Smartphone

Honor 7

Par Alfred Trouvé - Publié le 18/01/16
Mustav
Prix indicatif : 349 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Smartphone
Stockage : 16 Go
Caméra : 20 Mpixels
Dimensions (L x H x P) : 143,2 x 71,9 x 8,5 mm
Poids : 0,157 kg
369,90 €
Amazon.fr
L’essentiel
Honor est une marque alternative appartenant à Huawei, actuellement troisième constructeur mondial de téléphone mobile. Premier groupe chinois à avoir fait l’objet d’un partenariat avec Google pour créer un smartphone (le Nexus 6P), Huawei connaît une progression fulgurante grâce à des accords toujours plus étroits avec les opérateurs, à travers des terminaux toujours plus qualitatifs et via à une stratégie commerciale bicéphale. D’un côté, sa marque propre, avec des modèles comme le P8, le Mate 7, ou encore le Mate S (cliquez sur la référence pour découvrir le test du produit par la rédaction d'AVCesar.com). De l'autre, la série Honor, plus technophile et vendue sur Internet pour faire baisser les prix. Le Honor 7, qui fait l'objet de ce test, est son dernier porte‑étendard.

Quand vous cherchez un smartphone à 350 € dans le catalogue d’une marque très connue, comme Samsung, LG, HTC, Motorola ou même Wiko, vous tombez généralement sur un smartphone avec une coque assez qualitative où est intégrée une plateforme correcte, mais sans plus. C’est le cas par exemple du Moto X Play de Motorola, du G4c de LG, du Galaxy S5 New de Samsung, du One M8s de HTC. Et nous pourrions continuer...
La particularité du Honor 7 est de s’éloigner de ce modèle préconçu pour tirer le débat vers le haut avec des matériaux premium (ici, la coque est intégralement fabriquée en aluminium brossé), des composants technologiques plus qualitatifs et de bonnes prestations globales. Même si le smartphone parait gros (plus de 8 mm d’épaisseur, alors que la tendance descend sous cette limite), il est cependant assez léger compte tenu de ses dimensions : 157 grammes.

Parmi les points principaux à retenir dans la fiche technique du Honor 7, son écran Full HD (1 920 x 1 080 pixels) 5,2'' d'une définition de 424 pixels par pouce, un processeur Kirin 935 Octo  2,2 GHz, 3 Go de mémoire vive, la connectivité 4G catégorie 6 (300 Mb/s en téléchargement), un capteur photo principal 20 Mpxls avec autofocus à détection de phase (comme chez Sony), un lecteur d’empreinte digitale sous ce capteur protubérant) et une batterie non amovible d’une capacité de 3 100 mAh. Pour les selfies, le Honor 7 dispose d’une webcam 8 mégapixels. Ce n’est pas la webcam la plus précise du marché, mais elle est nettement supérieure à la moyenne, ça plaira aux amateurs d’autoportraits.

Tous ces détails, et quelques autres encore, démontrent que le Honor 7 n’est pas un smartphone comme les autres, notamment quand il est comparé aux spécimens vendus au même prix. Naturellement, le Honor 7 n’est pas exempt de quelques défauts. En particulier, le processeur graphique de son chipset (un ARM Mali T628) est loin d’être capable de vous accompagner dans toutes vos aventures ludiques ou cinématographiques. De même, le lecteur vidéo par défaut du Honor 7, application retravaillée par le constructeur pour offrir une meilleure expérience, connaît quelques lacunes au niveau des codecs et des formats de fichier, notamment le DTS alors qu’il en est théoriquement certifié.
Concurrence
Honor surfe sur le même créneau commercial que certains de ces compatriotes chinois : des smartphones vendus entre 300 € et 400 € avec une fiche technique qui, chez des marques internationales, équiperait des mobiles vendus entre 100 € et 200 € plus chers. Spécialiste du rapport qualité‑prix, la marque Honor joue dans la même cour que le célèbre fabricant chinois Xiaomi. Et son Honor 7 affronte généralement le récent Mi 4c. D’autant que, même si les composants ne semblent pas le montrer, la plateforme du Honor 7 est plutôt efficace, ce qui le positionne parfois face à des concurrents haut de gamme comme le G4 de LG (cliquez sur la référence pour découvrir le test du produit par la rédaction d'AVCesar.com). Un smartphone donc très surprenant qui fait régulièrement l’objet d’opération promotionnelle, ce qui améliore encore son attractivité commerciale.

