L'odeur de la mandarine

Année : 2015
Réalisateur : Gilles Legrand
Interprètes : Olivier Gourmet, Georgia Scallet, Dimitri Storoge, Hélène Vincent, Marine Vallée, Fred Ulysse
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
BD : BD-50, 111', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 08/02/16
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Français en Audiodescription
Sous-titres
Français pour malentendants
Amazon
24,99 €
Été 1918. Angèle (Georgia Scalliet), infirmière, et sa fille arrivent au domaine de Charles (Olivier Gourmet), ancien officier de cavalerie, estropié de guerre. Très rapidement, les exigences professionnelles laissent place à une grande complicité. Grâce à elle, Charles reprend goût à la vie. À tel point qu’il lui demande d’être son épouse. Elle accepte selon certaines conditions. Ils décident ainsi d’un mariage de raison, avec sa part de frictions et d’incompréhension mutuelle.

Son unique amour abattu dans les tranchées, Angèle, fille‑mère, ne parvient décidément pas à faire son deuil. De son côté, son nouvel époux claudiquant s’évertue à transformer le devoir conjugal en une partie de plaisir. Loin des horreurs de la guerre, Charles mène un combat de tous jours contre son handicap et la libido endormie de sa compagne.

Gilles Legrand (Tu seras mon fils, La jeune fille et les loups) confronte le renoncement du désir à son obsession. Les scènes d’ébats contrariés (planifiés le mardi mais beaucoup moins rares qu’il n’y paraît pour nous, spectateurs) s’enchaînent avec son même quota de frustrations, à tel point que Charles finit par courir une prostituée.

Aux côtés du couple bloqué sexuellement, la jument boiteuse Mandarine et l’étalon d’un soldat déserteur précisent l’analogie entre l’instinct primaire des hommes et des bêtes. C’est un peu lourdaud, surtout quand une scène de saillie se déroule sous le regard médusé du foyer insatisfait. Un mélo assommant sauvé en partie par la superbe photographie de Yves Angelo (Tous les matins du monde, Le deuxième souffle).
Carole Lépinay - Publié le 23/03/16
Liste des bonus
- Présentation du film (4')
- Interviews des acteurs (38')
- Bandes-annonces


Commentaire
Un résumé concis des enjeux du film, suivi d'une série d'entretiens avec les acteurs principaux, qui rend unanime la cohésion générée devant l'objectif de Gilles Legrand.
Note bonus : 2/6
Image
L'image est en tout point superbe avec une gestion impeccable des lumières, une reconstitution et des décors de choix, des contrastes pointus et une définition lumineuse. À l'écran, le résultat est splendide.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
La musique d'Armand Amar accompagne délicatement le récit sans pour autant occuper l'intégralité de l'espace sonore. Heureusement, il y a quelques ambiances naturelles pour alimenter les canaux arrière. C'est soigné, mais loin d'être fastueux.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Martin Scorsese - Boardwalk Empire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
martin-scorsese
tatiana-maslany
nic-pizzolatto
eric-rochant
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011