Caisson

Kef KF92

Par Gwendal Lars - Publié le 08/02/22
Mustav
Prix indicatif : 2 299 € TTC
Note AVCesar.com
Type : actif
Puissance : 1 000 W
Woofer : 2 x 22 cm
Dimensions (L x H x P) : 352 x 330 x 360 mm
Poids : 20 kg
L’essentiel

Le constructeur britannique Kef nous propose ici un caisson de basse polyvalent. Grâce à la multiplicité de ses entrées, il conviendra tant pour un système Home Cinéma qu’à un équipement stéréophonique conventionnel pour offrir plus d’assise aux enceintes. Il offre en effet la possibilité de créer une configuration 2.1 de haute qualité. Kef recommande d’ailleurs son utilisation en association avec des petites enceintes bibliothèque de la marque telles que celles de la famille LS50 (cliquez sur la référence pour découvrir le test complet du produit par la rédaction d’AVCesar.com), qu’elles soient conventionnelles, donc passives, ou actives connectées sans‑fil. 

 

Kef KF92 : plusieurs possibiités de câblage, ou même sans-fil

Pour s’associer très simplement à de nombreux systèmes le KF92 se dote donc de diverses entrées. On trouve, bien entendu, l’incontournable entrée LFE. Elle est à utiliser en priorité sur les amplificateurs audio‑vidéo en la raccordant, à l’aide d’un cordon RCA/RCA à la sortie du même nom de l’amplificateur. Néanmoins, si cette sortie n’existe pas, ce qui est par exemple régulièrement le cas sur les amplificateurs stéréo, une entrée ligne est présente. Ici, une paire de prise RCA la matérialise. Il suffit de raccorder cette entrée à la sortie Pre‑Amp Out de l’amplificateur pour que le tour soit joué. Mais, notamment sur les équipements anciens, cette sortie brille souvent par son absence. Kef offre donc la possibilité de connecter le KF92 directement au niveau des sorties haut‑parleur, soit sur les mêmes bornes que les enceintes soit en utilisant la sortie Speakers B. Pour cela, un petit connecteur est fourni (cf. photos ci‑dessous).

 

 

 

Doté de contacts à vis, rappelant ceux d’un domino d’électricien, il reçoit directement des câbles identiques à ceux dédiés au raccordement des enceintes. Précisons que, comme les courants appliqués à cette entrée haut niveau restent extrêmement faibles, des câbles de faible section pourront parfaitement être employés. Le seul impératif est d’utiliser des câbles repérés, l’un des conducteurs portant une marque rouge, par exemple, afin de bien respecter la phase des signaux appliqués. Enfin, pour les installations sans‑fil les plus récentes, comme dans le cas d’enceintes LS50 Wireless II (cliquez sur la référence pour découvrir le test complet du produit par la rédaction d’AVCesar.com), entre autres, un adaptateur sans‑fil optionnel est disponible (cf. photo ci‑dessous).

 

Kef KF92 : réglages disponibles

Toujours dans le but de s’adapter au mieux au comportement des enceintes comme à sa localisation dans la pièce d’écoute, le Kef KF92 dispose de différents réglages (cf. photo ci‑dessous). Les deux premiers, assez habituels sur ce type d’équipement, concernent le niveau de restitution et la fréquence de coupure. On retrouve également le traditionnel commutateur de phase : 0° ou 180°. Moins courant, le KF92 se dote également d’une série de préréglages destinés à modifier son comportement en fonction de sa localisation au sein de la pièce d’écoute. La proximité d’un mur, d’un angle ou même l’intégration du caisson dans un meuble peuvent être compensés en sélectionnant la position adéquate sur un sélecteur à glissière. Une position Appartement est même présente. Elle a pour mission de réduire l’ampleur des basses les plus profondes afin de limiter leur transmission solidienne (dans les murs) et préserver ainsi la tranquillité du voisinage, du moins sur le papier. En effet, même si elle élimine effectivement les plus basses fréquences, ce réglage n’élimine pas totalement la propagation intempestive des graves les plus soutenus. Et Dieu sait si le KF92 est efficace dans le domaine (cf. notre Verdict Technique)…

 

 

Kef KF92 : au cœur du caisson

Le cœur du KF92 se base sur deux boomers 220 mm de diamètre montés en opposition. Spécifiquement conçus à l’attention de ce caisson, ils associent un cône hybride associant aluminium et papier à un puissant moteur doté d’une bobine ventilée. Une solution qui leur permet d’accepter une puissance très importante. Leur débattement élevé autorise une restitution de basses profondes, exemptes de distorsion, même aux niveaux de restitution les plus conséquents. De plus, ces deux boomers sont solidarisés l’un à l’autre par une pièce mécanique de forte section. Cette configuration, baptisée technologie Kef Music Integrity Engine (cf. photos ci‑dessous), a pour effet d’annuler les forces qu’appliquent les haut‑parleurs sur l’ébénisterie du caisson et minimise ainsi le risque d’apparition de vibrations parasites. Une spécificité qui permet au KF92 de délivrer une pression acoustique atteignant 110 dB, ce qui est un exploit pour un caisson de volume aussi réduit.

 

 

 

Pour piloter ces haut‑parleurs, Kef a opté pour une amplification numérique musclée. Ainsi, à chaque boomer est associé un amplificateur travaillant en Class D d’une puissance de 500 watts. Le KF92 dispose donc d’une puissance de 1 000 watts. Enfin, comme nous l’avons précisé, pour optimiser le comportement de son caisson en fonction de sa disposition au sein de la pièce d’écoute, Kef l’a doté de traitements numériques spécifiques. Un sélecteur à glissière propose de choisir parmi cinq modes le mieux adapté à ses conditions d’utilisation. Le mode Room, assez neutre est à privilégier si le caisson se trouve éloigné de tout mur. À l’inverse, la position Wall est à choisir si le caisson est adossé à un mur. Le mode Corner est utile pour éviter des basses trop ronflantes si le caisson est logé en coin de pièce. Le mode Cabinet est à retenir si le caisson est placé dans un meuble. Enfin, comme déjà abordé, le mode Appartement propose de limiter la réponse du caisson dans l’extrême‑grave afin de limiter les nuisances sonores qu’il pourrait appliquer au voisinage. Un mode à privilégier pour les écoutes tardives, entre autres (cf. photo plus haut).

 

Sortie ligne filtrée + Dip-Switch

Une dernière particularité du Kef K92 concerne sa sortie Ligne. Elle propose d’optimiser son association avec des enceintes de faible volume pour créer une configuration 2.1. Son usage sera aussi à privilégier pour réaliser ce type d’architecture avec les enceintes active de la série Kef LS50. En effet, cette sortie ligne est équipée d’un filtrage actif qui à pour mission de libérer les petites enceintes de la restitution du grave. Un mode de fonctionnement logique puisque le caisson la prend en charge. De plus la fréquence de transition entre le caisson et les enceintes est programmable en jouant sur les combinaisons que propose un Dip‑Switch équipé de quatre tirettes. Il propose d’ajuster la fréquence de coupure entre 40 Hz et 500 Hz de manière assez précise. Un petit tableau mentionne l’ensemble des combinaisons possibles pour accéder au réglage désiré.

 

Concurrence

Dynaudio dispose dans sa gamme du Sub 6 proposé à 1 899 euros. Ses deux haut‑parleurs 240 mm sont pilotés par un amplificateur numérique Class D d’une puissance de 500 watts.

 

Le PB‑3000 (1 899 €) commercialisé par SVS se dote de haut‑parleurs 300 mm gérés par un amplificateur numérique Class D de 800 watts.

 

Le caisson DB3D de Bowers & Wilkins (2 750 €) possède des spécificités assez proches de celles du Kef KF92. Lui aussi met à contribution deux haut‑parleurs 200 mm alimentés par un amplificateur numérique Class D de 1 000 watts.

Fiche technique
Type : actif
Puissance : 1 000 W
Woofer : 2 x 22 cm
Charge : close
Rayonnement : latéral
Bande passante : 11 à 200 Hz
Connectique : entrée HP (bornier à vis), entrée ligne RCA, sortie ligne RCA, entrée LFE RCA, sortie filtrée RCA
Filtre actif : 40 à 120 Hz (-6 dB/oct.)
By-pass filtre actif : non
Réglage de la phase : inverseur 0 et 180°
Allumage/Extinction automatique : oui
Égalisation : sans
Finition : noire
Dim. (L x H x P) : 352 x 330 x 360 mm
Poids : 20 kg
ph image
Verdict technique

La mise en service du caisson de basses Kef KF92 est extrêmement simple, notamment en utilisant son entrée Sub. Cependant, les amplificateurs les moins récents ne disposent pas toujours de la sortie idoine indispensable pour ce type de raccordement.

 

Kef KF92, mise en œuvre 

Nous avons donc aussi opter pour la sortie Pre‑Out de l’amplificateur. Ici la seule précaution à prendre est de bien utiliser une liaison stéréo entre l’amplificateur et le caisson, donc un câble RCA/RCA stéréo, afin qu’il récupère bien les graves des deux canaux. Enfin, nous avons également testé l’entrée haut‑niveau permettant de connecter le caisson directement au niveau des bornes de connexion des enceintes. Ici l’opération est un peu plus délicate car le KF92 ne dispose pas directement de bornes dédiées à la connexion directe de câbles d’enceintes. Il faut câbler le petit adaptateur fourni en respectant bien la polarité de chaque contact. Cet adaptateur fonctionne un peu à la manière de dominos d’électriciens. Il est conseillé pour cette configuration d’utiliser des câbles de section modestes. En effet les petits contacts à vis de l’adaptateur n’acceptent pas les câbles de diamètre important. Nous n’avons, en revanche, pas testé le transmetteur sans‑fil optionnel.

