Amplificateur audio-vidéo

Harman/Kardon HK 3490

Par Jérôme Prin - Publié le 23/11/09
Mustav
Prix indicatif : 549 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli stéréo
Agrément THX : non
Décodage : sans
HDMI : sans
Puissance : 2 x 120 W
Dim. (L x H x P) : 441 x 168 x 381 mm
Poids : 10,5 kg
L’essentiel
Malgré la multiplication des amplificateurs audio-vidéo « à tout faire », c’est-à-dire annoncés comme des produits polyvalents capables de performances honorables en Home Cinéma et Hi-Fi, le monde de l’amplification stéréo tient toujours le cap.
Ce n’est pas un hasard si la majorité des grands constructeurs a conservé à son catalogue quelques références plus ou moins visibles d’appareils deux canaux. Harman/Kardon est de ceux-là. Et s’il ne possède pas une offre très fournie dans le domaine, il propose néanmoins deux produits très similaires, qui valent le détour : les références Harman/Kardon HK 3490 et Harman/Kardon HK 3390. Notre modèle de test propose 120 W par canal (d’où la taille plutôt imposante du coffret), son petit frère se contente de 80 watts.

Il reprend le design fétiche du constructeur Harman/Kardon, plutôt réussi, avec une façade scindée en deux blocs : en haut une couche de plexiglas, en bas un revêtement argenté. Entre les deux, des boutons tous petits, très fins, servent à sélectionner la source ou la station de radio (FM/AM).
La télécommande est cependant bienvenue pour l’usage de l’amplificateur, car ces boutons sont vraiment minuscules (alors que l’afficheur est grand et confortable). Point intéressant de comparaison avec son benjamin, l’Harman/Kardon HK 3490 autorise le raccordement d’un iPod ou d’un iPhone en utilisant la borne d’accueil The Bridge disponible en option. Celle-ci permet une prise de contrôle aisée du baladeur. L’Harman/Kardon HK 3390 permet seulement le branchement du baladeur de la firme à la pomme via RCA, donc sans prise de contrôle du baladeur.

Toujours en façade, sous un premier cache amovible par simple pression, on accède aux correcteurs de grave et d’aigu. Un second cache révèle une entrée audio-vidéo (stéréo analogique RCA et vidéo Composite) plus le réglage de la balance. Bizarre de ne pas avoir intégré ce dernier avec les correcteurs de tonalité… Précision, on ne trouve pas de mode Direct pour autoriser le « bypass » de ces fonctions (suppression de l’alimentation des circuits vidéos et des correcteurs de tonalités).

Enfin, l'Harman/Kardon HK 3490 offre deux modes Dolby Virtual Surround : DVS‑Wide et DVS‑Reference, à choisir en fonction de la distance séparant les deux enceintes frontales, destinés à élargir la scène sonore et donner un peu de relief. On retrouve aussi le mode Dolby Headphone pour l’écoute au casque. Ce dernier ne fonctionne qu’avec les modes DVS‑Wide et DVS‑Reference qui simulent un signal 5.1 alors traité par le circuit DSP. Pour terminer, la télécommande est assez large et les touches un poil trop proéminentes. Elle permet le contrôle de l’appareil, bien sûr, mais également d’autres produits de la marque (tuner, lecteur CD audio, DVD vidéo Harman/Kardon), mais elle n’est pas programmable.
Concurrence
À ce niveau de prix, la concurrence est plutôt fournie. Nombre de fabricants privilégient des ensembles dits « audiophiles » au design fouillé, comme les gammes G-Clef de Pioneer. Onkyo propose également des modèles ergonomiques avec des coffrets plus fins grâce à une amplification numérique (ici elle reste traditionnelle, c’est‑à‑dire analogique). Rotel, spécialiste reconnu de l’univers Hi-Fi offre aussi d’excellents produits (RA‑04 ou RA‑05). Cependant, aucun des matériels évoqués ici ne dispose d’entrées Composite, ce qui fait de l'Harman/Kardon HK 3490 un appareil plutôt atypique.
Fiche technique
Type : amplificateur stéréo
Agrément THX : non
Décodage : sans
Puissance : 2 x 120 W
Préampli : 2.2
Entrées : entrées audio et vidéo (6 audio et 3 vidéo), sans entrée multicanale, phono (MM), entrées numériques (1 optique et 1 coaxiale)
Sorties : sorties audio et vidéo (2 stéréo et 2 composite), sortie préampli (stéréo + subwoofer), 2 sorties Trigger, 2 prises secteur
Autres : 1 port iPod
Prises de façade : 1 entrée audio, 1 entrée vidéo, 1 sortie casque
Multimédia : Alac, DSD, AIFF, Bluetooth , NFC, Airplay
Compatibilité audio : 2 modes DSP, écoute au casque (Dolby Headphone), Dolby Atmos, DTS:X
Fonctions : ARC
Consommation : 310 W (3 W en veille)
Finition : noire et argent
Dim. (L x H x P) : 441 x 168 x 381 mm
Poids : 10,5 kg
ph image
Verdict technique
Avec son châssis rigide, l’Harman/Kardon HK 3490 inspire la robustesse. L’intérieur de la machine laisse d'ailleurs entrevoir une conception propre et des cartes bien rangées. On note particulièrement la taille du dissipateur thermique. Il permet de développer les 120 W sans crainte d’une surchauffe de l’appareil.

L’alimentation emploie un transformateur classique qui attaque la carte principale disposant du redresseur de courant et des condensateurs de filtrage. Les étages de sorties sont confiés à des couples de transistors Darlington Sanken (SD2401/SR1570 pour les connaisseurs). Tradition des produits de la marque, l'Harman/Kardon HK 3490 possède une forte capacité en courant instantanée : ±45 ampères. Elle permet à l’amplificateur de retranscrire fidèlement un Forte sans tasser la dynamique comme peuvent le faire d’autres appareils.
Classique sur ce genre d’appareils, on trouve une entrée Phono MM. Plus étonnant : la présence d’un circuit vidéo. On peut ainsi raccorder des sources via leur entrée Composite respective (et les afficher grâce à la prise Monitor Out). Autre particularité : la présence de deux sorties subwoofer avec interrupteur pour passer au choix de la configuration sans caisson de graves (Off/Off), à celle avec un caisson de graves (On/Off) ou deux caisson de graves (On/On). De plus, les sections préamplification et amplification de puissance peuvent être découplées via cavaliers, afin par exemple d'insérer un égaliseur. Enfin, la conversion numérique/analogique proposée exploite un circuit intégré AKM AK4589 (24 bits/96 kHz).

Au final, l’écoute démontre la qualité de tenue dynamique avec des envolées sans aucun tassement. Les enceintes un peu gourmandes fonctionnent donc plutôt bien avec l’Harman/Kardon HK 3490. Et même si celui-ci pourrait aller plus loin dans les détails et la qualité de la retranscription de certains instruments (on en souhaite toujours plus évidemment), il faut savoir apprécier les excellentes performances offertes par ce produit. Elles raviront sans coup férir la plupart des mélomanes, surtout à ce prix. Harman/Kardon HK 3490 où l’un des meilleurs rapport qualité/prix du marché !
+ Les points forts
»  
Conception
»  
Tuner AM/FM
»  
Section vidéo
»  
Entrée audio numérique
»  
Modes Dolby Virtual Surround
- Les points faibles
»  
Pas de bypass ou de mode direct
»  
Manque un peu de détails sonores
»  
Boutons peu accessibles
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES