Tout-en-un

Harman/Kardon BDS-470

Par Jean Eparvier - Publié le 23/11/11
Mustav
Prix indicatif : 1 290 € TTC
Note AVCesar.com
Type : chaîne 2.1
Puissance : 330 W
Décodage : Dolby TrueHD et DTS-HD
Lecteur : CD/DVD/BD
Caisson de graves : actif
L’essentiel
Premier modèle de la nouvelle série des minichaînes Home Cinéma Harman/Kardon BDS‑x70, la référence Harman/Kardon BDS‑470 est un système 2.1 qui regroupe dans un boîtier compact un lecteur Blu‑Ray 3D Ready et un amplificateur/tuner délivrant une puissance de 2 x 65 W, associé à un caisson de 200 W et une paire de satellites. Très classiques dans leurs présentations, les éléments du système inspirent immédiatement confiance. On perçoit dès l'ouverture du carton qu'il s'agit de matériels de spécialiste, d'un constructeur dont l'objectif est avant tout de séduire les amateurs de son et d’image de qualité, plutôt que les technophiles à la recherche de la dernière nouveauté du moment.

Avec son lecteur à chargement Slot‑in, son tuner FM RDS et son amplification numérique dernier cri, l’unité centrale Harman/Kardon BDS‑270 (vendue à l'unité à 999 €) possède déjà tout le nécessaire pour se faire une toile ou écouter de la musique sereinement. Cela n'empêche pas les incongruités : le port USB situé en façade n’est pas destiné à un iPod/iPhone mais aux mises à jour Firmware de l’appareil. Pour accéder à ses fichiers MP3, il faut donc acquérir en sus l'adaptateur optionnel The Bridge, la station d'accueil iPod/iPhone « maison » à raccorder sur un connecteur multibroches propriétaire, situé à l’arrière.
En revanche, comme un véritable amplificateur audio‑vidéo, l'Harman/Kardon BDS-270 peut accueillir de nombreuses sources extérieures : trois entrées HDMI 1.4 CEC compatibles 3D et Deep Color plus une entrée YUV pour la vidéo ; trois entrées numériques ‑deux optiques et une coaxiale‑ plus deux entrées analogiques stéréo RCA plaquées or pour l'audio. Pas mal !

En matière de sorties, en plus des borniers haut‑parleurs, l'Harman/Kardon BDS‑270 propose une connectique RCA 2.1 et un cordon mini‑Jack 3,5 mm pour commander l’allumage du caisson de basses à distance. La sortie HDMI 1.4 est compatible avec la fonction ARC pour récupérer le son du téléviseur facilement, sans obligation d'un énième raccordement filaire. Très bien. En revanche, on regrette qu’Harman/Kardon n’ait pas profité de la liaison Ethernet nécessaire à la fonction BD Live pour octroyer à son appareil la fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA), et récupérer les Webradios et les fichiers musicaux disponibles sur le réseau local.

En attendant cette fonctionnalité sur une prochaine version, l’Harman/Kardon BDS‑270 lit tout de même les fichiers vidéo DivX (SD et HD) et les fichiers audio MP3 et WMA gravés sur un CD Rom. Sa partie processeur multicanal gère tous les standards Home Cinéma, y compris les pistes Dolby TrueHD et le DTS‑HD pour lesquelles un Downmix 2.1 est appliqué. Il dispose surtout de la fonction Dolby Virtual Speaker permettant de simuler un environnement 5.1 à partir de seulement deux enceintes et un caisson. Pour parfaire son fonctionnement, le constructeur fournit d'ailleurs un micro de mesure afin de calibrer la pièce à l'aide du système d'égalisation EZSet/EQ. Une fonction rare sur un système 2.1 !

Les satellites Harman/Kardon Sat‑TS60 sont de petites colonnes, tout en rondeur pour éviter les ondes stationnaires, qui abritent une paire de haut-parleurs de médium de 75 mm encadrant un tweeter à dôme composite de 19 millimètres. Leur socle amovible peut laisser place à une petite potence fournie d’origine pour les accrocher au mur. Dans les fréquences graves, ils sont relayés par le caisson HKTS 210SUB : un cube pas si petit que ça, qui abrite un vaillant boomer de 20 cm animé par un amplificateur de 200 W RMS. En plus de la connectique spécifique au système, il propose également une entrée stéréo pour l’utiliser en sortie d’un autre appareil, un réglage de niveau et un commutateur qui permet de renforcer les graves sur le canal LFE.
Concurrence
À 1 290 €, le système Harman/Kardon BDS‑470 n’est pas donné mais peut compter sur un caisson de grave séparé pour faire la différence avec une chaîne compacte telle que la Denon D‑X1000‑BD, par exemple. Mais il doit aussi se confronter au système Pioneer BCS‑HF818 et ses innovantes enceintes omnidirectionnelles, moins cher et compatible UPnP (DLNA), ou au Philips HTS9241 tout aussi ouvert sur le multimédia et également particulièrement esthétique.
Fiche technique
Type : chaîne 2.1
Puissance totale : 330 W
Caractéristiques : dock iPod/iPhone (en option), lecture CD audio, DVD vidéo et BD vidéo, paramétrage automatique par micro
Connectique : 3 entrées HDMI (v 1.4), entrée péritel (RVB), 1 entrée YUV, 2 entrées stéréo, 3 entrées numériques (2 optiques, 1 coaxiale), 1 sortie HDMI (v 1.4), 1 sortie stéréo, prise façade (sortie casque), port USB, port Ethernet
Traitement audio : égalisation automatique par micro, modes DSP (1), écoute au casque, Dolby Digital, DTS, Dolby TrueHD, DTS HD
Multimédia  : MP3, WMA, DivX (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, Bluetooth
Télécommande : oui
Consommation : 90 W (1 W en veille)
Finition : noire
Dim. (L x H x P) : 401 x 102 x 260 mm
Poids : 6,4 kg

