Tout-en-un

JBL On Beat Xtreme

Par Jacques Guiot - Publié le 14/05/12
Mustav
Prix indicatif : 499 € TTC
Note AVCesar.com
Type : chaîne iPod/iPhone
Puissance : 120 W
Décodage : stéréo
L’essentiel
Le constructeur américain propose avec la station d'accueil JBL On Beat Xtreme une évolution aboutie de sa première station d'accueil JBL On Beat. En premier lieu, elle arbore une excellente qualité de fabrication, robuste et compacte, et une taille conséquente pour le genre, riche de promesses auditives. Ça se confirme lors de sa prise en main : l'engin pèse son poids, environ 4 kg sur la balance. À sa base se trouve un socle épais sous lequel sont fixés des amortisseurs et coussins antidérapants en PVC mou, pour désolidariser le dock du meuble sur lequel il repose et éviter ainsi d'éventuelles vibrations parasites.
Malgré sa taille, liée à celle de la station d'accueil, l'amplification intégrée du JBL On Beat Xtreme doit répondre à plusieurs critères stricts : outre sa taille mesurée, elle doit délivrer une puissance conséquente, dégager peu de chaleur et, surtout, consommer le moins possible. Bref, elle doit avant tout être efficace. Autant d'atouts proposés par une amplification numérique Class D utilisée ici. Le résultat se traduit en chiffres : 4 x 30 watts ! Et comme vous pourrez le constater plus loin, il ne s'agit pas d'un simple effet d'annonce sur une fiche technique… Les quatre haut‑parleurs, deux tweeters JBL Ridge et deux médiumboomer JBL Atlas adoptent une configuration bass‑reflex pour une réponse en fréquence totale annoncée de 47‑20 000 hertz.

Sur le sommet, on retrouve un support réglable et amovible, capable de recevoir un iPad, un iPod ou un iPhone. À savoir, il est rotatif, pour placer un iPad en mode Portrait (vertical) ou Paysage (horizontal), pour regarder un film par exemple.
Derrière se cache la connectique : une sortie Composite pour afficher les vidéos et photos sur un téléviseur, une entrée mini‑Jack 3,5 mm stéréo pour connecter un baladeur ou un lecteur MP3 et un port USB « slave » pour connecter un Mac/PC afin de synchroniser votre bibliothèque iTunes et pour les mises à jour (transparentes car automatiques). Dommage, ce port USB n'est pas asynchrone comme sur certains docks, ce qui aurait permis d'utiliser le JBL On Beat Xtreme comme Dac (convertisseur numérique/analogique) externe et le transformer ainsi en carte son performante.

Enfin, sur le côté du dock, on trouve les boutons de sélection avec une touche Power, le contrôle du volume et un bouton pour sélectionner le mode Bluetooth ou la lecture audio directe si l'iPad/iPhone est connecté. On peut également choisir le mode Lecture depuis un appareil auxiliaire raccordé à l'entrée mini‑Jack. Plus une autre touche pour activer le mode Téléphone : le micro intégré en façade permet de gérer ces appels à travers le JBL On Beat Xtreme. Il est même possible de visionner son interlocuteur sur l'iPad.
À noter, une petite télécommande RF très longue portée (9 m), ergonomique et design, est fournie. Elle est essentielle au bon fonctionnement de l'appareil, plusieurs fonctions sont en effet disponibles uniquement depuis cette télécommande grâce à des combinaisons de touches. En général, il suffit d'appuyer une fois rapidement ou, à contrario, longuement pour accéder à la seconde fonction de la touche en question : activer la diffusion vidéo vers un écran TV (via Composite), sélectionner le mode Bluetooth, ou encore accéder à quatre DSP différents et dédiés à une utilisation vidéo, musique, téléphone et jeu. Attention donc à ne pas la perdre ou la casser !
Concurrence
Sur la route du JBL On Beat Xtreme, on trouve des modèles très intéressants comme le B&W Zeppelin Air, compatible AirPlay, mais affiché 100 € plus cher. Le Samsung DA‑E750 représente lui aussi, sur le papier, un sérieux concurrent. Il intègre une amplification à tubes, les compatibilités Bluetooth et Wi‑Fi, pas d'AirPlay, mais il est également plus cher de 200 euros. Enfin, citons le dock Nad Viso One : Bluetooth mais sans AirPlay, ce dernier intègre le codec APTX pour une meilleure qualité de transfert. Il est vendu au prix indicatif de 599 €, là encore 100 € de plus que le JBL.
Fiche technique
Type : chaîne iPod/iPhone
Puissance totale : 120 W
Connectique : 1 sortie Composite, prise façade (entrée baladeur), port iPod (façade), port USB
Traitement audio : modes DSP (5), écoute au casque, Dolby Atmos
Multimédia (via iPod/iPhone) : iTunes (bonjour), Bluetooth
ph image
Verdict technique
Pour remettre les choses dans leur contexte, nous avons eu la chance d'écouter plusieurs stations d'accueil ces derniers mois, et plus particulièrement ces dernières semaines. Nous pouvons l'affirmer avec conviction : la JBL On Beat Xtreme se situe très haut dans la hiérarchie. Ces atouts résident dans sa qualité audio, sa puissance, sa qualité de fabrication et le nombre de fonctionnalités proposées.
Et, fait notable, tout fonctionne parfaitement ! Liaisons Bluetooth, synchronisation, diffusion vidéo vers un téléviseur, sélection de DSP, contrôle de lecture audio et vidéo, appels téléphoniques d'une grande qualité (tant au niveau du son reçu par nos interlocuteurs, que la qualité de réception sonore)… Nous n'avons pas rencontré le moindre bug. Par contre, il faut impérativement apprendre les combinaisons des touches par cœur pour profiter pleinement des différentes fonctions. Et si ce n'est pas simple de s'y retrouver lors des premières manipulations. Une fois tout ça assimilé, l'usage se révèle d'une simplicité et d'un confort vraiment appréciables. Les seuls manques se rapportent donc à la certification AirPlay et à un port USB asynchrone (type B), voire un port USB Host 2.0 pour lire les fichiers audio sur clés idoines. Cependant, l'entrée auxiliaire nous a permis de connecter le dock à un PC équipé d'une très bonne carte son avec sortie stéréo mini‑Jack 3.5 mm et, ainsi, de bénéficier d'un système audio pour ordinateur performant. Notez enfin, pour diffuser l'audio d'un ordinateur en Bluetooth, il est nécessaire de connecter le JBL On Beat Xtreme via USB à celui‑ci.

