Yamaha CX/MX-A5000

Par Jean Eparvier - Publié le 29/10/13
Traitement audio
Nous l’avons vu, le Yamaha CX‑A5000 utilise une architecture de calcul complexe à base de quatre DSP pour faire à peu près ce qu’il veut du son, stéréo ou multicanal. L’appareil propose ainsi pas moins de 33 modes DSP pour adapter la restitution sonore à chaque genre de film et de musique, sans oublier les nombreux réglages proposés pour profiter au mieux de chaque type de source : drame, sport, jeux vidéo, concert, etc. Le Yamaha CX‑A5000 intègre aussi l’empreinte acoustique de plusieurs salles de concert réputées à Viennes, Tokyo ou Los Angeles, douze au total, que l’on peut à loisir superposer à sa pièce grâce au DSP 3D.

En ce qui concerne la mise en œuvre, Yamaha propose son propre système de calibrage audio multipoint automatique : le YPAO R.S.C (Reflected Sound control : contrôle de la réflexion du son) qui utilise trois points de mesure via le microphone et le gabarit fournis pour analyser et corriger l’acoustique de la pièce. Ce système prend ainsi en compte l’angle de chaque enceinte par rapport au point d’écoute, mais aussi les réflexions du son sur les murs, ainsi bien sûr que les ondes stationnaires susceptibles de perturber la restitution à haut niveau.

Sur le terrain, le programme YPAO se révèle assez efficace pour éliminer les gros accidents de la pièce, mais il n’est pas interdit de le retoucher un peu (beaucoup ?) pour obtenir un équilibre parfait sur toutes les voies. Ce que nous avons d'ailleurs fait pour obtenir l'environnement sonore souhaité, à l'oreille. Pour dire les choses franchement : ce système nous apparaît un poil rudimentaire sur un appareil de cette classe et les possibilités d’intervention en marge du programme un peu limité. Mais il faut avouer que la multiplication des enceintes ne facilite pas la tâche ! Heureusement, on peut penser que le couple Yamaha prendra place dans une salle dédiée, pour exprimer l’ensemble de ses canaux sans restriction avec un minimum de correction.

À signaler encore, car c'est une fonction exclusive au Yamaha CX‑A5000 dans la gamme du constructeur, la présence de trois modes pour le réglage du Dac (convertisseur numérique‑analogique) : Atténuation nette, Atténuation lente et Latence courte. La sélection du premier propose une restitution plutôt claire voire un poil brillant, le deuxième propose un rendu plutôt doux et le troisième une reproduction sonore plus « nerveuse ». À chacun sa préférence…
Traitement audio
Ciné
Re-EQ
Gestion
dynamique
du volume
Égalisation automatique
par micro
Nombre
de mesures
au micro
Égalisation manuelle Égalisation
du caisson
Gestion onde stationnaire Gestion phase acoustique Gestion réverbération Gestion
X curve
oui propriétaire paragraphique multiple graphique oui oui oui oui oui
ph image
999€ 1490€
il y a 7 jours
20€ 69€
il y a 1 mois
121€ 249€
il y a 1 mois
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser