Amplificateur audio-vidéo

Harman/Kardon AVR-660

Par Jacquemin Vidal - Publié le 20/05/10
Mustav
Prix indicatif : 1 999 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 4 entrées (v1.3)
Puissance : 7 x 75 W
Dim. (L x H x P) : 440 x 165 x 435 mm
Poids : 19 kg
L’essentiel
Toujours dans le splendide style maison, un savant mélange de noir et de gris, l’amplificateur Harman/Kardon AVR‑660 se place juste en dessous du vaisseau amiral de la gamme, l’Harman/Kardon AVR‑760, et fait valoir un prix moindre pour une amplification à peine moins généreuse.

Son équipement comprend quatre entrées HDMI 1.3, transparentes au xvYCC, au Deep Color et au 1 080p/24. Toutes gèrent également l’auto LipSync, mais par contre, elles ignorent le CEC. L’Harman/Kardon AVR‑660 se rattrape avec un transcodage des signaux vidéo analogiques vers la sortie HDMI, complété d’un Upscaling jusqu’en 1 080p à la sauce DCDi. Le désentrelacement est ainsi irréprochable et, en prime, divers réglages vidéos sont proposés (filtres de bruit, couleur, luminosité, contraste, netteté, etc.) ainsi que plusieurs zooms pour traiter les diffusions 4/3 1.85 ou 2.35. Ainsi paré, cet amplificateur fournit aux écrans HD une image parfaitement adaptée, quelle que soit la source…

Pour l’audio, l’Harman/Kardon AVR‑660 ne fait pas l’impasse sur le paramétrage automatique par micro, ici appelé EzSet EQ II. Ce dernier gère d’ailleurs deux mesures et égalise tous les canaux. Mais impossible de savoir quelle égalisation est réalisée (graphique ou paramétrique), ni sur combien de bandes. L’amplificateur reste muet comme une tombe sur ces informations, tout comme le manuel d’utilisation… Côté décodage, en tout cas rien ne manque, avec le Dolby TrueHD et le DTS‑HD complétés par le Dolby HeadPhone et le Dolby Volume. En revanche, la fonction Ciné Re‑EQ n’est pas proposée, mais elle est compensée par un traitement maison, le Logic 7, capable de « transformer » les bandes son 2.0 et 5.1 en 7.1.

Enfin, côté multimédia, grâce aux ports USB Host (en façade) et Ethernet, l’Harman/Kardon AVR‑660 autorise la lecture de fichiers musicaux et photos. Il accepte le Jpeg jusqu’à 30 Mpixels mais aussi le MP3, le WMA, l’OGG et le Flac. En fait, il boude seulement l’AAC. Ceci dit, pour la lecture des fichiers iTunes, l’Harman/Kardon AVR‑660 est livré avec une station d’accueil iPod/iPhone. Dernière précision, outre la possibilité de lire la musique partagée sur le réseau domestique grâce à sa fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA), il s’ouvre également aux très nombreuses Webradios.
Concurrence
À moins de 2 000 €, ce ne sont pas les amplificateurs multicanaux qui manquent. On recense, entre autres, le Yamaha RX‑V3900, le Denon AVR‑4310, le Pioneer SC‑LX72 ou encore l’Onkyo TX‑NR3007. Que du beau monde.
Fiche technique
Type : amplificateur 7.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 7 x 75 W
Préampli : 7.1
Entrées : 4 entrées HDMI (v1.3), 3 entrées YUV (RCA), entrées audio et vidéo (5 audio, 3 vidéo et 3 S‑vidéo), entrée multicanale (7.1), entrées numériques (3 optiques et 3 coaxiales)
Sorties : 1 sortie HDMI (v1.3), 1 sortie YUV (RCA), sorties audio et vidéo (2 stéréo, 2 composite et 2 S‑vidéo), sortie préampli (7.1), sorties numériques (1 optique et 1 coaxiale), 2 sorties Trigger, 1 prise secteur
Autres : 1 port iPod, 1 port USB Host, 1 port Ethernet, 1 port RS‑232
Prises de façade : 1 entrée audio, 1 entrée vidéo, 1 entrée S‑vidéo, entrée audio numérique (opt. et coax.), 1 sortie casque
Multimédia : MP3, WMA, Ogg, Flac, Alac, DSD, AIFF, Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Airplay, Webradios
Compatibilité audio : 6 modes DSP, écoute au casque (Dolby Headphone), Dolby Pro Logic IIx, DTS-Neo, Dolby Digital EX, DTS‑ES, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : gestion dynamique du volume (Dolby Volume), égalisation automatique par micro (graphique), nombre de mesures au micro (multiple), égalisation du caisson
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), Upscaling vidéo (1 080p), Gestion du zoom 16/9 à partir de sources SD 4/3 (basique), LipSync manuelle (jusqu'à 200 ms), Auto LipSync
Fonctions : OSD (français, couleur, via HDMI), télécommande universelle (à apprentissage) rétroéclairée, deuxième télécommande (Multiroom), ARC
Consommation : 1 220 W (1 W en veille)
Finition : noir et argent
Dim. (L x H x P) : 440 x 165 x 435 mm
Poids : 19 kg
ph image
Verdict technique
Si vous recherchez avant tout l’efficacité, l’Harman/Kardon AVR‑660 est fait pour vous. En effet, cet amplificateur ne croule pas sous les modes DSP ou les fonctionnalités. Il va droit à l’essentiel, à savoir décoder les bandes son multicanales avec finesse et les amplifier avec force et dynamique. On en veut pour preuve sa fonction de paramétrage automatique par micro EzSet EQ II qui se contente du strict minimum. Aucune possibilité d’ajuster le type d’égalisation, comme par exemple se rapprocher des timbres des enceintes principales. Impossible encore d’ajuster soi‑même l’égalisation. Impossible également de savoir s’il s’agit d’une égalisation graphique ou paramétrique et sur combien de bandes elle travaille.

Bref, face à ce mutisme, mieux vaut être sûr de la qualité de ces enceintes et avoir préalablement traité acoustiquement sa salle pour travailler sans égalisation. Mais les amateurs hifistes préfèreront cette approche… D’ailleurs ils aimeront aussi ses performances en stéréo pure, où la capacité et la tenue en puissance grimpent très haut. Avec un bon SACD stéréo, c’est la claque tant les niveaux atteints et surtout la dynamique vous prend les tripes et vous scotche au fauteuil. En écoute multicanale, c’est également impressionnant, car là encore les étages d’amplification font preuve de nervosité. Mais le préamplificateur n’est pas mal non plus, avec un décodage efficace du 5.1 ou du 7.1. Quant à la section vidéo, rien à redire, l’essentiel est là, et l’Upscaling fonctionne particulièrement bien. Bref, des prestations audio et vidéo, fidèles à la réputation Harman/Kardon, de très haut niveau ! Si ses fonctions annexes n’avaient pas été négligées, l’Harman/Kardon AVR‑660 aurait probablement décroché les six étoiles.
+ Les points forts
»  
Décodeurs HD
»  
Station d’accueil iPod/iPhone fournie
»  
Passerelle UPnP (DLNA)
»  
Upscaling 1 080p performant
»  
OSD en français et en couleur
»  
Energie et dynamique de l’amplification
- Les points faibles
»  
Pas de gestion du CEC
»  
Pas de lecture de l’AAC
»  
Pas de fonction Ciné Re‑EQ
»  
Lenteur des fonctions multimédia
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES