Be Bad !

Youth in Revolt
Année : 2009
Réalisateur : Miguel Arteta
Interprètes : Michael Cera, Portia Doubleday, Jean Smart, Zach Galifianakis, Erik Knudsen, Adhir Kalyan
Éditeur : Bac Vidéo
BD : BD-50, 89', zone B
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/01/11
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
9,98 €
Nick Twisp (Michael Cera) a l’étoffe de l’adolescent complexé, mal dans sa peau et obnubilé par une sexualité fantasmatique. Pour alimenter ses préoccupations bien précises, une jeune et ravissante blonde débarque dans sa vie. À la demande de l’adolescente, Nick, maladroit et inexpérimenté, va s’inventer un double aux antipodes de ce qu’il représente. Il devient alors François Dillinger, un Français tumultueux et rebelle. Peut-être qu’avec cette dégaine, il réussira à charmer Sheeni Saunders (Portia Doubleday)…

Comédie sur l’adolescence agrémentée de ses émois incontrôlables, Be Bad ! est une sorte de long parcours initiatique ou énorme crise d’identité, dont le but principal est le dépucelage. Tantôt Jekyll, Nick Twisp est introverti et n’ose jamais, tantôt Hyde, tout se retrouve chamboulé lorsque débarque son double rebelle, le dandy apprêté François Dillinger. Sapé comme une icône des Sixties issu d’un film de la Nouvelle Vague (touchant clin d’œil à Belmondo dans À bout de souffle, dont les photographies inondent la chambre de Sheeni), Dillinger transgresse tous les interdits et ses frasques n’en finissent pas de nous secouer.

Une comédie loufoque qui ne cesse de rendre hommage à la culture française, des chansons de Jacques Dutronc à Gainsbourg en passant par Brigitte Bardot.
Carole Lépinay - Publié le 24/01/11
Liste des bonus
- Making of (8')


Commentaire
Un court making of pour nous présenter les enjeux thématiques et le fond humoristique du film.
Note bonus : 1/6
Image
Un univers rocambolesque agrémenté de petites séquences en pâte à modeler ou de collages. Le reste du temps, l'ambiance Seventies règne en maître avec ses décors orangés, ses couleurs acidulées, ses tenues sexy et ses mélanges hasardeux de matières. Beaucoup de chaleur et de lumière pour ne rien gâcher. Pas mal, sans en mettre plein la rétine non plus.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
VF un peu plus dynamique que la VO pour cause de débit plus important et de graves davantage présents. Pour le reste, c'est du classique. Heureusement, les musiques sont là pour animer la salle. Très peu d'ambiances…
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 28/08/19 Royal Corgi
BLU 28/08/19 Royal Corgi
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Michael C. Hall - de serial killer à papa prêt à tout
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
michael-c-hall
lars-lundstrom
leila-bekhti
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011