Amplificateur audio-vidéo

Yamaha RX-V663

Par Jacquemin Vidal - Publié le 28/08/08
sans Must AV
Prix indicatif : 629 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 2 entrées (v1.3)
Puissance : 7 x 95 W
Dim. (L x H x P) : 435 x 171 x 393 mm
Poids : 11,8 kg
L’essentiel
L’amplificateur Yamaha RX‑V663 est un sérieux ticket d’entrée pour le son haute définition. En plus de la panoplie complète des décodeurs multicanaux, il dispose des récents Dolby TrueHD et DTS‑HD. Également au programme un paramétrage automatique par micro (YPAO) comprenant la gestion de la taille, de la distance et du niveau des enceintes, et même de leur [abc]égalisation paragraphique[/abc]. Dommage, le caisson n’a pas droit aux faveurs de cette égalisation... En revanche, la correction de la dynamique sonore en fonction du volume (Adaptive DRC) est de la partie, pour des écoutes à faible niveau parfaitement intelligibles.


Il propose également une connectique assez complète comprenant, notamment, des entrées/sortie HDMI version 1.3. Transparentes au xvYCC, au Deep Color et au 1 080p/24, elles gèrent également l’auto LipSync. Mais elles boudent le CEC et sont, seulement, au nombre de deux entrées. Un peu juste avec un décodeur TV haute définition, un lecteur BD vidéo et une console de jeu HD


Côté fonctionnalités, le transcodage des signaux vidéo analogiques vers la sortie HDMI est assuré. Par contre, ce Yamaha RX‑V663 ne propose ni Upscaling, ni désentrelacement. Avec un diffuseur incompatible avec les signaux 480i/576i via HDMI, comme il en existe parfois, l’écran reste donc noir. Il faut alors passer par une liaison analogique pour, au moins, profiter de l’OSD. Enfin, l’absence de fonction Ciné Re‑EQ est aussi à noter. Il se rattrape cependant avec la présence d’un port spécifique capable de recevoir une station d’accueil iPod, ou un récepteur audio Bluetooth pour lire les fichiers musicaux stockés sur son téléphone MP3...
Concurrence
Dans la tranche de prix de cet amplificateur Yamaha RX-V663, impossible de passer à côté du Denon AVR-1909 et de l’Onkyo TX‑SR606, deux modèles intègrant eux aussi les décodeurs Dolby TrueHD et DTS‑HD…
Fiche technique
Type : amplificateur 7.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 7 x 95 W
Préampli : 7.1
Entrées : 2 entrées HDMI (v1.3), 3 entrées YUV (RCA), entrées audio et vidéo (7 audio, 4 vidéo et 4 S‑vidéo), entrée multicanale (7.1), phono (MM), entrées numériques (3 optiques et 2 coaxiales)
Sorties : 1 sortie HDMI (v1.3), 1 sortie YUV (RCA), sorties audio et vidéo (3 stéréo, 3 composite et 3 S‑vidéo), sortie préampli (7.1), sortie numérique (optique), 1 sortie Trigger, 2 prises secteur
Autres : 1 port iPod
Prises de façade : 1 entrée audio, 1 entrée vidéo, 1 entrée S‑vidéo, entrée audio numérique (optique), 1 sortie casque
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Ogg, Flac, Alac, DSD, AIFF, DivX (), WMV (), Mpeg2 (), Mpeg4 (), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, iTunes (bonjour), Airplay, Podcast, Webradios, WebTV, Accès Web
Compatibilité audio : 17 modes DSP, écoute au casque (Silent Cinema), Dolby Pro Logic IIx, DTS-Neo, Dolby Digital EX, DTS‑ES, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : égalisation automatique par micro (paragraphique), nombre de mesures au micro (unique), égalisation manuelle (graphique)
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), pas d'Upscaling vidéoLipSync manuelle (jusqu'à 240 ms), Auto LipSync
Fonctions : OSD ( via HDMI), télécommande universelle (à apprentissage), ARC
Consommation : 440 W (0,1 W en veille)
Finition : noir et titane
Dim. (L x H x P) : 435 x 171 x 393 mm
Poids : 11,8 kg
ph image
Verdict technique
Le Yamaha RX-V663 est l’un des amplificateurs Home Cinéma équipés de décodeurs audio haute définition les moins chers du marché actuellement. Il permet donc, sans se ruiner, de goûter à la richesse des bandes-son Dolby TrueHD et DTS‑HD. Malgré tout, l’équipement est un peu succinct par rapport à la concurrence. Ceci dit, le décodage est plutôt précis et raffiné, et les étages de puissances affichent une belle énergie. Il ne faut certes pas s’attendre à des miracles en termes de puissance maximale, mais la réserve est largement suffisante pour vibrer avec la musique et ressentir physiquement les ambiances de films. Le paramétrage automatique remplit parfaitement sa mission et les enceintes sont bien pilotées. Et même s’il faut se contenter de seulement deux entrées HDMI, musicalement parlant le bilan est très positif.
+ Les points forts
»  
HDMI 1.3
»  
Décodeur HD
»  
Qualité et rendu sonore
»  
Transcodage vidéo vers HDMI
»  
Paramétrage automatique efficace
- Les points faibles
»  
Peu d’entrées HDMI
»  
Pas de gestion du CEC
»  
Pas d’égalisation du caisson
»  
Pas de circuit de désentrelacement
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES