Nord

Année : 2009
Réalisateur : Rune Denstad Langlo
Interprètes : Anders Baasmo Christiansen, Kyrre Hellum, Marte Aunemo, Mads Sjøgård Pettersen, Astrid Solhaug, Even Vesterhus
Éditeur : Bodega Films
DVD : DVD-9, 75', zone 2
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 21/07/10
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/3 compatible 4/3
Bande-son
Norvégien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
15,43 €
Ancien champion de ski, Jomar n’est plus que l’ombre de lui‑même. Des années après un accident qui l’a écarté de la compétition, il est employé dans une petite station de montagne. Il y a bien longtemps que la femme qu’il aimait l’a quitté pour son meilleur ami, Lasse. Solitaire et dépressif, Jomar laisse passer le temps, jusqu’au jour où Lasse vient le voir et lui révèle qu’il a un fils, qui vit avec sa mère dans le Nord du pays. Jomar décide de tout plaquer pour aller retrouver cette nouvelle vie qui l’attend. Commence alors un voyage cahin‑caha en motoneige à travers la Norvège.

La Norvège, ses étendues neigeuses, ses montagnes désertes, sa solitude, son ennui… Dans un cadre souvent propice au film d’auteur dépressif, Rune Denstad Langlo décide de prendre le contre‑pied des clichés qui collent au cinéma de son pays et signe un road‑movie initiatique léger et loufoque qui, sans jamais chercher à titiller la corde sensible du spectateur, parvient à se rendre immédiatement attachant.

La performance d’Anders Baasmo Christiansen, parfait dans le rôle de Jomar, y est pour beaucoup. Gros nounours maladroit et renfrogné, le personnage ressemble à un gosse de 40 ans qui se résout enfin, non pas par volonté, mais en raison d’un coup du sort (il fait brûler par inadvertance sa cabane de fonction !), à changer les choses. Rune Denstad Langlo a le bon goût de conférer à son périple une simplicité aussi bien narrative que visuelle qui permet au récit de couler avec une belle fluidité. Filmés au format CinémaScope, les paysages norvégiens deviennent au fur et à mesure un appel à la liberté, tandis que le scénario laisse parler les regards et les situations, ne faisant pas un usage immodéré des dialogues. Jomar croisera ainsi une belle galerie de protagonistes qui lui renverront tous une facette de lui‑même.

Principal ennemi de tout ce petit monde : la solitude. Une gamine rêveuse en recherche d’affection, un adolescent incapable d’avouer son attirance pour les hommes, un vieil ermite vivant sous un tipi à l’écart de sa famille… Tous sont au final en demande de contacts humains, ce que Jomar, sans le vouloir et peut‑être même sans le savoir, leur offrira. Ayant ainsi appris à renouer avec le monde, il est fin prêt à rencontrer cette nouvelle famille, pour se construire un futur que l’on ne pourra qu’imaginer… Sans révolutionner un genre largement balisé, Nord est l'occasion d'un petit voyage drôle et émouvant qui, malgré ses paysages réfrigérants, réchauffe le cœur comme un coup de gnôle en plein hiver !
Laurence Mijoin - Publié le 04/08/10
Liste des bonus
- Scènes coupées commentées (12')
- Bande-annonce et teasers (12')


Commentaire
Les scènes coupées présentes en bonus démontrent que le réalisateur a fait des choix drastiques au montage afin de mieux décrire le parcours de Jomar. Ce sont ainsi plusieurs personnages qui disparaissent purement et simplement du film, leur présence déséquilibrant le propos. Des choix judicieux expliqués en commentaire par Rune Denstad Langlo. Dommage qu’aucun autre supplément ne vienne nous en apprendre un peu plus sur ce sympathique road‑movie…
Note bonus : 3/6
Image
Peu de choses à reprocher à l’image en termes de définition ‑les contours sont propres‑ ou de compression ‑les arrière‑plans sont stables et les fourmillements plutôt rares‑, malgré les nombreux plans aux aplats gris ou blancs qui parsèment le long métrage. Seul défaut majeur, des contrastes un peu timorés qui délivrent des noirs souvent faibles et confèrent à la copie un côté usé. À moins que ce ne soit le souhait du cinéaste, l’approche visuelle correspondant bien au ton du film.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La piste Dolby Digital 5.1 norvégienne n’est pas avare en effets, et égrène sur les surrounds de nombreux détails acoustiques : souffle du vent, tempête de neige, musique… On regrettera toutefois que la dynamique soit un peu en retrait, avec une ouverture des canaux trop timide sur la façade avant, et des basses trop discrètes lors des passages musicaux.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 21/06/19 Ralph 2.0
BLU 21/06/19 Ralph 2.0
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lucky McKee - The Woman
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
lucky-mckee
lucas-belvaux
kevin-bacon
jesse-tyler-ferguson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011