Martyrs

Année : 2008
Réalisateur : Pascal Laugier
Interprètes : Morjana Alaoui, Mylène Jampanoi, Catherine Begin
Éditeur : Wild Side Vidéo
BD : BD-50, 99', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : - de 16 ans (avec avertissement)
Sortie : 04/03/09
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (VC-1)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Aucun
Amazon
12,21 €
Un jour, une jeune femme débarque chez une famille réunie autour de la table du petit-déjeuner et abat un à un tous ses membres. Pour le moins traumatisée, elle appelle au secours son amie d'enfance et lui explique que ces gens-là étaient responsables de tous ses malheurs. En fouillant la maison, elles découvrent bientôt une jeune femme au corps mutilé, retenue prisonnière et torturée depuis plusieurs mois.

On reprochait à Saint-Ange d'être un peu trop gentil, on ne pourra pas en dire autant de Martyrs. Sordide et vomitif du début à la fin, le film enterre Saw et Hostel en deux coups de pelleteuse. Hyper-sanglant, brutal, violent, sombre, dérangeant et sacrément pervers, Paul Laugier n'y va pas par quatre chemins pour s'interroger sur le concept du « martyr » et sur... Chut, impossible d'en dire davantage sous peine de ruiner le twist final.

Mais trop, c'est trop. Martyrs reste au fond une petite production très malsaine.
Jean-François Lefèvre - Publié le 24/02/09
Liste des bonus
- Making of en SD (85')
- Sujet sur la censure dont a été victime le film, initialement interdit aux moins de 18 ans en SD (27')
- Zoom sur le maquillage et les effets spéciaux en SD (14')
- Interview du réalisateur en SD (19')
- Projets d'affiches
- Bandes-annonces et teasers


Commentaire
Dommage que la HD ne soit pas de rigueur, mais tous les bonus sont vraiment de qualité.
Note bonus : 5/6
Image
La plastique du film, ses ambiances et son unité de lieu ne permettent pas à la haute définition de briller de mille feux. La définition est accrocheuse, les contrastes bien tenus et les lumières agréablement gérées, mais la précision et la profondeur d'image ne sont jamais très marquées. Cela dit, vu que l'on passe la majeure partie du film la main devant les yeux, c'est amplement suffisant.
Top image : 41'31 (charcutage au cutter), 54'45 (un casque cloué dans le crâne...), 82'11 (tuméfiée, l'héroïne est méconnaissable), 85'45 (pelée vive... beurk et rebeurk !)
Note image : 4/6
Son
L'alternance entre les moments de sauvagerie pure, d'horreur sauce nippone et les nombreuses plages de silence, est admirablement chorégraphiée. Ça flanque vraiment la trouille, et ce sans effets dévastateurs ni basses à vous décoller la moquette du sol.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 17/11/19 Wild Rose
BLU 17/11/19 Wild Rose
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
bryan-cranston
mads-mikkelsen
lucky-mckee
damian-lewis
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011