ ressemble à son aîné parce qu’il reprend ces caractéristiques. Mais aussi à ses prédécesseurs, pour la même raison.
Il existe cependant quelques subtilités. Les tranches du terminal sont rondes et le nombre d’éléments visibles a été abaissé. Il n’y a plus de connecteur propriétaire sur le côté gauche du téléphone. Le nombre de trappes assurant l’étanchéité a été réduit à une seule, celle de la carte Sim et de la carte micro‑SDXC. Le haut‑parleur et l’écouteur téléphonique sont cachés dans les bordures entre la façade avant du mobile et la protection métallique. À l’arrière, nous retrouvons une plaque de verre minéral, derrière laquelle se cache un matériau bleu irisé du plus bel effet. Le Xperia Z3+ est un beau produit.

À l’intérieur, nous retrouvons donc un processeur Octo Core Snapdragon 810 de Qualcomm. Ce composant fait l’objet d’une controverse quant à sa propension à surchauffer. Une vidéo sur le net d’un Xperia Z3+ s’arrêtant après quelques secondes d’enregistrement vidéo en QHD pour ne pas risquer de dommages irréparables a fait beaucoup de bruit. Les exemplaires commerciaux, dont celui que nous avons pris en main, chauffent, mais sans excès, à l’image de tous les processeurs quand ils sont sollicités. Selon les tests techniques effectués, le Snapdragon 810 du Xperia Z3+ a été bridé pour éviter tout risque. De fait, les performances du mobile sont bonnes sans pour autant être éclatantes, comme sur le One M9 de HTC.
Le reste de la fiche technique, très proche du Xperia Z3, se compose d’un écran 5,2'' (13,20 cm) sur lequel nous allons revenir dans quelques instants, de 3 Go de mémoire vive, de 32 Go de stockage interne extensibles par micro‑SDXC, d’une batterie non amovible de 2 930 mAh, d’un capteur photo maison Exmor RS 20,7 Mpxls, d’une webcam 5 Mpxls (contre 2 Mpxls pour le Xperia Z3) et d’un chipset audio Sony ClearAudio+. Il s’agit là d’une belle fiche technique. Seul vrai regret, le Xperia Z3+ ne dispose pas de 4 Go de mémoire vive, mais de 3 Go seulement, alors que le Snapdragon 810 supporte cette technologie.

Revenons quelques instants sur les spécificités de l’écran. Il s’agit d’une dalle LCD IPS 1 080p dont l’image est optimisée par l'emploi de deux technologies Sony : Triluminos Display for Mobile et X‑Reality for Mobile. Le premier est une augmentation sensible de la plage de couleur affichée vis‑à‑vis du standard sRGB. Officiellement, cette amélioration serait de 30% environ, notamment dans le vert et dans le rouge, pour des images plus vibrantes. Le second est un moteur de lissage des couleurs qui accentue les ombres pour offrir un meilleur contraste. En outre, le moteur X‑Reality améliore la fluidité de l’affichage, donnant une impression de netteté supplémentaire. Au final, même si ces deux technologies ne sont pas révolutionnaires, elles offrent une image d’excellente qualité.

L’ensemble fonctionne sur Android 5.0 Lollipop avec une surcouche Xperia UI. Cette dernière apparaît très surchargée au démarrage, autant en termes d’applications additionnelles que de widgets pré‑installés. Un grand nettoyage de printemps s’impose au lancement du mobile.
Concurrence
Le Xperia Z3+ de Sony se positionne sur le haut de gamme de la téléphonie. Son grand écran le place aussi bien face au Galaxy S6 de Samsung (5,1'') que du G4 de LG (5,5'') et de l’iPhone 6 Plus d’Apple (5,5'' également). Il offre une dalle largement plus grande que celle de l’iPhone 6, même si, logiquement, c’est face à lui que le Xperia Z3+ se positionne naturellement. Notez cependant que les bordures étant plus larges chez Apple que chez Sony, l’encombrement de l’iPhone 6 ne semble pas si différent que celui du Z3+. Nous n'intégrons pas, dans la concurrence, le Nexus 6 de Motorola et Google. Son écran 6'' le place dans une tout autre catégorie.