En France, même si Xiaomi est encore officiellement absent, les concurrents du Honor 7 sont aussi d’origine chinoise. Nous y retrouvons d’abord une marque en pleine croissance : Meizu. Ce dernier propose un excellent MX5 (dont le lecteur multimédia est l’un des meilleurs du marché). Nous retrouvons également le OnePlus 2, successeur du célèbre OnePlus One qui a tant fait parler de lui en 2014 (en bien comme en mal). Le OnePlus 2 est une meilleure affaire encore que le Honor 7. Encore faut‑il être en mesure de recevoir une invitation pour l’acheter... Le succès de Honor, Xiaomi, Meizu et OnePlus attire naturellement la convoitise d’autres acteurs, comme ZTE et Lenovo qui ont récemment dévoilé leurs propres marques pour technophiles, respectivement, Axon et Zuk. Les Axon Elite et Zuk Z1 sont vendus en France depuis le mois d’octobre, mais encore de façon confidentielle.
Fiche technique
Type : Smartphone
Écran : 5,2"
Résolution : 1 920 x 1 080 px
Stockage : 16 Go
Caméra : 20 Mpixels
Batterie : 3 100 mAh
RAM : 3 000 Mo
Processeur : HiSilicon Kirin 935 (ARM, 2,2 Ghz, 8 cœurs, 3 000 Mo RAM)
Ecran : LCD (tactile capacitif, 1 920 x 1 080 pixels)
Réseau : 4G, Wi-Fi ac, Bluetooth 4.1 + EDR, NFC
Caméra : capteur arrière 20 Megapixels avec flash, capteur avant 8 Megapixels
 
Connectique : sortie audio, port USB Host et OTG, lecteur de carte MicroSD
Compatibilité : MP3, WMA (via app. tiers), AAC, Ogg (via app. tiers), Flac, résolution maximum Full HD (1080 lignes), Divx, WMV (via app. tiers), Mpeg2 (via app. tiers), Mpeg4
Fonctions : magasin d'applications universel, UPnP (via app. tiers), tuner (FM), PAL 50 Hz, NTSC 60 Hz
Finition : coque en aluminium
Dimensions (L x H x P) : 143,2 x 71,9 x 8,5 mm
Poids : 0,157 kg
ph image
Verdict technique
Avant d’être une très bonne affaire, le Honor 7 est avant tout un bon smartphone. Aussi performant que certains haut de gamme chez des marques internationales (LG G4, Motorola Moto X Style, LG Nexus 5X), cette phablette est aussi agréable à utiliser que bien d’autres modèles, voire plus. L’interface, largement modifiée vis‑à‑vis de celle d’Android, compte quelques ajouts fonctionnels très pratiques (mode Éco intelligent, télécommande universelle intégrée, boîte à outils d’optimisation, clavier glissant personnalisable, menu flottant pour un usage à une main) et supprime le menu application pour se rapprocher de la gestion des icônes d’iOS.

Le design, les matériaux, la construction et les composants sont tous des arguments en faveur du Honor 7, hormis certainement le processeur graphique que nous avons évoqué précédemment, le talon d’Achille de la plateforme. Les benchmarks le prouvent. Face à un Qualcomm Snapdragon 615, le chipset du Honor 7 (un Kirin 935 développé par Huawei) parvient à tenir la route quand il s’agit de faire tourner des applications. En revanche, pour afficher des graphismes en 3D, des textures et des effets dynamiques (feu, eau, lumière) ou décoder du Quad HD, le GPU est soudain moins présent.

Et c’est tout le paradoxe de ce smartphone : le Honor 7 souhaite véritablement offrir une expérience multimédia de qualité (nous passerons outre les problèmes de codecs, lesquels sont facilement contournables avec un lecteur vidéo tiers), mais se retrouve coincé à cause du seul composant important pour afficher les images et les graphismes. Bien sûr, le smartphone est capable de se transformer en lecteur vidéo portable, en petite caméra de poche et en console de jeu nomade. Encore faut‑il ne pas sortir des standards classiques de la téléphonie mobile : le 1 080p. Ce qui est dommage quand on se positionne comme une alternative aux modèles haut de gamme internationaux (Xperia Z5, LG G4, Galaxy S6) qui montent, eux, jusqu’en 2 160p.

Mais nous ne bouderons pas notre plaisir : à 350 €, quand il ne fait pas l’objet de promotion, le Honor 7 est, une fois encore, une très bonne affaire. Il vieillira simplement moins bien que d’autres.
+ Les points forts
»  
Construction premium
»  
Grand écran Full HD
»  
Prix canon
»  
Plateforme pratiquement « haut de gamme »
- Les points faibles
»  
GPU en manque de puissance
»  
Certifié DTS, sans le codec audio qui va avec
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES