(MAJ) 11 personnes inculpées de vol de technologie Oled flexible en Corée au profit de sociétés chinoises

30.11.2018 / 16:32

Le procureur du district de Suwon, en Corée du Sud, vient d'inculper onze personnes travaillant pour un fournisseur, et une de ses filiales, de Samsung Display pour vol et transfert de technologie Oled au profit de fabricants d'écrans chinois.


Le fournisseur en question se nomme Toptec et c'est un spécialiste d'équipements automatisés destinés à la production de panneaux Oled. L'accusation concerne le vol de secrets industriels liés à la production de dalles Oled courbées, utilisées par exemple sur les smartphones Samsung. Ce pillage de technologie aurait été monnayé par les voleurs un peu plus de 12 millions d'euros.

 

 

Du côté chinois, parmi les quatre compagnies soupçonnées d'avoir mis la main à la poche pour acquérir ces technologies Oled, se trouveraient BOE (Beijing Orient Electronics) et CSOT (une filiale de TCL), d'après une source judiciaire anonyme. Samsung Display a régi dans un communiqué et déclaré : « Nous sommes choqués de l'annonce du procureur alors que nos rivaux cherchent à acquérir, de manière agressive, nos technologies ».

 

Plus globalement, il faut préciser que les histoires d'espionnage entre les sociétés chinoises et coréennes, parfois au sein d'un même pays (LG et Samsung sont coutumières du fait) sont légion. Et, au‑delà de ces procédures juridiques, les grands groupes n'hésitent à débaucher certains employés de leurs concurrents à prix d'or pour intégrer rapidement, et sans faire de vague, moult secrets de fabrication.

11 personnes inculpées de vol de technologie Oled flexible en Corée au profit de sociétés chinoises
Amazon
513,80 €
Vous pourriez être intéressé par
Mobilité
03.12.2018 / 15:19
Mobilité
03.12.2018 / 15:19
COMMENTAIRES
COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €