Amplificateur audio-vidéo

Marantz SR5007

Par Jean Eparvier - Publié le 14/09/12
Mustav
Prix indicatif : 799 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 6 entrées (v1.4, dont 1 frontale)
Puissance : 7 x 100 W
Dim. (L x H x P) : 440 x 161 x 389 mm
Poids : 10,1 kg
L’essentiel
Dans la continuité du Marantz SR7005 testé ici même l’année dernière (cliquez pour accéder au test de la rédaction d'AVCesar.com), la marque nous propose sa nouvelle gamme d’amplificateurs audio‑vidéo 2012 dont le petit frère Marantz SR5007 est, sans doute, l’un des modèles les plus intéressants. Cousin de conception des amplificateurs Denon d’aujourd’hui, le SR5007 conserve pourtant un verni typiquement Marantz, avec une présentation avantageuse et son petit écran rond central, plus esthétique que pratique, directement issu de l’univers Hi‑Fi.

De nos jours, la bataille fait rage entre les grands constructeurs. Marantz présente donc un ampli‑tuner particulièrement bien équipé pour offrir un rapport qualité/prix encore supérieur à celui de son prédécesseur. Au programme, six entrées HDMI CEC 1.4 ‑dont une en façade‑ compatibles avec les signaux 3D et les bandes‑son HD, une entrée numérique USB Made for iPad/iPod/iPhone, les compatibilités AirPlay et Windows 7, une passerelle audio/photo UPnP (DLNA) pour accéder aux fichiers stockés sur un ordinateur ou un disque Nas, sans oublier plusieurs milliers de Webradios via le service vTuner. Pour compléter ses nombreuses entrées, sa puissance de 7 x 100 W (sous 8 ohms) et ses décodeurs audio HD Dolby TrueHD, DTS‑HD et consort, le Marantz SR5007 s’équipe aussi des procédés Dolby Pro Logic IIz et Audyssey DSX pour étendre une configuration 5.1 en 7.1 (si vous disposez des enceintes adéquates). Il intègre également le calibrage automatique par micro/système de correction de pièce Audyssey MultEQ XT de ses grands frères, désormais bien connus des amateurs de Home Cinéma.

Le circuit vidéo capable d’un Upscaling 1 080p des sources analogiques et numériques, et Quad HD des sources HD, est la principale nouveauté du Marantz SR5007. Il profite également à la convivialité de l’appareil à travers un OSD entièrement revu et affiché en surimpression de l’image. Le constructeur propose également une évolution de son application Marantz Remote permettant de piloter le SR5007 depuis un smartphone ou une tablette Android/iOS, alors que la connexion réseau via la prise Ethernet autorise sa configuration et son contrôle depuis le navigateur d’un ordinateur. En plus de son prise RS‑232, le Marantz SR5007 propose également un port M‑Xport prévu pour le raccordement d’un module Bluetooth Marantz RX101 optionnel. Pas mal pour un appareil qui s’affiche 100 € moins cher que son prédécesseur !
Concurrence
En proposant le Marantz SR5007 moins cher que son prédécesseur, la marque se positionne intelligemment face à une concurrence en plein renouvellement. On pense notamment à l’Onkyo TX‑NR616, un peu plus puissant sur le papier mais pas mieux équipé, au Yamaha RX‑A820 ou à l’Harman Kardon AVR‑270 aux caractéristiques technique très proches, mais tous les deux plus onéreux.
+ Les points forts
»  
Six entrées HDMI compatibles 3D
»  
Passerelle auido/photo UPnP (DLNA) performante
»  
Qualité audio en stéréo comme en multicanal
»  
Processeur vidéo performant (Upscaling et désentrelacement)
»  
Compatibilité avec les fichiers audio Flac
»  
OSD beau et convivial
- Les points faibles
»  
Pas de lecture des fichiers vidéo
»  
Écran de façade trop petit
»  
Seulement huit présélections sur le tuner AM/FM
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES