MAI 2012
David Cronenberg : les démons intérieurs
Même si le nom de Cronenberg semble aujourd'hui familier, ses films, du moins les premiers, le sont moins. À l’exception de La mouche, son plus gros succès, de Faux‑semblants, qui lui valut une reconnaissance critique en 1988 et du mal‑aimé (à tort) eXistenZ, la plupart des réalisations du pape du cinéma canadien (ontarien faut‑il préciser) restent souvent méconnues.
MAI 2012
Paul Verhoeven : esprit rebelle
Paul Verhoeven naît à Amsterdam en 1938. En 1971, fort d’un doctorat de mathématiques, il se lance dans le cinéma. Après quatre films méconnus (Business is Business, Turkish Delight, Cathy Tippel et Soldier of Oranje), Verhoeven livre coup sur coup les deux films phares de sa période hollandaise : Spetters, vision clinique du désœuvrement de la jeunesse, et Le quatrième homme, fable onirique nourrie par les délires sado‑maso‑christiques d’un écrivain alcoolique et homosexuel. Auréolé de plusieurs prix à travers le monde (dont celui du Prix spécial du jury au festival d’Avoriaz en 1984), Verhoeven met en chantier La chair et le sang en 1985, un western médiéval.
FÉVRIER 2012
David Lynch : pape de l'étrange
Avec David Lynch, les histoires ne veulent pas dire grand‑chose. Que comprendre par exemple lorsque l’on regarde Eraserhead, le premier film qu’il réalise en 1976 ? L’histoire d’un homme (Jack Nance) qui cauchemarde sur sa nouvelle paternité ? Celle d’un enfant‑monstre au look de poulet qui voit le jour dans une famille insolite vivant à l’intérieur d’un monde claustrophobique et post‑apocalyptique ? Ou bien s’agit‑il des visions déjantées et kafkaïennes d’un cinéaste sur les zones sombres de la psyché humaine ? Eraserhead raconte un peu tout ça et beaucoup plus, à l’instar de tous les films de David Lynch hormis, peut‑être, Elephant Man et Dune, plus classiques dans leur forme et leur narration.
JANVIER 2012
Les frères Coen : Oh ! Brothers…
Dans la galaxie dorée mais impitoyable des studios hollywoodiens, les frères Coen font figure d’exception. Avec Tim Burton, David Lynch, John Carpenter, les Wachowski ou encore Sam Raimi (Joël Coen débuta comme second assistant réalisateur sur Evil Dead), ils sont parvenus à imposer leur style au sein d’une industrie pourtant peu encline aux fortes personnalités.
JANVIER 2012
John Carpenter : esprit rebelle
Après avoir donné au genre quelques‑uns de ses plus beaux fleurons, l’homme qui réalisa The Thing continue d'explorer l'horreur sous toutes ses coutures, de Vampires, western crépusculaire dans lequel une horde de mercenaires dirigée par James Woods traque des suceurs de sang, jusqu'au récent The Ward, son hôpital en folie… Retour aux origines du mythe.
PLANNING
DVD 27/11/17 Le mime Marceau
DVD 28/11/17 La colle
DVD 28/11/17 I Wish
BLU 28/11/17 I Wish
DVD 28/11/17 Dreamgirls
BLU 28/11/17 Dreamgirls
INTERVIEWS
Liam Neeson - Taken 2
http://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_1027094010.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
liam-neeson
eva-green
victor-matsuda
francois-charles-bideaux