Strictly Criminal (Black Mass)

Année : 2015
Réalisateur : Scott Cooper
Interprètes : Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch, Dakota Johnson, Kevin Bacon, Jesse Plemons, Corey Stoll
Éditeur : Warner
BD : 1 BD-50 + 1 DVD, 122', zone B
Genre : policier, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 06/04/16
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais Audiodescription
Allemand Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais/allemand/espagnol pour sourds et malentendants, espagnol, néerlandais, danois, finnois, grec, islandais, norvégien, suédois
Boston et son terreau irlandais, incroyable fournisseur de criminels de tous poils et de polars sanglants. Dans Strictly Criminal, Scott Cooper (Crazy Heart) prend ses quartiers dans le Sud de la ville, là où règne en maître incontesté un certain James « Whitey » Bulger (Johnny Depp, yeux bleus et hyper‑grimé pour la ressemblance avec le vrai malfrat, idée pas forcément judicieuse). L'autre frère Bulger est sénateur, tous deux amis d'enfance avec John Connolly (Joel Edgerton), devenu agent du FBI en charge de nettoyer la ville de sa vermine. La collusion n'est pas évidente… elle coule dans leurs veines.

Le trio va ainsi s'entraider des années durant : le flic pour ses rétributions sonnantes et trébuchantes, l'homme de loi pour protéger son gangster de frère, le dernier pour bouter la mafia italienne hors de son pré carré. Une alliance qui laissera les coudées franches à l'un des plus grands criminels américains de tous les temps, dont on ne déflorera pas ici le destin haut en rebondissements.

Polar qui se veut dans le plus pur style des années 70 avec son enquête à tiroirs (pas tant que ça), ses révélations policières (limitées) et ses (nombreuses) giclées de violence, Strictly Criminal se contente de faire la photographie d'une époque sans plonger réellement aux côtés de ses personnages, qui méritaient tous plus de place, à commencer par Benedict Cumberbatch. Aussi belle soit‑elle, la radiographie manque d'ampleur et d'éloquence. En se concentrant sur un Johnny Depp enfin crédible, le film parvient tout de même à flatter le spectateur. Le hic, c'est qu'il faut aussi parfois le malmener. Un film en demi‑teinte, à l'impression fugace.
Carina Ramon - Publié le 31/03/16
Liste des bonus
- La meilleure des couvertures pour les pires crimes (23')
- Johnny Depp devient Whitey Bulger (10')
- À la poursuite de Whitey Bulger (60')
- DVD du film et copie digitale


Commentaire
Vous saurez tout sur le vrai Whitey Bulger, sa traque au long cours par le FBI et l'implication de Johnny Depp pour l'interpréter. À cause du bouquin dont est tiré le film, le comédien n'a d'ailleurs pas pu rencontrer l'ancien gangster, remettant en cause l'ouvrage.
Note bonus : 4/6
Image
Un tournage sur pellicule qui donne en HD des contrastes marqués, un certain relief, des noirs denses, une belle précision et une profondeur indéniable. La reconstitution des années 70/80 est parfaitement retranscrite, avec des teintes éteintes/jaunies du plus bel effet. On s'y croirait.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Ça se joue à peu de choses près, mais tout est meilleur en VO qu'en VF : dynamisme, impact, spatialisation, générosité… Même remarque pour les voix, précises et claquantes. Rien de capital pourtant à noter au sein de cette bande‑son qui fait le job sans trop d'imagination.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 16/10/19 Week-end
BLU 16/10/19 Week-end
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
Kyan Khojandi - Les nouveaux héros
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
kyan-khojandi
francois-charles-bideaux
tara-reid
jesse-tyler-ferguson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011