La horde

Année : 2010
Réalisateurs : Benjamin Rocher, Yannick Dahan
Interprètes : Claude Perron, Jena-Pierre Martins, Aurélien Recoing, Eriq Ebouaney, Yves Pignot, Jo Prestia
Éditeur : TF1 Vidéo
BD : BD-50, 90', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 17/09/10
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (VC1)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
14,99 €
Avant de se lancer dans la réalisation, Yannick Dahan était un chroniqueur cinéma passionné et bien souvent monté sur ressorts, qui n'hésitait pas à fustiger des metteurs en scène comme Roberto Rodriguez (dont on retrouve pourtant quelques effets de style ici…) ou à encenser Carpenter, Mctiernan et Romero, ce qui est somme toute très appréciable, mais juste surréaliste à la vue de ce film.

En passant à l’acte, Dahan n’a pas seulement réalisé le nanar parfait, mais démontré qu'être critique ne signifie pas forcément pouvoir « faire du cinéma ». Après une ouverture de 2 minutes ‑douche de vulgarité comprise‑ (contre 45' de montée en puissance dans The Thing de Carpenter), il enfile un marcel à un mauvais acteur bodybuildé et le fait courir dans une tour délabrée en tirant des coups de feu dans tous les sens. De Piège de cristal à Romero et ses morts vivants, les références aux maîtres du genre ne manquent pas, mais sont repoussantes de grossièreté et vides de sens.

Le seul exploit de Dahan et son compère Benjamin Rocher aura été de trouver 2 millions d’euros pour financer leur petit plaisir, mais n'ont guère pensé au nôtre. Passez votre chemin, y'a rien à voir.
Cédric Melon - Publié le 28/10/10
Liste des bonus
- Court métrage Rivoallan (9')
- Making of (20')
- Scène coupée (2')
- Effets spéciaux (2')
- Fonds d’écran à télécharger


Commentaire
Une interactivité à l’image du film : un court métrage indigeste, un making of qui met en scène des réalisateurs plus qu'agaçants, des comédiens subjugués par le vide et un producteur qui parle comme un « djeun's » de banlieue avec lunettes Armani et Weston aux pieds. On termine par un module inutile sur les effets spéciaux, et on souffre de tout notre être…
Note bonus : 1/6
Image
En revanche, la qualité d’image est plutôt bonne. Les contrastes sont judicieusement mis en valeur, le piqué pointu malgré quelques arrière‑plans flous, et la palette colorimétrique bien alimentée. La précision est telle que les vilaines incrustations en image de synthèse sautent systématiquement aux yeux. C’est laid, mais c’est précis.


Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La piste audio est plus que généreuse, et même surexploitée dans le moindre de ses effets. Tout cela manque d’harmonie et de nuance. Certains effets Surround ont même de la peine à exister dans ce maelström sonore.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 24/07/19 Walter
BLUHD 24/07/19 Us
BLU 24/07/19 Us
DVD 24/07/19 Us
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
bryan-cranston
anthony-hopkins
rotem-shamir
kevin-bacon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011