 

Kef KF92, réglages initiaux

À noter, quelque soit le type d’interconnexion retenu, le résultat est sensiblement identique. Le plus important reste le réglage précis du caisson en fonction de son positionnement, du type d’enceintes utilisées en association et de ses goûts personnels. Il est conseillé de « dégrossir » les réglages en jouant sur les potentiomètres de niveau et de fréquence de coupure tout en laissant le sélecteur à glissière sur la position Room. C’est la plus neutre. Il faut que le raccordement au niveau du filtrage du caisson corresponde bien à la fréquence pour laquelle le niveau de restitution des enceintes commence à s’« effondrer ». Dans notre cas, par exemple, la bonne fréquence de raccordement se trouvait aux alentours de 70 hertz. De même le réglage de volume ne doit pas être trop élevé. En cas contraire une « bosse » dans le grave vient rapidement empâter l’écoute. Idéalement il faut que le KF92 vienne juste « assister » les enceintes principales dans le grave afin d’offrir une bonne assise à l’écoute. Mais cette assistance doit rester discrète. Le KF92 étant généreux en termes de puissance disponible, cette limite se trouve en effet rapidement dépassée. Le réglage de niveau devra donc se faire avec parcimonie. Ces premières approximations terminées, il peut être judicieux de tester divers comportements en agissant sur le sélecteur à glissière. Pour chaque mode il sera probablement nécessaire de retoucher légèrement les réglages de fréquence et de niveau. Il ne faut pas hésiter à réaliser de nombreux réglages afin de trouver la combinaison qui conviendra le mieux à chacun. Nous avons ensuite réalisé nos écoute tant depuis des sources stéréophoniques conventionnelles que dans un environnement Home Cinéma.

 

 

Kef KF92, écoutes Hi-Fi

En écoute stéréophonique, le KF92 complète parfaitement les petites LS50, entre autres. Sa présence est particulièrement appréciable en assistance d’enceintes au format bibliothèque, voire satellite. Il offre alors à la restitution une excellente assise et la profondeur des graves qu’il restitue garantit une incontestable sensation d’aisance dans la gestion du grave. L’image sonore respire et dispose d’une dynamique surprenante. Très difficile ensuite de relancer des écoutes avec les enceintes seules, la sensation d’un manque énorme dans le bas du spectre se fait ressentir. Pour en avoir le cœur net et jauger de sa réelle plus‑value dans des configurations de type Hi‑Fi, nous l’avons aussi associé à des colonnes de grande taille donc de fort litrage et déjà efficaces en matière de graves. Là encore, la présence du KF92 se remarque. Une fois trouvé le bon réglage de cross‑over, son apport sur certains instruments (grosse caisse ou Taiko, des tambours japonais) est indéniable. Les bas de pantalons tremblent et les chaussettes à l’élastique un peu lâche auront tôt fait de descendre sur les chevilles. Bref, le KF92 cale pile poil l’ensemble des basses pour un résultat juste parfait. Certes, de part la nature de nos colonnes, ses interventions s’avèrent rares mais tellement judicieuses. Son grondement ressenti dans tout le corps est tout simplement jubilatoire.

 

 

Kef KF92, écoutes Home Cinéma

Mais s’il est un autre domaine de prédilection du Kef KF92, c’est bien le Home Cinéma. Là aussi, nous en avons sacrément profiter, croyez‑nous. Sur les bandes‑son des films, le KF92 trouve dans les effets spéciaux les plus appuyés l’occasion de s’exprimer pleinement en leur offrant une vigueur impressionnante. Ses réserves d’énergie et de puissance semblent inépuisables. Il aura tôt fait de donner dans la démesure avec des basses que l’on peut qualifier de cataclysmiques, voir dantesques. Il est certain qu’en appartement il est capable d’ébranler les voiles béton d’un immeuble sur plusieurs étages. Pas sûr que le réglage Appartement préserve vos relations de voisinage… Il faut impérativement vieller à calmer ses ardeurs sous peine de rendre la vie des autres habitants infernales lors de chaque séance film ou série.

 

Conclusion

Le KF92 est généreux et son tempérament de feu a vite fait de l’ouvrir à l’abondance, au déraisonnable, au monumental, au gigantesque, à l’incommensurable… Certes, mais aussi à une véritable expérience sensorielle. Mémorable !

+ Les points forts
»  
Importante réserve d’énergie
»  
Ajustage du comportement en fonction de la localisation dans la pièce
»  
Large plage de réglage de la fréquence de coupure
»  
Belles finitions et faible encombrement
»  
Grand choix de raccordements
»  
Ampleur du grave
- Les points faibles
»  
Pas de protection des haut‑parleurs
»  
Poids important
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser