Smartphone

Apple iPhone 6S Plus

Par Alfred Trouvé - Publié le 21/12/15
Mustav
Prix indicatif : 1 079 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Smartphone
Stockage : 128 Go
Caméra : 12 Mpixels
Dimensions (L x H x P) : 158,2 x 77,9 x 7,3 mm
Poids : 0,192 kg
L’essentiel
Pour la seconde année consécutive, Apple a dévoilé avec son nouvel iPhone une déclinaison phablette dotée de quelques améliorations techniques en plus d’une taille plus imposante. L’iPhone 6S Plus est donc à l’iPhone 6S ce que l’iPhone 6 Plus était à l’iPhone 6 : le même smartphone (nous y retrouvons donc toutes les nouveautés de l’iPhone 6S, comme 3D Touch, le nouveau capteur iSight et le chipset A9), mais en plus grand (écran 5,5 pouces) et doté de quelques améliorations technologiques propres, comme le stabilisateur optique d’image intégré au capteur photo. Comme l’année dernière, Apple a préféré donner l’exclusivité de cet équipement à son smartphone le plus haut de gamme, et non à celui qui réalise le plus de vente en volume. Ce qui est clairement dommage vis‑à‑vis des acheteurs d’iPhone 6S, mais qui offre à la phablette un argument commercial supplémentaire au regard d’une concurrence toujours plus forte sur le milieu de gamme (OnePlus, Meizu, Honor, par exemple). Nous reviendrons sur ce point dans quelques lignes.

L’iPhone 6S Plus est donc la seconde génération de phablette d’Apple. En comparaison de la première, voici un léger comparatif. D’abord, côté dimension, le smartphone gagne 0,1 mm en hauteur et 0,2 mm en épaisseur, et 0,1 mm en largeur. Les différences sont donc négligeables. Il s’offre cependant un embonpoint de 20 g, ce qui serait dû à l’inclusion du nouveau moteur haptique (retour de force) associé à l’écran 3D Touch. Côté design, l’iPhone 6S Plus ne change pratiquement pas comparé à son prédécesseur : bouton Touch ID sous l’écran, large bordure, capteur photo à l’arrière légèrement protubérant, châssis en aluminium. N’était pas attendu un vrai relooking cette année, de toute façon. Notez que l’aluminium de la coque a été renforcé pour l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus pour éviter la polémique du « Bendgate » (l’iPhone 6 Plus semblait se tordre assez facilement).

L’écran est désormais compatible 3D Touch (il est sensible à la pression) pour intégrer un nouveau type d’interaction avec iOS. À l’intérieur, nous retrouvons le chipset Apple A9 qui dispose de deux cœurs applicatifs customisés appelés Twister (contre Typhoon dans l’A8 et Cyclone dans l’A7) et cadencés à 1,84 GHz (contre 1,4 GHz dans l’A8). Le chipset graphique est un PowerVR GT7600 Hexa Core d’Imagination technologies, en lieu et place d’un PowerVR GX6450 Quad Core. La Ram a doublé, passant de 1 Go à 2 Go. Les options de stockage sont toujours de 16 Go, 64 Go et 128 Go. La capacité de la batterie passe de 2 915 mAh à 2 750 mAh. Cependant, les optimisations réalisées permettent à cet iPhone de disposer de la même autonomie.

L’autre grande nouveauté de cet iPhone est donc l’arrivée d’un nouveau couple de capteurs photo. Le capteur iSight est un modèle 12 Mpxls avec stabilisateur optique d’image et autofocus à détection de phase. Ce capteur est désormais capable de filmer en résolution Ultra HD (à 30 images par seconde), pour un résultat très satisfaisant, comme toujours chez Apple. Notez que, par défaut, il filme en 1 080p à 60 images par seconde. Il dispose de deux modes ralentis, 120 images par seconde en Full HD et 240 images par seconde en 720p. L’autre capteur photo, à l’avant, est un modèle 5 Mpxls avec objectif grand angle et compatible Full HD à 30 images par seconde en vidéo (et ralenti à 240 images par seconde en 720p). Un nouveau mode photo apparaît : Live Photo, qui est une animation de plusieurs photos (avec la prise de son). Il s’agit donc d’une petite vidéo très courte (à peine deux secondes), spécialement étudiée pour les réseaux sociaux.