Réglage vidéo : transcodage vidéo vers HDMI, désentrelacement (vidéo/film) automatique, Upscaling vidéo 1 080p, gamme HDMI standard, gamma (paramétrable), réducteurs de bruit (D NR)
Fonctions : tuner FM, ARC, CEC, Deep Color, OSD (français, couleur, via HDMI)
Satellites : 3 haut-parleurs, bornier à pincement, finition noire
Dim. (L x H x P) : 299 x 110 x 88 mm
Poids : 1,5 kg

Caisson de graves : actif, woofer de 20 cm, rca, finition noire
Dim. (L x H x P) : 353 x 267 x 267 mm
Poids : 9 kg
ph image
Verdict technique
En matière d’installation et d’utilisation, le système Harman/Kardon BDS‑470 alterne le très bon, avec un kit qui comprend tous les câbles nécessaires ‑y compris un cordon HDMI pour le branchement du produit au diffuseur‑ ou une interface OSD en couleur simple et complète, et le moins bien avec une télécommande noire et pas rétroéclairée, dotée de petits boutons incommodes, surtout dans la pénombre d’une soirée cinéma.

Vite installé et réglé, le système Harman/Kardon BDS‑470 offre les performances d’une véritable chaîne Home Cinéma dans un volume réduit. Si son lecteur BD ne peut pas tout à fait rivaliser avec les performances d’une platine en élément séparé, il offre une qualité d’image largement au‑dessus de la moyenne avec un Blu‑Ray ou un DVD, via un Upscaling de très bonne facture pour ce dernier. Tout juste pourrait‑on souhaiter un peu plus de détails et de contraste, notamment dans les scènes sombres, mais la saturation des couleurs et l’absence d’effet d’escalier (désentrelacement excellent) rend l’image vivante et assez naturelle pour en profiter aussi bien sur un écran plat que sur un vidéoprojecteur.

Mais c’est au niveau du son que cet ensemble offre les plus incroyables satisfactions. Sur un CD audio déjà, l’équilibre tonal est très satisfaisant, avec un haut du spectre relativement précis sans jamais devenir agressif, alors que le grave s’avère puissant et contrôlé une fois le réglage de volume du caisson correctement ajusté en fonction de la pièce.

Le caisson, justement, sans aucun doute l’un des meilleurs qu’il nous ait été donné d’écouter dans cette catégorie de produit. Il est terrible ! Puissant et même impressionnant sur un film à sensation, il se marie très bien avec des satellites qui descendent suffisamment bas pour combler efficacement le trou fréquentiel entre les deux. La qualité du décodage du système Harman/Kardon BDS‑470 est aussi convaincante, et l’on apprécie la fonction Dolby Virtual Speaker qui, une fois n’est pas coutume, permet de profiter d’un « grand son » malgré la faible taille des transducteurs. Bien positionnés, les satellites donnent l’impression d’un espace sonore en trois dimensions qui apportent un vrai plus, aussi bien aux films d’action qu’aux concerts BD ou DVD multicanal. Alors, bien sûr, l’Harman/Kardon BDS‑470 ne remplace pas un beau et « gros » système Home Cinéma en éléments séparés, notamment s’il s’agit de remplir un grand volume, mais il constitue le compagnon éminemment recommandable d'un écran plat. Il délivre des performances sonores dont la plupart de ses congénères intégrés sont tout simplement incapables. Un must dans sa catégorie.
+ Les points forts
»  
Qualité de fabrication flatteuse
»  
Nombreuses entrées audio et vidéo
»  
Compatible 3D
»  
Qualités sonores (timbre, dynamique) au‑dessus de la moyenne
»  
Excellentissime caisson de basse
- Les points faibles
»  
Télécommande peu pratique
»  
Pas de fonction UPnP (DLNA)
»  
Pas d’entrée iPod/iPhone d’origine
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES