Centurion

Année : 2010
Réalisateur : Neil Marshall
Interprètes : Michael Fassbender, Dominic West, Olga Kurylenko, David Morrissey, J.J. Feild
Éditeur : Pathé
BD : 1 BD-25 + 1 DVD-9, 97', zone B
Genre : guerre, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 12/01/11
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (VC-1)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
7 €
L’espoir de voir Neil Marshall confirmer son génial The Descent s’amenuise au fil des années. Après la semi‑déception que fut Doomsday, Centurion n’aidera pas à redorer le blason d’une carrière qui s’enfonce lentement mais sûrement vers la série Z.

Après avoir marié Mad Max, le héros Snake Plissken et le Moyen-Âge (Doomsday), Marshall plonge en l’an 117 pour un péplum sombre et sanglant. L’empire romain s’étend alors de l’Égypte à l’Espagne. Mais au Nord de l’Angleterre, l’armée de centurions se heurte à la tribu des Pictes. Marcus Dias (Michael Fassbender), l’unique survivant d’une attaque des Pictes, décide de rejoindre la IXe légion du Général Virilus afin de détruire ses anciens agresseurs.

Avec un peu d’effort, on trouvera bien çà et là des thèmes récurrents à l’univers de Marshall (le retour de la barbarie, la quête d’une identité qui passe par la violence…), mais l’ensemble ressemble à un divertissement particulièrement gore, où les actes ultra‑violents s’enchaînent sans discontinuer. Heureusement, Michael Fassbender et la très belle Olga Kurylenko nous permettent de sortir, parfois, la tête des bains de sang. Du savoir‑faire mais décevant.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 04/03/11
Liste des bonus
- DVD du film
- Making of en SD (26')
- Scènes coupées en SD (8')
- Galerie design (1')
- Photos
- Bande-annonce


Commentaire
Si les scènes coupées permettent de comprendre certains liens un peu vite esquissés entre certains personnages dans le film, c'est le making of qui mérite le détour. On découvre des conditions de tournage ultra‑difficiles en Écosse, par -27°C ! Des montagnes enneigés à la lande humide en passant par les rivières gelées, il faut avouer que les comédiens, qui ont très peu fait appel à leurs doublures, ont mouillé le maillot. Quant aux mini‑chenillettes tout‑terrain servant à déplacer l'équipe et tout le matériel dans ce paysage extrême, on veut les mêmes !
Note bonus : 3/6
Image
Désaturée, glaciale, bleutée, très contrastée et corsée en noir, cette photographie difficile pour la compression (sans parler de la brume, des étendues de neige et de la fumée omniprésentes) trouve sur ce Blu-Ray un écrin à sa mesure. Ce n'est pas la perfection (on aurait aimé encore plus de précision et de brillance), mais il faut souligner ce rendu tout à fait appréciable vu les conditions de tournage (-27°C). Une image aussi dure que le film, lacérée par des hectolitres de sang numérique.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Si les deux pistes se valent techniquement parlant, la VO est beaucoup plus crédible dans sa retranscription des différentes langues parlées dans le film. Et d'une manière générale, on peut souligner le travail sonore effectué, avec de nombreux détails (vent continu, choc des armes, cris puissants…), une bonne spatialisation arrière et un caisson de graves très actif. Sans tomber dans la démesure, cette bande-son use même d'une certaine subtilité à ce niveau‑là.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lucas Belvaux - 38 témoins
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
lucas-belvaux
victor-matsuda
leila-bekhti
sidse-babett-knudsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011