Sex and the City 2

Ultimate
Année : 2010
Réalisateur : Michael Patrick King
Interprètes : Sarah Jessica Parker, Kristin Davis, Cynthia Nixon, Kim Cattrall, Chris Noth, Liza Minnelli
Éditeur : Warner
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 146', toutes zones
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/11/10
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (VC-1)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais Audio Descriptif
Castillan Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, castillan, italien, allemand, néerlandais, norvégien, finnois, danois, islandais, suédois
Amazon
4,99 €
Deux ans après le mariage de Carrie et Mr. Big (dans le premier film Sex and the City), les quatre inséparables New‑Yorkaises se retrouvent pour l’union de leurs deux meilleurs amis gays, une cérémonie fastueuse à grand renfort de cygnes et de Liza Minnelli en chair et en os. Quelques jours après la célébration, Carrie, pourtant comblée par l’homme de ses rêves, commence à se poser des questions. Les traditions, la vie de couple, les soirées télé dans le canapé… Est‑ce que tout cela est bien fait pour elle ? C’est évidemment en compagnie de Charlotte, Miranda et Samantha qu’elle va tenter de trouver les réponses à ses interrogations, en virée à Abu Dhabi…

Chant du cygne, oraison funèbre… Le premier long métrage adapté de la piquante et pétillante série éponyme ressemblait peu ou prou à un très dispendieux défilé de mode, édulcorant au passage tout ce qui avait fait le sel du feuilleton, toute son impertinence grivoise. Sex and the City 2 ne fait que remuer le couteau dans la plaie, infligeant à son public 2h26 (!) de tergiversations ennuyeuses que tout scénariste sensé aurait condensé en une heure trente de métrage, réitérant le défilé de mode et invitant des guest stars pour deux minutes de temps de présence à l’écran (outre Liza Minnelli en marieuse du couple gay, on retrouve Penélope Cruz et Miley Cyrus).

Mais le pire dans tout cela, c’est que nos quatre héroïnes, autrefois si fringantes et la langue bien pendue, ne nous font plus rire. Pire, on ne peut qu’abhorrer leurs personnages, quasiment traités au premier degré, et leurs gravissimes problèmes de riches New‑Yorkaises aux caprices de divas. Exaspérant.
Laurence Mijoin - Publié le 15/11/10
Liste des bonus
- Commentaire audio du réalisateur Michael Patrick King
- Les hommes dans Sex and the City (28')
- Les choses peuvent changer en deux ans : une conversation avec Sarah Jessica Parker et Michael Patrick King (26')
- Styliser Sex and the City 2 (15')
- Épouse-moi Liza ! (8')
- Les années 80 revisitées (4')
- Bande originale de Sex and the City 2 : en coulisse avec Alicia Keys en SD (3')
- Disque DVD inclus dans l'édition


Commentaire
Ces suppléments, présentés dans un menu assez confus, sont à l'image du film : promotionnels et truffés de placements de produits (remerciements aux créateurs de mode et aux palaces). Le réalisateur, Michael Patrick King, se montre volubile, mais ne dit hélas pas grand‑chose d'intéressant, que ce soit lors de sa conversation avec Sarah Jessica Parker ou durant ses autres interventions. Les suppléments « Styliser Sex and the City 2 » et « Les années 80 revisitées », dans lesquels intervient l'irritante costumière et styliste Pat Field, ne sont qu'une glorification supplémentaire du monde de la mode. Seul bonus digne d'intérêt pour les fans de la série, celui sur les hommes dans Sex and the City. Le metteur en scène et son acteur Mario Cantone reviennent sur les mâles emblématiques du show. Nostalgique, mais pas pour autant indispensable. Enfin, on oublie le commentaire audio du réalisateur, non sous‑titré.
Note bonus : 2/6
Image
La photographie, acidulée et glamour à souhait, est parfaitement mise en valeur par cette copie HD au piqué très satisfaisant, aux couleurs riches et aux contrastes marqués. Doté d'un léger grain, ce Blu‑Ray propose une image à la qualité cinéma appréciable. Un défilé de mode avec un grand D.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
La version anglaise DTS-HD Master Audio 5.1, à privilégier ici, se montre parfois paresseuse sur les enceintes arrière, même durant les nombreux passages musicaux, pourtant très dynamiques à l'avant. On note toutefois des basses bien rondes. Durant la partie à Abu Dhabi, la piste se réveille, utilisant à meilleur escient ses canaux arrière (notamment les séquences dans le désert et le karaoké). Quant à la piste française Dolby Digital 5.1, elle s'avère bien moins percutante, qu'il s'agisse des canaux avant ou arrière, malgré une spatialisation similaire. Rien de rédhibitoire cependant.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Rotem Shamir - Fauda saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
rotem-shamir
gillian-anderson
melissa-george
sarah-jessica-parker
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011