D’autres détails de la fiche technique ne changent pas. Nous retrouvons une dalle LCD IPS 1 080p 5,5'' (13,97 cm), pour une résolution de 401 pixels par pouce. La meilleure dans un iPhone (tous les autres modèles offrant une résolution de 324 pixels par pouce depuis l’iPhone 4). La dalle est toujours protégée par un verre renforcé avec revêtement oléophobique (contre les traces de doigts). Le smartphone dispose toujours d’un capteur NFC en son dos (pour une future compatibilité avec Apple Pay quand le service de paiement sera lancé en France).

Notez qu’iOS, avec l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus est passé en version 9 (à l’heure où nous écrivons ces lignes, la mise à jour 9.2 est déjà disponible). Tous les iPhone 6/6S et 6/6S Plus peuvent en profiter. Nous vous invitons à lire notre test de l’iPhone 6S pour en découvrir les quelques nouveautés. Les versions phablettes disposent par défaut d’un mode Paysage (et non plus uniquement Portrait) pour l’interface. Ce mode est historiquement proposé avec les iPad. Il a évidemment ici tout son sens.
Concurrence
En arrivant sur le segment des phablettes, Apple entre dans le terrain de jeu créé par Samsung avec la gamme Galaxy Note. Plus encore qu’avec l’iPhone 6 Plus, l’iPhone 6S Plus doit affronter une concurrence plus organisée qui a eu un an pour se préparer à l’arrivée du second modèle de la firme de Cupertino doté d’un très grand écran. Nous comptons donc parmi les concurrents les plus directs les Galaxy Note 5 et Galaxy S6 Edge+ de Samsung, le LG G4 (cliquez pour découvrir le test du produit par la rédaction d'AVCesar.com), le Sony Xperia Z5 Premium, le Nexus 6P de Huawei et Google, le Moto X Style de Motorola, les Huawei Mate 8 et Mate S ou encore le Lumia 950 XL signé Microsoft. À cela s’ajoutent évidemment les phablettes milieu de gamme dites « premium », où nous retrouvons le ZenFone 2 ZE551ML (le fameux avec chipset Intel), le Meizu Pro 5, ou encore le OnePlus 2.

Une concurrence hétéroclite en apparence, mais très homogène en réalité, car Apple est la source d’inspiration de la majorité des constructeurs. Une homogénéité qui s’exprime autant sur le design (format de l’écran, emplacement des capteurs, matériaux utilisés), sur les composants (nombreux sont ceux sous Qualcomm Snapdragon 808 ou 810, sinon sous Samsung Exynos 7420) et sur la proposition d’interface (Android, sauf pour le Lumia). Une concurrence organisée, qui s’aventure autant sur une comparaison des spécifications techniques brutes que d’une prise en main. Cependant, comme pour l’iPhone 6S, l’iPhone 6S Plus n’est pas qu’un de ces mobiles sous Android. C’est la pièce (maîtresse, certes) d’un écosystème complet où chaque élément (hardware, software, services) s’imbrique parfaitement avec les autres.

Il est donc difficile de comparer un iPhone à un Android. Pour la simple et bonne raison qu’Apple parvient à faire mieux avec des composants moins puissants et donc moins gourmands. L’iPhone 6S Plus est l’une des phablettes qui offrent la meilleure autonomie. Et pourtant sa batterie offre une capacité 50% moins importante que la moyenne des concurrents. Son chipset est Dual Core quand la plupart des adversaires affichent six ou huit cœurs applicatifs. Il y a donc une certaine forme d’intelligence chez Apple qui n’existe pas ailleurs. Une expérience complète qui fait que la marque américaine n’a jamais vraiment eu de réel concurrent et parvient à vendre toujours plus de mobiles.
Fiche technique
Type : Smartphone
Écran : 5,5"
Résolution : 1 080 x 1 920 px
Stockage : 128 Go
Caméra : 12 Mpixels
Batterie : 2 750 mAh
RAM : 2 000 Mo
Processeur : Apple A9 (ARM, 1,84 GHz Ghz, 2 cœurs, 2 000 Mo RAM)
Ecran : LCD (tactile capacitif, 1 080 x 1 920 pixels)
Lecteur d'empreinte : non
Réseau : 4G, Wi-Fi ac, Bluetooth 4.1 + EDR, NFC
Caméra : capteur arrière 12 Megapixels avec flash, capteur avant 5 Megapixels
 