En plus des derniers smartphones d’Apple, le Xperia Z3+ est concurrencé aussi par le tout nouveau Moto X Style de Motorola. en outre, de futurs modèles sont attendus dans le courant de l’automne chez HTC ou Microsoft ou déjà disponibles chez Google (dans la famille Nexus).
Si le Z3+ est, officiellement, l’un des smartphones les plus chers, hormis les modèles de chez Apple (dont le prix de vente démarre généralement à 700 €), il se négocie actuellement à partir de 430 € sans abonnement pour la version 32 Go, soit un peu plus cher que le HTC One M9 et un peu moins cher que le Samsung Galaxy S6. Notez que les performances du One M9 sont presque identiques au Xperia Z3+, mais que le Galaxy S6 est, lui, bien au‑dessus.
Fiche technique
Type : Smartphone
Écran : 5,2"
Résolution : 1 920 x 1 080 px
Stockage : 32 Go
Caméra : 20,7 Mpixels
Batterie : 2 930 mAh
RAM : 3 000 Mo
Processeur : Qualcomm Snapdragon 810 (ARM, 1,8 Ghz, 8 cœurs, 3 000 Mo RAM)
Ecran : LCD (tactile capacitif, 1 920 x 1 080 pixels)
Lecteur d'empreinte : non
Réseau : 4G, Wi-Fi ac, Bluetooth 4.0 + EDR, NFC
Caméra : capteur arrière 20,7 Megapixels avec flash, capteur avant 5,1 Megapixels
 
Connectique : HDMI (micro), sortie audio, port USB Host et OTG, lecteur de carte MicroSD
Compatibilité : MP3, WMA (via app. tiers), AAC, Ogg (via app. tiers), Flac, résolution maximum Ultra HD (2160 lignes), Divx, WMV (via app. tiers), Mpeg2 (via app. tiers), Mpeg4
Fonctions : magasin d'applications universel, UPnP , AirPlay (via app. tiers), tuner (FM), PAL 50 Hz, NTSC 60 Hz
Finition : châssis en aluminium et verre renforcé (coloris noir, blanc, cuivre, turquoise)
Dimensions (L x H x P) : 146 x 72 x 6,9 mm
Poids : 144 kg
ph image
Verdict technique
Il y a un monde entre les critiques et la réalité. Le Xperia Z3+ est un très bon smartphone. Même s’il n’est pas dénué de défauts et si certains choix de Sony sont discutables (notamment la mémoire vive restée bloquée à 3 Go qui freinera certainement son évolutivité), le téléphone mérite une attention largement plus positive. Car ce smartphone est tout aussi bien que son prédécesseur, tout en apportant quelques changements utiles, notamment la webcam améliorée, le châssis plus fin et même le processeur. Car c’est grâce au Snapdragon 810 que le Xperia Z3+ est non seulement plus puissant, mais qu’il surfe plus vite sur Internet et qu’il se recharge plus vite.

Ce smartphone est robuste et étanche (il est d’ailleurs le seul dans le haut de gamme à être capable de plonger dans l’eau et en ressortir totalement fonctionnel). Il propose l’un des meilleurs appareils photo sur mobile, avec des photos contrastées, équilibrées et vibrantes. L’application associée à ces capteurs est particulièrement adaptable grâce à un système de modules spécialisés. La photographie reste un atout des Xperia Z et le Z3+ ne déroge pas à la règle.

Il est en outre l’un des meilleurs mobiles pour les joueurs. Outre sa compatibilité avec l’ensemble de la ludothèque Android, il est nativement compatible avec la fonction Remote Play pour jouer sur une PlayStation 4 à distance et en connectant une manette Dualshock 4. C’est une application intelligente qui tire parti du groupe Sony et non pas uniquement de la branche mobilité. Bien sûr, certains usages, comme le jeu ou la vidéo, ont tendance à solliciter plus fortement le processeur et à le faire chauffer. Mais ce dernier n’a pas surchauffé, même en capture vidéo 4K.

L’écran pourrait, sur le papier vous sembler moins intéressant que celui du G4 signé LG et du Galaxy S6 de Samsung, tous deux Quad HD (2 560 x 1 440 pixels). Cependant, au quotidien, cela ne se ressent pas. Le Full HD du Xperia Z3+ suffit amplement pour la majorité des applications (lesquelles supportent déjà rarement cette définition d’écran) et des contenus multimédias (comme les films, par exemple). Il y a naturellement un grain et une finesse particuliers sur les écrans Quad HD. Néanmoins, cela se ressent davantage sur les grandes tailles et les effets Triluminos et X‑Reality contrebalancent en partie cette carence. Cet écran n’a donc pas à rougir de la concurrence.

Le Xperia Z3+, même s’il est remplacé par un modèle moins controversé, le Z5 Premium au tarif plus onéreux, reste un bon achat, autant pour la partie audiovisuelle, que jeu, photo ou surf sur Internet. Reste l’interface Xperia qui est de plus en plus chargée. Mais il suffit de masquer ou de supprimer widgets et applications superflues pour qu’il offre une très bonne expérience.
+ Les points forts
»  
Superbe construction globale
»  
Très bel écran malgré l’absence d’Ultra HD
»  
Le seul mobile haut de gamme étanche
»  
Compatible Quick Charge 2.0
»  
Excellent appareil photo
- Les points faibles
»  
Interface Xperia surchargée
»  
Il ne surchauffe pas, mais chauffe quand même un peu
»  
3 Go de Ram seulement
»  
Toujours pas de lecteur d’empreinte
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement