La Dream Team

Année : 2016
Réalisateur : Thomas Sorriaux
Interprètes : Medi Sadoun, Gérard Depardieu, Chantal Lauby, Barbara Cabrita, Patrick Timsit
Éditeur : TF1 Vidéo
BD : BD-50, 95', zone B
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 26/07/16
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français pour malentendants
Amazon
17,99 €
Après La Beuze, Les 11 commandements et 15 ans et demi, Thomas Sorriaux poursuit dans le registre de la comédie avec une fiction sage mais bien fichue racontant les déboires d'une star du ballon rond qui, pour redorer son image de marque et relancer sa carrière, accepte de retourner dans son village natal et d'entraîner l'équipe de jeunes locale. Bien entendu, à force de bienveillance et de volonté, il va l'amener jusqu'à la consécration.

Bon, ça, on s'en doutait un peu dès le départ. Mais là où la Dream Team réussit à nous surprendre, c'est dans le portrait initial de Maxime Belloc (Medi Sadoun), joueur star immature et prétentieux du PSG (l'équivalent de Zlatan), mais aussi avec les caméos de quelques grandes figures du sport français (Chabal hilarant, Karabatic et quelques autres) et dans la gestion des seconds rôles, notamment celui de Chantal Lauby dans la peau d'un agent sportif ressemblant trait pour trait à Anna Wintour (la rédactrice en chef de l'édition américaine de Vogue).

Certes, ce n'est pas du haut niveau cinématographique, mais pour passer un peu de bon temps avant la rentrée, c'est amplement suffisant.
Éric Le Ven - Publié le 25/08/16
Liste des bonus
- Scènes coupées (3')
- Bêtisier (3')
- Copie numérique


Commentaire
Si les scènes coupées ne valent pas tripette, le bêtisier (surtout la partie avec Sébastien Chabal) est hilarant.
Note bonus : 2/6
Image
Une image propre avec des jolis contours, des contrastes toniques lors des scènes de match et des couleurs légères estivales. Mais le plus impressionnant reste la présentation du footballeur au tout début du film avec des images du Parc des Princes et la présence de la dream team (la vraie cette fois‑ci) du PSG.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Le mixage 5.1 est anecdotique et ne propose qu'une restitution sobre et appliquée des quelques effluves musicales de la bande‑son. Rien de transcendant. De toute façon, le film ne se prête absolument pas à une tornade acoustique.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Stefano Sollima - Gomorra saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
stefano-sollima
florent-siri
kevin-bacon
lucy-lawless
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011