Connectique : port prioritaire, sortie audio, port USB sans, lecteur de carte sans
Compatibilité : MP3, WMA (via app. tiers), AAC, Ogg (via app. tiers), Flac (via app. tiers), résolution maximum Ultra HD (2160 lignes), Divx (via app. tiers), WMV (via app. tiers), Mpeg2 (via app. tiers), Mpeg4
Fonctions : magasin d'applications propriétaire, AirPlay , PAL 50 Hz, NTSC 60 Hz
Finition : argent, or, gris sidéral, or rose
Dimensions (L x H x P) : 158,2 x 77,9 x 7,3 mm
Poids : 0,192 kg
ph image
Verdict technique
L’iPhone 6S Plus n’est pas simplement une phablette haut de gamme. C’est certainement la meilleure pour l’écosystème qu’elle propose. Une plus grande autonomie. Une meilleure intégration des composants pour des performances toujours un peu au‑dessus. Un système d’exploitation toujours plus riche. Des technologies très innovantes (comme 3D Touch). Des usages qui ont du sens (NFC et Touch ID pour Apple Pay). Tout cela participe évidemment à ce que les smartphones d’Apple offrent l’une des meilleures expériences. Quant à savoir si vous devez vous orienter vers le modèle 4,7'' ou 5,5 pouces, cela dépendra de vos goûts, mais aussi de certains de vos usages en multimédia et en photo. Car, s’il y a deux différences à retenir entre l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus : l’écran et l’objectif photo (celui de l’iPhone 6S Plus est stabilisé).

Si vous désirez faire des photos et des vidéos et remplacer votre APN compact, le grand iPhone devrait en effet être votre choix privilégié. Car le capteur iSight 12 Mpxls réalise de très belle photo, avec beaucoup de luminosité, du contraste, du piqué et de belles couleurs. Ensuite parce que le stabilisateur optique, qui agit aussi bien en photo qu’en vidéo (et c’est évidemment dans ce second cas qu’il est le plus probant), est un équipement particulièrement utile ici. En effet, un téléphone (notamment une phablette) n’offre pas la prise en main et la stabilité d’un boîtier d’APN. Les tremblements sont donc courants, ce qui occasionne parfois des flous qui n’ont rien d’artistique. Et le stabilisateur corrige cela.

Notez que le capteur iSight 12 Mpxls de l’iPhone 6S (et 6S Plus) est le premier à offrir la captation en vidéo en Ultra HD. La captation est limitée dans ce cas‑là à 30 images par seconde, ce qui est clairement suffisant pour un film de vacance, mais s’avère un peu chiche pour réaliser une séquence en qualité professionnelle. Nous serions presque tentés par vous conseiller de rester en 1 080p pour profiter d’un taux de rafraîchissement à 60 images par seconde. Les modes ralentis sont tous deux bienvenus (120 images par seconde en Full HD et 240 images par seconde en 720p, pour rappel). Nous aurions une fois encore préféré conserver le Full HD à 240 images par seconde, le 720p commençant à être inusité.

Second détail technique et second usage : l’écran et le multimédia. Si vous cherchez un smartphone pour profiter de films, de séries ou de jeu vidéo, l’iPhone 6S Plus est un très bon choix. Bien sûr, pour profiter d’un éventail de codecs élargi côté vidéo et passer outre le ré‑encodage systématique des vidéos par iTunes, vous devrez en passer par un lecteur de vidéo tiers, à télécharger sur l’App Store. Hormis cette limitation bien connue, le bel écran de l’iPhone 6S Plus est un vrai régal pour les yeux. Il ne manquerait plus qu’Apple cède à l’intégration de deux haut‑parleurs (et non qu’un) pour garantir le spectacle. Sur ce point précis (et ce n’est pas forcément le seul), Sony est globalement meilleur avec son double HP en façade.

Sans vraie faiblesse, l’iPhone 6S Plus est une très belle évolution de l’iPhone 6 Plus. De nombreuses innovations. De nombreuses améliorations. Un coût clairement plus élevé que les concurrents, mais une qualité globale presque irréprochable qui justifie (presque) la différence de prix. Difficile donc de lui reprocher d’être plus cher, tant le résultat est satisfaisant.
+ Les points forts
»  
Capteur photo très lumineux et stabilisé
»  
Écran Full HD compatible 3D Touch
»  
Chipset A9 très performant
»  
Lecteur d’empreinte rapide
»  
Mode paysage pour iOS
- Les points faibles
»  
Bordures trop épaisses autour de l’écran
»  
Pas de Full HD à 240 im/s, ni d’Ultra HD à 60 im/s
»  
Compatibilité vidéo native limitée
»  
Version 16 Go clairement déconseillée
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES