Le Moine

Année : 2011
Réalisateur : Dominik Moll
Interprètes : Vincent Cassel, Déborah François, Joséphine Japy, Sergi Lopez, Catherine Mouchet, Jordi Dauder
Éditeur : Diaphana
BD : BD-50, 100', toutes zones
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 23/01/12
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Français DTS 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
14,99 €
Inspiré librement du roman gothique éponyme de Matthew G. Lewis (1776), Le Moine de Dominik Moll (Harry, un ami qui vous veut du bien, Lemming) tombe à propos pour ce réalisateur atypique préoccupé par les contradictions d’ordre existentielles.

Ainsi, lorsque le frère Ambrosio (Vincent Cassel, très convaincant) échange sa foi divine contre les plaisirs de la chair, le thème du péché originel, vieux comme le monde, est exhumé. Toutefois, le film se prémunit des clichés religieux et, comme l’indique sa citation inaugurale : « Satan n’a que le pouvoir qu’on veut bien lui donner », Ambrosio a le choix entre la promesse de chasteté, finalement castratrice, et l’explosion de ses pulsions, dictées malgré lui par sa nature d’homme.

Le paradoxe de la morale, le combat entre l’instinct et l’ordre policé, détermine la trajectoire décadente de ce personnage sacrifié. Sa part de ténèbres s’exprime en un cauchemar de formes et de lumières : l’aridité du désert contrastant avec les brumes d’un cimetière, les variations chromatiques et solaires, les fermetures et ouvertures à l’iris, comme pour signifier le franchissement d’un règne harmonieux vers un état d’hypnose. À voir.
Carole Lépinay - Publié le 27/03/12
Liste des bonus
- Making of (33')
- Documents de travail (dessins préparatoires, story‑board...) (4')
- Bandes-annonces


Commentaire
À travers le making of, Dominik Moll revient sur son parti pris de mise en scène, son intention de s'affranchir du roman d'origine (selon lui, trop caricatural) pour acheminer son adaptation vers le fantastique, agrémenté d'une puissance esthétique chargée en symboles. De son côté, Vincent Cassel, l'instinctif, exprime les difficultés rencontrées avec les méthodes de travail du réalisateur (prohibant tout penchant pour l'improvisation). En supplément, le module « Le Moine en chantier » (ébauches, story‑board détaillé...), avant que le projet ne prenne concrètement forme.
Note bonus : 3/6
Image
Plein d'effets pas très crédibles, ambiance surnaturelle oblige (ça manque de crasse et d'authenticité à notre goût), mais remarquables sur le plan esthétique. Les lumières sont magnifiques, la définition impeccable et les contrastes d'une redoutable vitalité.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
Une jolie piste DTS-HD Master Audio 5.1 discrète et gracieuse. Pas d'envolées spectaculaires ni de lyrisme musical échevelé, mais une rigueur et une dynamique frontales remarquables.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 27/03/19 Overlord
BLU 27/03/19 Overlord
BLUHD 27/03/19 Overlord
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
François-Charles Bideaux - directeur de la production des chaînes sport, groupe Canal+
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
francois-charles-bideaux
tatiana-maslany
eric-rochant
lars-lundstrom
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011