Le plus intéressant reste évidemment la qualité d'écoute. On le répète, elle vraiment au rendez‑vous. Le JBL On Beat Xtreme surprend d'entrée par sa grosse puissance. Les graves sont d'une profondeur impressionnante au regard d'un appareil si compact, offrant des séances d'écoutes sur des musiques Techno, Rock, ou à base de percussions, très intéressantes.
En mode Music, le JBL On Beat Xtreme offre des graves harmonieux et tendus. Les médiums sont ronds, chaleureux et percutants. Et si les aigus n'offrent pas une très grande précision, ils ont l'avantage d'être très agréables, doux, sans être projetés en avant. Bref, le mode Music offre le meilleur équilibre tonal.
En mode Movie, les graves apparaissent plus profonds, trop parfois, et ont tendance à claquer à très fort volume. La spatialisation est par contre excellente, offrant une vraie immersion (très peu de directivité), et une excellente précision sur les voix avec des dialogues soutenus. Pour l'anecdote, nous avons procédé à une écoute du dock accompagnés de personnes tests, en le plaçant entre deux petites enceintes. Aucune d'elle n'a su dire avec certitude si le son provenait du dock ou des enceintes. La preuve d'une belle ouverture, d'une certaine ampleur et, on le répète, d'une très faible directivité.

Par contre, il faut garder à l'esprit un élément important : cet appareil (et ceux de sa catégorie) est très sensible à la qualité d'encodage des fichiers audio. Il est hautement conseillé d'opter pour un encodage lossless. Le MP3 lossy, par exemple, est à proscrire. Il entraîne des aigus beaucoup plus durs et des basses moins profondes. À savoir, la restitution sonore est très dépendante du meuble sur lequel est posé le JBL On Beat Xtreme. Un meuble en bois n'offre pas le même rendu qu'un meuble en verre ou en fer. Et, enfin, le sujet le plus délicat, pour nous, concerne le streaming audio, avec l'adoption de la technologie Bluetooth en lieu et place de l'AirPlay. Celui‑ci propose une bande passante bien plus limitée, et en utilisant le codec AAC, JBL n'arrange pas les choses. La qualité de transfert est en effet dégradée comparée à la qualité audio obtenue en posant un iPad directement sur le dock. En utilisant le codec APTX, c'eut été déjà mieux, mais toujours pas au niveau de l'AirPlay. À réserver pour un usage de confort donc.

Vous l'aurez compris, la station d'accueil JBL On Beat Xtreme propose une vraie qualité d'écoute et de fabrication, avec des fonctions très intéressantes, permettant de transformer votre dock en véritable petit système à tout faire. Regarder des films, surfer sur le net, accéder à YouTube, écouter de la musique, téléphoner… rien d'impossible. Le tout avec une simplicité déconcertante et un confort très appréciable. Bref, JBL On Beat Xtreme s'avère un must dans sa catégorie !
+ Les points forts
»  
Qualité de fabrication et robustesse
»  
Excellente qualité audio, chaleureuse
»  
Grosse puissance proposée
»  
Basses profondes et percutantes
»  
Richesse des fonctionnalités
»  
Possibilité de téléphoner (micro intégré)
»  
Compatibilité Bluetooth
»  
Confort et simplicité d'utilisation
- Les points faibles
»  
Pas de port USB asynchrone
»  
Pas de port USB Host 2.0
»  
Pas de compatibilité AirPlay
»  
Qualité audio dégradée en liaison Bluetooth
»  
Pas de contrôle de tonalité
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES