Repo Men

Année : 2010
Réalisateur : Miguel Sapochnik
Interprètes : Jude Law, Forest Whitaker, Alice Braga, Liev Schreiber
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 120', zone B
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 25/01/11
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS 5.1
Italien DTS 5.1
Allemand DTS 5.1
Russe DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais, danois, finnois, grec, islandais, norvégien, portugais, suédois, chinois, coréen
Amazon
7,95 €
Commençons par une définition : un Repo Man est un agent spécialisé dans la récupération d’organes, achetés par des clients devenus insolvables. Passé le stade des avertissements et des lettres recommandées, l’Union, une mystérieuse organisation qui règne sur ce marché vital, envoie ces huissiers du troisième type, qui n’hésitent pas à ôter des pauvres victimes un rein ou un foie qu’ils auraient oubliés de payer.

L’action se situe bien sûr dans le futur et, comme dans tout bon film d’anticipation, s’amuse à radicaliser (un peu) l’une des tendances de nos sociétés de consommation modernes. Un jour, Rémy (Jude Law, dans un rôle d’actioner assez nouveau), est victime d’une crise cardiaque et se réveille un matin avec un cœur flambant neuf et une facture salée à payer. Mais son opération a produit un effet indésirable. Depuis, Rémy a perdu l’ardeur et la foi en son travail. Le Terminator de la récupération d’organes est devenu un tire‑au‑flanc qui accumule bientôt des montagnes de dettes. L’Union envoie alors son propre coéquipier et ami d’enfance (Forest Whitaker) afin de récupérer son dû.

Si le sujet est passionnant et aurait pu, entre d’autres mains, aboutir à un grand film, Miguel Sapchnik (réalisateur sur la série Dr House) opte pour un traitement potache et bardé de références, de Brazil à Blade Runner en passant par Minority Report et Crash. Reste un divertissement ultra‑gore, mis en musique avec fougue, mais qui effleure à peine la réflexion propre au genre (voir la fin pas politiquement correcte). De l'action pure mais efficace.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 11/02/11
Liste des bonus
- Cinq scènes coupées en SD (9')
- Pub de l'Union en SD (3')
- Sujet sur les effets spéciaux en HD (6')


Commentaire
Peu de choses pour en savoir plus sur la confection du film. Décors futuristes, effets spéciaux, entraînement des comédiens, musique, il y avait sans doute matière gratter plus que cela.
Note bonus : 2/6
Image
Mélangez Blade Runner, Le cinquième élément, Brazil, Minority Report, AI et Crash, vous obtenez alors une ambiance typique de film d'anticipation, qui cultive toutefois ici un certain décalage d'époque vintage. C'est plutôt pas mal fait et c'est surtout dénué de défaut. Le rendu est même impressionnant sur grand écran, on en redemande ! Malgré les nombreuses scènes difficiles qui auraient pu faire tressaillir la compression (opérationnelle à 100%), c'est un sans‑faute. Quant aux effets spéciaux, ils appuient correctement l'action sans trop en faire. La claque visuelle, mais quand même très gore avec éclaboussures sanguinolentes et ambiance Dr House très assumées.
Top image : 102'35 (à l'amour à la mort)
Note image : 6/6
Son
Une chouette spatialisation en VF DTS 5.1 avec effets arrière marqués, qui prend une ampleur inédite en VO DTS-HD Master Audio 5.1. C'est même puissance 10. Impact, détail, ampleur, basses, musique omniprésente avec quelques jolis contre‑points (l'enivrant Burn my Shadow d'Unkle sur une des scènes de baston du film au ralenti)… Tout est là. Parfait pour décrasser son système sans se prendre la tête !
Top son : 22'14 (coup de ménage dans le nid), 88'15 (le raid des Repo Men), 97'25 (Fight sur Burn my Shadow d'Unkle)
Note son : 6/6


PLANNING
DVD 18/06/19 Les estivants
DVD 18/06/19 Good
DVD 18/06/19 Désirée
BLU 18/06/19 Désirée
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Rotem Shamir - Fauda saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
rotem-shamir
kevin-bacon
liam-neeson
justin-theroux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011