World Trade Center

Édition Commémorative
Année : 2006
Réalisateur : Oliver Stone
Interprètes : Nicolas Cage, Michael Penna, Maria Bello
Éditeur : Paramount
BD : 2 BD-50, 129', toutes zones
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 05/11/08
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (Mpeg2)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, néerlandais, anglais pour malentendants
Amazon
6,58 €
11 septembre 2001. Trois agents de la police portuaire sont envoyés en renfort au pied des tours du World Trade Center. John McLoughlin (Nicolas Cage) prend le commandement des opérations. Les étages sont évacués au compte-gouttes par les secours jusqu’à ce qu’ils s’effondrent sur ses occupants. Lorsqu’ils reprennent conscience, les trois policiers restent coincés sous les décombres sans aucune possibilité de bouger. Dehors, la recherche des survivants s’organise sans grand espoir.

Au lendemain du 11 septembre, il avait été dit qu’aucun film ne serait fait sur ces événements tragiques. Pourtant, cinq ans après, Hollywood, qui panse encore ses plaies, décide de produire World Trade Center, le film-hommage par excellence. Oliver Stone est choisi pour mettre en image ce devoir de mémoire patriotique. Après une mini-polémique, force est de constater que celui-ci est allé bien au-delà des figures imposées par le cahier des charges de la production. Apparitions christiques franchement comiques, ribambelle de ralentis grandiloquents, justification imagée de l’intervention américaine en Irak et en Afghanistan (au milieu du film, un Prêtre troque la soutane contre le treillis et annonce la vengeance de tout une nation !), grand sermon sur la famille et ode à l’inébranlable solidarité de toute l’Amérique pour ceux qui ont porté secours aux victimes… Stone ne recule devant rien.

Du bon et du moins bon, donc. Toutefois, malgré ces réticences idéologiques et une propagande patriotique clairement affichée, World Trade Center reste un drame éprouvant, filmé à hauteur d’homme. Sans séquence spectaculaire, le film s’efforce d’illustrer de manière efficace et crédible la résistance de deux blessés se soutenant mutuellement dans l’obscurité des décombres fumants du World Trade Center.
Jean-François Lefèvre - Publié le 29/01/09
Liste des bonus
- Commentaire audio d’Oliver Stone
- Commentaires audio en compagnie de quatre survivants du World Trade Center
- Making of découpé en trois parties en HD (51')
- Scènes coupées ou rallongées en HD (18')
- Documentaire d'actualités en HD (54')
- Sujet sur les décors en HD (25')
- Zoom sur les effets spéciaux en HD (12')
- Sujet sur Oliver Stone évoquant son affection pour New York en HD (24')
- Séance de questions/réponses avec le réalisateur en HD (13')
- Bande-annonce et spots TV
- Photos


Commentaire
Le making of fait un inventaire complet des contraintes du tournage, du devoir de mémoire jusqu’à l’implication des comédiens, en passant par la création des décors. Quant à l'autre documentaire, il se focalise sur la façon dont les secours se sont réellement organisés le 11 septembre et l’élan de solidarité que ces attentats ont provoqué, avec les interviews de ceux qui ont été touchés par ce drame. Une excellente interactivité qui aurait gagné en intérêt en étant intégrée en PIP au film.
Note bonus : 5/6
Image
Une image sculpturale pour un film visuellement très abouti. Toutes les séquences sombres sont d’une propreté et d’une dynamique incroyables, la définition est probante et la colorimétrie (volontairement grisée) sensationnelle. Une superbe édition Blu‑Ray qui prouve que le codec Mpeg2 peut encore faire des prouesses.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
Le mixage 5.1 (640 kbps) a été superbement travaillé. La prouesse étant de rendre crédible au niveau acoustique des événements qui ne sont pas montrés à l’écran (le crash des avions dans les tours, l’effondrement de la tour 1 puis celui de la tour 2, la chute de certains gravats, etc.). Pour cela, le canal LFE est très largement sollicité avec des basses écrasantes d’une densité rare en Home Cinéma. Les canaux arrière, eux, sont habités pas la musique et habillent l’image de façon très élégante. Un beau mixage qui ne sacrifie pas la crédibilité sur l’autel du spectaculaire à tout prix. Privilégiez néanmoins la VO pour profiter de l’interprétation des deux comédiens vedettes. Dommage par contre qu'aucune piste HD non compressée n'ait été prévue ici... Car, au final, ces pistes 5.1 légèrement boostées ne font pas vraiment mieux que celles du DVD.

Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Damian Lewis - Billions saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
damian-lewis
gillian-anderson
tom-selleck
tara-reid
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011